Revue de la gendarmerie nationale n°246 jun/jui/aoû 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°246 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°246 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la gendarmerie et l'enseignement supérieur... un partenariat naturel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 102 - 103  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
102 103
dOSSiER LA réSErVE CIToYEnnE, un FACILITATEur DE PArTEnArIAT UnE cOnvEnTiOn SignéE EnTRE La gEndaRMERiE ET L’UnivERSiTé d’ORLéanS Au­cours­de­l’année­2009,­sous­l’impulsion­du­général­Pierre-Yves­Cormier,­commandant­alors­la région­de­gendarmerie­du­Centre­qui­souhaitait­renforcer­le­rayonnement­de­la­gendarmerie­dans le­monde­universitaire,­le­groupement­de­gendarmerie­départementale­du­Loiret,­représenté­par le­lieutenant-colonel­François­Gaultier,­alors­commandant­en­second­du­groupement,­développe et­pilote­deux­projets­de­formation­avec­l’université­d’Orléans­(faculté­de­Droit­–­Économie­– Gestion).­ Dès­2009,­une­Unité­d’enseignement­(U.E.)­d’ouverture­consacrée­à­la­connaissance­de­la gendarmerie­a­été­créée.­D’une­durée­de­20­heures,­ce­module­constitue­une­option­pour­tous les­étudiants­en­LMD­de­l’université­d’Orléans­au­même­titre­que­d’autres­options­dans­d’autres domaines.­Cette­U.E.­a­connu­un­succès­rapide­conduisant­l’université­et­la­gendarmerie­à organiser­deux­sessions­annuelles­pour­donner­satisfaction­et­accueillir­tous­les­candidats désireux­de­suivre­cette­option.­Elle­leur­permet­à­la­fois­de­découvrir­l’Institution­mais­également ses­nombreux­métiers­à­un­âge­où­les­choix­de­parcours­professionnels­restent­souvent­difficiles à­effectuer.­ Le­second­projet­initié­par­la­gendarmerie,­beaucoup­plus­ambitieux,­consistait­à­créer­et­à piloter­une­formation­conduisant­à­l’obtention­d’un­Diplôme­universitaire­(D.U.)­intitulé­ « Droit & gestion de la sécurité publique des territoires ».­Les­cadres­des­secteurs­public­et­privé­dont­la sécurité­publique­ne­constitue­pas­nécessairement­le­cœur­de­métier,­pourront­disposer­d’une « boîte à outils » ­afin­d’appréhender­et­de­participer,­dans­le­cadre­de­leurs­fonctions,­à­la résolution­de­problématiques­territoriales­de­sécurité­publique­(chefs­d’établissements­scolaires, chefs­et­directeurs­de­polices­municipales,­cadres­de­la­fonction­publique­d’État­ou­territoriale, cadres­de­la­sécurité­privée,­policiers,­gendarmes,­etc.).­Cette­formation,­dispensée­dans­le cadre­d’un­dispositif­de­formation­continue­(deux­à­trois­jours­de­formation­par­mois)­suscite­un intérêt­jamais­démenti­de­cadres­installés­sur­tout­le­territoire­métropolitain. Dès­2009,­l’université­d’Orléans­(Faculté­de­droit­et­Service­de­formation­continue)­ainsi­que­les institutions­locales­(préfecture,­police­nationale,­rectorat,­centre­national­de­la­fonction­publique territoriale,­délégation­de­la­Région­Centre,­magistrats,­etc.)­ont­adhéré­à­ce­projet­et­ont­rejoint la­gendarmerie­qui­en­assurait­le­pilotage­et­contribuent­encore­à­enrichir­le­contenu­de­cette formation­­en­offrant­le­concours­de­personnels­de­haut­niveau­pour­en­dispenser­une­grande partie­des­cours­et­cas­concrets.­La­création­du­D.U.­est­officialisée­par­l’université­en­fin d’année­2011.­Cette­formation­universitaire­a­rencontré­un­vif­succès­auprès­des­seize­candidats de­la­première­promotion­qui­ont­suivi­le­cursus­d’octobre­2011­à­juillet­2012. Au-delà­du­partenariat­institutionnel,­le­rôle­des­réservistes­citoyens­dans­le­cadre­de­ce­D.U. vient­de­prendre­ces­derniers­mois­un­nouvel­essor­avec­la­signature­le­24­juin­2013,­au­siège­de la­direction­générale­de­la­gendarmerie­nationale­à­Issy-les-Moulineaux,­d’une­convention­entre l’université­et­les­instances­nationales­de­la­sécurité­privée­représentées­par­l’un­de­ces réservistes,­monsieur­Pierre­Brajeux.­La­fonction­d’interface­qu’il­a­jouée­va­permettre­d’offrir­aux cadres­du­secteur­privé­cette­formation­désormais­labellisée­par­la­direction­générale.­De­même, le­rôle­d’autres­réservistes­citoyens­s’impliquant­déjà­dans­la­communication­relative­à­cette formation­est­primordial­pour­assurer­le­rayonnement­de­cette­initiative­gendarmerie­dans­les secteurs­public­ou­privé. 102 Revue­de­la­Gendarmerie­Nationale 2 e trimestre 2013
Le doctorat professionnel Un atout à venir pour les trois armées et la gendarmerie nationale par FRANCK PEINAUD A Au­cours­de­leur­carrière,­les­cadres dirigeants­des­armées­sont­amenés, après­la­réussite­au­concours,­à effectuer­une­formation­d’un­an­à l’École­de­guerre.­Cette­dernière­n’est cependant­pas­sanctionnée­par­un diplôme­reconnu­par­l’enseignement supérieur.­L’ouverture­d’une­voie doctorale­professionnelle­à­ces­hauts dirigeants­permettrait­non­seulement­la reconnaissance­de­leur­expertise, renforcerait­les­liens­avec­les universités­et­les­grandes­écoles­et permettrait­de­mieux­porter­les­enjeux de­défense­au-delà­de­la­sphère militaire­et­de­sécurité­proprement­dite. FRANCK PEINAUD chef d’escadron franck peinaud, officier de gendarmerie, stagiaire de l’école de guerre. La scolarité de l’école de guerre (EDG) s’inscrit actuellement hors de tout cursus (1) un « certificat d’expert de la défense en management, commandement et stratégie » est obtenu à l’issue de la scolarité. universitaire diplômant (1). Cet état de fait est singulier au regard de la position adoptée par les grandes écoles militaires, à savoir l’acquisition d’un master II ou d’un (2) L’école des officiers de la gendarmerie nationale envisage d’être la première école de service public à permettre à ses officiersélèves d’obtenir, dès 2014, un Master of business administration (MBA), à l’issue de la scolarité. titre d’ingénieur (2) en fin de scolarité. C’est dans un contexte de qualifications toujours plus élevées chez leurs homologues étrangers, notamment anglo-saxons, que les officiers supérieurs des trois armées et de la gendarmerie nationale, brevetés de l’EDG, doivent être sensibilisés à l’intérêt de valoriser davantage leur formation continue. L’émergence d’une voie d’accès professionnelle au titre de docteur mérite dOSSiER 2 e trimestre 2013 Revue­de­la­Gendarmerie­Nationale­ 103 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 132