Revue de la gendarmerie nationale n°242 jun/jui/aoû 2012
Revue de la gendarmerie nationale n°242 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°242 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les espaces maritimes... la protection des personnes et des biens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
société LA RuMEuR, ouTIL D'InTELLIGEnCE éConoMIquE être (rumor est) cela se traduit alors « on dit que… ». Accompagné du substantif secundo (rumor secundo) cela devient « avec l’approbation générale ». Tout cela amène à dire que la rumeur est en quelque sorte « un bruit qui circule, de manière publique et avec l’approbation de tous ». Il s’agit donc bien d’une vérité prétendue, revêtue d’une certaine légitimité justifiant le pouvoir d’influence de la dite rumeur. La rumeur entre donc bien dans le champ de l’influence, outil d’intelligence économique. Rumeur, influence, intelligence économique composent un triptyque possible dans le volet offensif de l’intelligence économique. Les imbrications conceptuelles transdisciplinaires qui font la richesse et la complexité de cette discipline méritent d’une part une digression et d’autre part une illustration par un cas réel. Bien que les pouvoirs publics tentent de réglementer, de donner un cadre répressif à la rumeur, il s’avère très difficile de la circonscrire et de lutter contre elle. rumeur, influence et intelligence économique « Il est plus facile de déstabiliser une entreprise par une rumeur [...] que par de l’espionnage économique ». C’est en ces termes que s’exprimait Christian Harbulot, expert en intelligence économique et directeur de l’école de guerre économique, interrogé par Libération le 16 Revue de la Gendarmerie Nationale 1er et 2 e trimestre 2012tre 2012 5 janvier 2010. Tous les experts s’accordent pour le dire, la rumeur est une arme de «guerre de l’information» aux effets pouvant être dévastateurs, voire destructeurs. En effet, qu’elle soit fondée sur des données réelles ou sur une rumeur, une guerre de l’information, par diverses techniques d’influence, peut déstabiliser profondément une entreprise et même conduire à sa disparition. La rumeur est ainsi considérée, une fois lancée, comme une attaque informationnelle très puissante, puisque considérée comme une vérité légitime. «Guerre de l’information», «guerre économique», «guerre cognitive» sont autant de facettes du volet offensif de l’intelligence économique. Inéluctablement, l’information stratégique est au cœur du processus d’intelligence économique. Acquisition, protection et propagation de l’information modèlent la démarche d’intelligence économique dans le monde de l’entreprise. La propagation de l’information inclut la dimension «influence». Cette dernière ne consiste pas uniquement en la communication d’éléments vrais et étayés mais aussi en la diffusion d’éléments de façade visant à protéger, dissimuler de véritables informations stratégiques. Le fait est que, en toute logique, toutes les entreprises pratiquent de la même manière et tendent toutes à protéger leurs informations stratégiques. L’immobilisme n’étant pas de mise dans le monde des
affaires, acquérir les informations que protège la concurrence, soit pour les utiliser, soit uniquement pour déstabiliser cette concurrence, est depuis toujours, monnaie courante. Les entreprises évoluent donc dans un contexte de guerre économique perpétuelle, dont l’un des outils les plus efficaces n’est autre que la rumeur. Elle peut, comme l’indique Jean-Jacques Jugie dans un article récent, « prendre naissance de façon fortuite ou dans une démarche délibérément malveillante. Mais elle peut aussi, comme dans le cas récent de l’attaque des banques françaises, résulter (1) http://www.echosjudiciaires.com/tribunelibre/la-rumeur-et-la-boursea8359.html. de l’empressement d’un journaliste. » (1) « Faire croire que… » par la rumeur peut sembler simpliste. Cependant, cela peut être terriblement efficace comme en atteste le cas de la Société Générale, victime d’une rumeur en août 2011 (voir infra). L’efficacité de la rumeur en matière offensive tient au fait que celle-ci joue, dans le même temps, sur plusieurs registres. Il s’agit des registres de la communication, de la psychologie, de la sociologie, de l’économie, etc. et bien d’autres selon les cas. L’affectif est visé par la rumeur et de ce fait, elle se rapproche dangereusement de la manipulation. La manipulation n’est d’ailleurs que le fait de la propagation de la rumeur, la rumeur publique. qui, dès lors, manipule qui ? LA RuMEuR, ouTIL D'InTELLIGEnCE éConoMIquE i Il suffit d’un élément déclencheur, souvent indétectable, puis la rumeur se propage, d’elle-même, sans contraintes, marquant les esprits jusqu’à devenir une vérité révélée, indiscutable et faisant foi. L’auteur de la rumeur n’est en réalité que l’élément déclencheur, le reste se fait automatiquement, sans aide extérieure. une rumeur vieille de plus de quarante ans, la «rumeur d’orléans», bien que celle-ci ne touche pas au monde de l’entreprise, illustre ci-dessous la force, l’influence et l’émotivité que peut revêtir une rumeur. Aujourd’hui, cette force est plus que décuplée par l’utilisation des nouveaux moyens de communication, et plus particulièrement des réseaux sociaux. Avec plus de 4 milliards de twitts échangés chaque jour, peut-on imaginer la vitesse de propagation d’une «vérité prétendue» ? Bref, autant de nouveaux outils opérationnels se prêtant à la propagation de la rumeur, lui conférant une puissance et une rapidité extraordinaire. illustrations et tentative d’explications sociologiques Le 10 août 2011, consécutivement à une rumeur véhiculée sur Twitter et dans la presse, l’action Société Générale perd 14,7% à la Bourse de Paris, après avoir perdu plus de 22,5% en séance. Le 30 septembre 2011, c’est au tour de Kodak d’être victime de la rumeur  : le titre perd 53,84%, au New York Stock 1er et 2 e trimestre 2012 Revue de la Gendarmerie Nationale société 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 242 jun/jui/aoû 2012 Page 132