Revue de la gendarmerie nationale n°246 jun/jui/aoû 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°246 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°246 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la gendarmerie et l'enseignement supérieur... un partenariat naturel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
dOSSiER LA réSErVE CIToYEnnE, un FACILITATEur DE PArTEnArIAT TÉMOIGNAGE DE CHANTAL CUTAJAR Lieutenant-colonelle de la réserve citoyenne de la gendarmerie, maître de conférence hors classe et directrice du groupe de recherches actions sur la criminalité organisée (grasco), laboratoire intégré au centre du droit de l’entreprise de l’université de Strasbourg. « Le partenariat entre la gendarmerie nationale et l’université de Strasbourg est né du hasard d’une rencontre entre une universitaire (nDLr auteur de ces lignes) et un gendarme, Christian Tournié, convaincus chacun de la synergie que pouvait créer un partenariat entre deux institutions qui n’ont pas si souvent l’occasion de se côtoyer. L’idée à l’origine de ce partenariat était que théorie et pratique, concepts et actions de terrain, loin de s’opposer, s’enrichissaient mutuellement. « Cessons ce combat d’infirmes », exhortait François Gény, juriste de la fin du XIX e siècle pour critiquer l’opposition factice et néfaste entre théoriciens et praticiens. De fait, le juriste théoricien ne peut rien sans une compréhension fine des phénomènes sociaux qu’il étudie et auxquels il souhaite apporter des réponses qui doivent pouvoir se matérialiser dans le champ de la réalité concrète. Cette connaissance, seul le praticien peut la lui apporter. De son côté, le praticien a besoin de recul et d’analyser son action quotidienne à la lumière des conséquences qu’elle produit et qui 100 Revue­de­la­Gendarmerie­Nationale 2 e trimestre 2013 rejaillissent sur les concepts qui président à la compréhension générale du monde dans lequel nous vivons. Cette connaissance, le théoricien peut y contribuer. Ensemble, théoriciens et praticiens peuvent agir sur la réalité matérielle dans le respect de l’équilibre entre ce qui est utile et ce qui est juste à la société. C’est ainsi qu’a été signée par le général de corps d’armée Bernard Mottier et la présidente de l’université Robert Schumann, Florence Benoît Rohmer, la première convention de formation en juin 2005 donnant naissance au diplôme universitaire de lutte contre la délinquance financière et qui a préfiguré la licence professionnelle Investigations judiciaires en matière économique et financière. Soucieuse de permettre à ses meilleurs agents d’accéder à une formation supérieure, la gendarmerie a également passé une convention permettant à dix officiers ou sous-officiers d’obtenir le master 2 Investigations financières à l’échelle européenne, à l’issue de deux années d’études. La gendarmerie nationale a été visionnaire puisqu’aujourd’hui les investigations judiciaires en matière économique et financière sont au cœur des techniques d’enquêtes que la Commission européenne préconise et souhaite promouvoir à l’échelle de toute l’Union pour mieux lutter contre la criminalité organisée transnationale.
L’ancienneté du partenariat entre l’université et la gendarmerie sur ce champ de connaissance a permis à l’université de Strasbourg de s’affirmer à l’échelle européenne comme un pôle d’excellence en matière de formation sur ces sujets. En 2010, avec le soutien appuyé du général de corps d’armée David Galtier, l’université organisait avec d’autres partenaires européens universitaires, des autorités de poursuite et avec le concours financier de la Commission européenne et des collectivités territoriales alsaciennes, « les universités d’été des investigations financières et de l’analyse financière criminelle ». Elles ont réuni pendant 10 jours des gendarmes, policiers, douaniers, magistrats, issus de 24 États membres sur les 27 et ont donné lieu à l’élaboration d’un rapport remis à la Commission européenne formulant des préconisations en vue d’améliorer la coopération judiciaire et policière dans un domaine où l’harmonisation des législations fait cruellement défaut. C’est encore grâce à ce partenariat d’excellence, à la détermination du général d’armée Marc Watin-Augouard, du président de l’université de Strasbourg, Alain Béretz, et des collectivités territoriales alsaciennes que l’université de Strasbourg et ses partenaires européens ont pu créer le Collège européen des investigations financières et de l’analyse financière criminelle (CEIFAC). Rattaché à la faculté de droit de Strasbourg grâce au soutien de son doyen, le professeur Christian Mestre, il accueillera la première promotion de gendarmes, policiers, magistrats et douaniers de l’U.E., le 28 octobre pour une durée de trois semaines consécutives. Au-delà de son objectif de formation, le CEIFAC aura une mission de recherche appliquée qu’il conduira dans le cadre du Groupe de recherches-actions sur la criminalité organisée (Grasco), avec le souci de formuler des préconisations en termes de législation européenne qui soient applicables dans tous les pays de l’Union. Le partenariat noué entre la gendarmerie nationale et l’université de Strasbourg illustre la possibilité et, au-delà, la nécessité d’opérer des décloisonnements entre les institutions. La volonté dirigée vers le but déclenche l’action juste. L’objectif commun ici est de contribuer à l’édification d’une Europe de la justice et de la liberté, c’est-à-dire une Europe capable d’enrayer l’expansion des flux financiers criminels. Il faut pour cela des fonctionnaires parfaitement formés. La gendarmerie nationale peut s’enorgueillir d’avoir eu la vision juste de ce qui demain sera étendu à l’échelle de toute l’Union européenne. L’université de Strasbourg est fière de son côté d’apporter sa pierre à l’édifice qui reste encore largement à construire. » 2 e trimestre 2013 Revue­de­la­Gendarmerie­Nationale­ 101 dOSSiER LA réSErVE CIToYEnnE, un FACILITATEur DE PArTEnArIAT i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 246 jun/jui/aoû 2013 Page 132