Revue de la gendarmerie nationale n°246 jun/jui/aoû 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°246 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°246 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la gendarmerie et l'enseignement supérieur... un partenariat naturel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
dOSSiER LE PArTEnArIAT unIVErSITé - GEnDArMErIE nATIonALE, unE AMBITIon CoMMunE PorTEuSE DE SEnS ET D’EFFICIEnCE entreprises (IErSE) illustrent ce mouvement. perspective historique Dès le tournant des années 2000, le colonel Marc Watin-Augouard théorisait cette démarche sur la base de la double conquête du sens et de la reconnaissance. En effet, alors que la gendarmerie était confrontée à des évolutions sociales et technologiques majeures, il lui était alors apparu fondamental qu’elle puisse apporter sa contribution à la réflexion générale via la pensée universitaire. En outre, dans le cadre du processus de (1) Cf. Le processus de Bologne (1), la Bologne participe à la normalisation internationale pression croissante des titres universitaires selon le principe Licence-Master- sur le niveau de Doctorat. diplôme en termes de reconnaissance de l’expertise plaidait, selon lui, pour une ouverture des formations universitaires aux officiers et sous-officiers de la gendarmerie. Dans son esprit, ces diplômes universitaires devaient être coproduits avec l’Institution dans des domaines stratégiques pour l’avenir de celle-ci. La lutte contre la délinquance financière, la cybercriminalité et l’intelligence économique furent les premiers chantiers devenus aujourd’hui des produits phares. Cette approche, relativement banale aux états-unis ou dans les pays nordiques, constituait une originalité, voire pour 46 Revue­de­la­Gendarmerie­Nationale 2 e trimestre 2013 certains une incongruité. Cette vision s’est concrétisée grâce aux nombreuses relations personnelles entretenues par des officiers de tous grades avec les acteurs du monde universitaire. Cette histoire commune, souvent fortement personnalisée, a servi de base à la mise en œuvre d’une politique institutionnelle rationalisée. une décennie fut nécessaire pour construire avec nos partenaires jour après jour, projet après projet, cette confiance mutuelle qui est la base de toute ambition commune. Deux évolutions majeures ont contribué à accélérer le processus. Il s’agit tout d’abord de la création des Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (2) Cf. Créé par la loi de programmation pour la recherche du 18 avril 2006, le pôle de recherche et d’enseignement supérieur est une réunion d’établissements indépendants dont au moins un établissement à caractère scientifique, culturel et professionnel (statut des universités). (3) Cf. La Lru du 1er août 2007 prévoit principalement qu’à compter du 1er janvier 2013, toutes les universités accèdent à l’autonomie budgétaire (article 50) et de gestion de leurs ressources humaines et qu’elles puissent devenir propriétaires de leurs biens immobiliers. (PrES) (2) regroupant des établissements d’enseignement supérieur au sein d’ensembles compétitifs, puis de la Loi relative aux libertés et responsabilités des universités (Lru) (3) accordant à ces dernières l’autonomie budgétaire. une nouvelle culture universitaire née des impératifs concurrentiels, des contraintes budgétaires et du rapprochement avec le
monde des grandes écoles d’ingénieurs ou de commerce a permis d’ouvrir la voie à des politiques partenariales pragmatiques et rentables. Un environnement multiple essentiel à prendre en compte pour la gendarmerie L’enjeu pour la gendarmerie a été de faire évoluer sa position, d’une démarche empirique reposant sur des initiatives individuelles, vers l’élaboration d’une véritable posture institutionnelle. Aujourd’hui, pleinement intégré dans le schéma directeur de la formation de la gendarmerie, le partenariat avec les universités et les grandes écoles constitue l’un des segments les plus prometteurs en termes d’efficience budgétaire, de lisibilité externe et de valorisation des parcours internes. La gendarmerie a dû conduire au préalable une réflexion de fond sur la notion de partenariat. Ce mot n’est pas neutre. Il permet certes d’envisager des pistes nouvelles intéressantes mais comprend également des contraintes susceptibles de conduire à des incompréhensions. La gendarmerie a su entamer une véritable révolution culturelle nécessaire, pour aborder avec efficacité les notions de collaboration et de coproduction. D’une position de consommateur discipliné de formations, elle a pris peu à peu conscience de l’extraordinaire potentiel que recelaient les nombreux métiers et savoirs de l’Institution. Ces expertises sont, en outre, valorisées par l’excellente image de la gendarmerie dans l’opinion publique et dans la société civile en général. Ces deux facteurs créaient la plus-value du (4) Concept économique qui correspond à un excédent inscrit en immobilisation incorporelle engendré lors de mouvements stratégiques sur le périmètre de l’entreprise (appelé aussi survaleur ou écart d’acquisition). label gendarmerie. Ce goodwill (4) est démultiplié par des unités emblématiques comme le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGn) ou les Pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) dont la couverture médiatique récurrente garantit la meilleure promotion marketing qui soit. La gendarmerie nationale s’impose peu à peu dans le paysage des universités et des écoles de commerce comme un acteur susceptible de faire la différence dans cet environnement marqué par une concurrence acharnée. Cette réalité constitue, depuis l’apparition du premier (5) Cf. Le classement de Shanghai compare 1 200 institutions d’enseignement supérieur sur la pondération de 6 indicateurs, tous liés à la recherche. En 2012 sur les 20 premières, 19 sont américaines. classement de Shanghai (5), le paradigme moderne de l’enseignement supérieur. La gendarmerie doit aller encore plus loin en intégrant les impératifs de la révolution numérique et ses conséquences en termes de mutation du modèle économique de formation. nous assistons, en effet, à un changement 2 e trimestre 2013 Revue­de­la­Gendarmerie­NationaledOSSiER LE PArTEnArIAT unIVErSITé - GEnDArMErIE nATIonALE, unE AMBITIon CoMMunE PorTEuSE DE SEnS ET D’EFFICIEnCE 47 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 132