Revue de la gendarmerie nationale n°245 mar/avr/mai 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°245 mar/avr/mai 2013

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
dossier LA GuYAnE, LABorAToIrE DE LA CoorDInATIon InTErMInISTérIELLE ? 50 synthèse, étude d’impact). Cet état-major opérationnel, aurait pour vocation, d’une part de planifier des opérations interministérielles tant préventives, destinées à inscrire la réappropriation du terrain dans la durée, que répressives visà-vis des trafics dont elles sont le théâtre, et d’autre part de centraliser le renseignement en vue notamment d’identifier les noyaux durs de la délinquance en étroite collaboration avec les unités de police judiciaire. Animés par le principe « à zone spécifique, traitement spécifique », la conception et le fonctionnement d’une telle structure devraient s’articuler autour de deux impératifs conditionnant l’implication des partenaires  : la désignation d’objectifs communs, d’une part et la garantie d’un partage équitable des intérêts (16) Le GLTD vise une « meilleure prise en charge » de la délinquance dans les quartiers où la violence « met en péril la cohésion sociale et constitue un frein à tout projet de réhabilitation ». Créé par décret et supervisé par le procureur de la république, le GLTD est une structure temporaire dont les objectifs sont exclusivement répressifs. (17) « Les fonctionnaires de police affectés auxuteQ manifestent tout d’abord une présence constante, visible et dissuasive dans les quartiers visés, améliorent la connaissance de ces quartiers et assurent le contact avec les populations résidentes. » Extrait de la circulaire de la direction des affaires criminelles et des grâces du 24 septembre 2009 relative au fonctionnement des étatsmajors de sécurité et aux unités territoriales de quartier. (18) Institués par circulaire interministérielle en septembre 2009. opérationnels, d’autre part. Fondé sur un système gagnantgagnant, l’EMCoP innoverait en conférant un indispensable caractère opérationnel aux pistes explorées jusqu’à présent en matière de coordination interministérielle de la lutte contre l’insécurité ou de la prévention de la délinquance. Muni Revue de la Gendarmerie Nationale 1er trimestre 2013tre 2012 du double prisme évoqué précédemment, il permettrait d’optimiser les efforts de trois structures complémentaires, les Groupes locaux de traitement de la délinquance (GLTD (16)) lancés en 1996, les unités territoriales de quartier (uTeQ (17)) créées en 2008 et les Contrats locaux de sécurité nouvelle génération (CLS-nG) issus de la rénovation des CLSPD en 2007. Cette formule apporterait une réponse substantielle aux freins structurels identifiés dans un chapitre du rapport sénatorial sur le projet de loi de finances pour 2010, consacré aux politiques partenariales de prévention de la délinquance. JeAN-CHArLes MeTrAs Lieutenant-colonel jeancharles metras, officier de gendarmerie, stagiaire de la 20 e promotion de l’école de guerre. officier de gendarmerie issu de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr, le chef d’escadron Jean-Charles Metras a effectué cinq types de séjour en Guyane dont le stage commando du centre d’entraînement en forêt équatoriale, le commandement d’une compagnie de gendarmerie départementale et une mission interministérielle d’expertise du dispositif de sécurité intérieure en fin d’année 2011. Mis à la disposition des étatsmajors de sécurité (EMS (18)) qui se réunissent mensuellement sous l’autorité du préfet et du procureur, l’EMCoP conforterait la permanence et l’harmonisation de la réponse opérationnelle face à l’insécurité dans les zones les plus sensibles.
Le commandement de la gendarmerie en Guyane par DiDier LAUMONT FFort de près de 1000 personnels, dont accueille près de la moitié sont constitués par des gendarmes mobiles déplacés pour 3 mois, le commandement de la gendarmerie de Guyane couvre un spectre missionnel unique notamment au travers de son engagement pour la protection permanente du centre spatial guyanais et du rôle majeur qu’elle assume au sein de l’opération Harpie. Faisant face en outre à un niveau de délinquance alarmant, ayant justifié la mise en place de deux zones de sécurité prioritaires, l’action de la gendarmerie s’inscrit dans un contexte de forte croissance démographique renforcée par des flux migratoires clandestins diversifiés. Terre d’aventures pour certains, terre anxiogène pour d’autres, la Guyane offre de multiples facettes passionnantes dans un département de la taille du Portugal. Territoire européen en Amérique latine, elle est couverte à 96% par la forêt primaire, et une population pluri-ethnique dont les 2/3 n’y est pas née. La Guyane est confrontée à l’influence du géant brésilien au Sud avec qui elle partage 630 kilomètres de frontière et à celle du Suriname, à l’ouest, ancienne colonie hollandaise, dont le fleuve Maroni la sépare sur 520 kilomètres. Dans ce milieu particulier, la gendarmerie joue un rôle primordial. La guyane, au cœur de la politique spatiale européenne Situé à l’ouest de la ville de Kourou, le Centre spatial guyanais (CSG) incarne depuis les années 1970 le fleuron de la technologie aérospatiale européenne. Le Centre national d’études spatiales (CnES), représentant de l’état français, est le gestionnaire des installations et le coordinateur des activités mettant à disposition d’Arianespace et de l’Agence spatiale européenne (ASE), une base fiable, sûre et performante, laquelle est aussi un maillon essentiel du 1er trimestre 2013 Revue de la Gendarmerie Nationale dossier 51 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 245 mar/avr/mai 2013 Page 132