Revue de la gendarmerie nationale n°244 déc 12/jan-fév 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°244 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°244 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la cybersécurité... un enjeu de sécurité nationale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 124 - 125  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
124 125
Histoire InTErnET  : CE QuADrA À ForT PoTEnTIEL Sirpa-gendarmerie ADC F. Balsamo C’est l’invention des protocoles TCP/IP qui a permis le dialogue entre les différents supports, notamment entre ordinateur et smartphone. tous la particularité de travailler pour le secteur de la Défense. Le bailleur de fonds originel est d’ailleurs bien une entité chargée d’assurer la prédominance technologique des états-unis dans les affaires militaires  : l’Advanced Research (1) Site Internet : www.darpa.mil/Projects Agency (1) (ArPA, agence fondée en 1958 à l’initiative du Président Dwight D. Eisenhower qui prendra définitivement le nom de DArPA en 1996). D’un point de vue technique, il s’agit d’un réseau à commutation de paquets qui fonctionne sur le principe du datagramme. Pour résumer, chaque élément d’un message (ou paquet) circule de manière indépendante les uns des 124 Revue de la Gendarmerie Nationale 4 e trimestre 2012tre 2012 autres, en privilégiant le chemin qui lui semble le plus rapide pour atteindre la destination fixée, sans itinéraire prévu à l’avance. C’est précisément l’équipement installé chez le destinataire qui se chargera de reconstituer le message dans son intégralité. La force d’une telle construction réside dans sa capacité à rester opérationnelle alors que des pans entiers de ce maillage peuvent avoir été détruits, l’information utilisant tous les axes dudit maillage pour parvenir à bon port. une telle disposition s’avère donc plus robuste que les circuits centralisés de communication qui deviennent inopérants dès lors que le centre de décision est affecté.
Cette aptitude à rester en état de marche alors que des infrastructures physiques ont pu être partiellement détruites, prend toute sa valeur alors que Washington constate les risques pour sa sécurité liés au savoir-faire soviétique. Lorsque Moscou réussit en 1957 le lancement de son satellite spatial, Spoutnik, les étatsunis redoutent une possible attaque par des missiles intercontinentaux. Alors, quelle serait la capacité de l’Amérique de continuer à communiquer en vue d’établir une riposte ? Mêlée à la volonté des universitaires d’échanger entre eux des données, c’est bien cette volonté farouche de trouver un moyen de faire circuler les informations dans un environnement dégradé qui conduit l’administration fédérale à financer le réseau Arpanet. La mise en place des protocoles tcp/ip Mais Arpanet ne fut pas le seul. En effet, dès le début des années 1970, différents réseaux autonomes se développent. Ainsi robert Taylor, alors à la tête du Bureau des techniques de traitement de l’information de l’ArPA (IPTO – Information Processing Techniques (2) Site Internet  : http://www.govtech.com/grants/governmenttechnology/Information_Proc essing_Techniques_28709.h tml (3) Anecdote relatée par l’historien Tristan Gaston- Breton dans son article  : « Arpanet, le monde en réseau », Les Echos, n°21241. Office (2)) raconte (3) volontiers qu’il disposait de trois terminaux dans son bureau, chacun étant relié à l’un des trois organismes de recherche avec lesquels son administration collaborait, notamment l’université de Berkeley et le Massuschetts Institute of Technology (MIT). C’est grâce à l’invention en 1975 par Vinton Cerf et robert Kahn, sous contrat avec l’ArPA, de l’ensemble des (4) Transmission Control Protocol/Internet Protocol. protocoles TCP/IP (4) qu’un dialogue est désormais possible entre des réseaux techniquement disparates. Leur technologie permet ainsi la connexion d’Arpanet à d’autres formes de réseau, renforçant d’autant l’esprit de la toile d’araignée. Leur protocole rend possible le dialogue entre des machines de conception différente, tels les P.C. (Personnal Computer) et les MacIntosh. Les deux universitaires Cerf & Kahn reconnaissent s’être appuyés et nourris des travaux du Français Louis Pouzin, professeur à Télécom Paris et initiateur du réseau précurseur de commutation par paquets, Cyclades. Ce projet fut stoppé en 1978 par Valéry Giscard d’Estaing, qui n’avait manifestement pas perçu l’intérêt de cette avancée technologique, l’élysée préférant le projet Transpac, qui s’avéra au final plus coûteux. En 1980, Arpanet se divise en deux réseaux distincts  : l’un strictement militaire, le Milnet, l’autre universitaire, le nSFnet. En 1985, les deux réseaux comptent quelque mille ordinateurs reliés entre eux. 4 e trimestre 2012 Revue de la Gendarmerie Nationale Histoire InTErnET  : CE QuADrA À ForT PoTEnTIEL 125 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 244 déc 12/jan-fév 2013 Page 132