Revue de la gendarmerie nationale n°241 déc 11 à mai 2012
Revue de la gendarmerie nationale n°241 déc 11 à mai 2012

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
dossier L’ACTIon PArTEnArIALE  : L’EXEmPLE D’unE BrIGADE DE PréVEnTIon DE LA DéLInQuAnCE JuVénILE 66 témoignage d’un directeur de centre social. Le centre social a, depuis plus de 10 ans maintenant, conjugué ses compétences éducatives avec celles des gendarmes de la brigade de prévention de la délinquance juvénile de moselle. C’est bien dans la complémentarité des missions respectives de chacun que ce partenariat s’est construit au fil des ans. Animateurs socioculturels et gendarmes se sont donné les moyens d’agir sur l’éducation citoyenne des jeunes en impulsant une démarche de projet sur des problématiques aussi diverses que les relations filles/garçons, la rumeur, la loi au quotidien, les discriminations et le racisme, le respect de l’environnement, l’engagement et les solidarités locales, etc. Plus que des intentions éducatives, ces thématiques ont été abordées de façon concrète en proposant aux jeunes d’être acteurs des différents changements, soit en prenant part à des temps de réflexion, soit en agissant sur le terrain. Ainsi, à titre d’illustrations d’actions participatives, ont été organisés des séjours environnement (avec au programme le nettoyage des plages suite à la marée noire, le reboisement suite aux incendies de forêt à Fréjus, le nettoyage des massifs alpins), l’aventure citoyenne, la piste citoyenne ou encore le raid sportif intercommunal rSA, etc. Dans cette collaboration, sont également associés les éducateurs du club de prévention, la commune et le collège, ce qui permet Revue de la Gendarmerie Nationale 4 e trimestre 2011tre 2012 notamment d’avoir une certaine cohérence dans l’approche éducative dans notre territoire. on peut dire que ces 10 ans de collaboration ont produit de nombreux effets positifs tant en direction des acteurs que des jeunes. Par exemple, les représentations de chacun ont considérablement évolué. La présence de la gendarmerie au sein de l’établissement scolaire et sa participation aux différents projets ont créé de la proximité entre les jeunes et l’Institution, la loi fait ainsi partie intégrante de l’éducation à la citoyenneté. La gendarmerie dispose d’une plus grande écoute auprès des différents prestataires et/ou partenaires lors des projets à l’extérieur du territoire (office national des forêts, mairie, structure d’hébergement, etc.). Il existe donc un vrai partage de compétences et d’expériences entre les acteurs et en conséquent, nous parvenons à une plus grande efficacité dans la gestion de situation conflictuelle.
La prévention technique de la malveillance entretien avec DiDier AUDiN LLa prévention de la délinquance fait comme partie intégrante de la politique de sécurité intérieure. Elle vise à anticiper les risques de passage à l’acte des délinquants, les réitérations et ainsi dissuader la commission des infractions. Outre la prévention tournée vers l’individu, celle dite situationnelle porte sur les dispositifs de protection d’un territoire ou d’un bâtiment. L’adjudant Didier Audin, référent sûreté au groupement de gendarmerie du Morbihan, nous explique cette fonction encore méconnue et tournée vers cette prévention technique. La revue  : comment définiriez-vous la prévention technique de la malveillance et en quoi consiste votre rôle de référent sûreté ? adjudant didier audin  : La loi 2002- 1094 du 29 août 2002, renforcée par la loi 2007-297 du 5 mars 2007, définit le concept de prévention situationnelle « l’ensemble des mesures d’urbanisme, d’architecture ou techniques visant à prévenir la commission d’actes délictueux ou à les réduire de façon profitable ». Ces mesures ne visent donc pas la personne du délinquant, mais l’acte lui-même. Le fait délictuel peut aller des incivilités à l’acte de terrorisme. Dans la plupart des cas, il s’agit d’actes de délinquance de proximité comme des dégradations ou des vols. Selon les derniers chiffres, il faut savoir que dans 3 cas sur 4, les cambrioleurs rentrent tout simplement par les portes. Plus rarement, ils brisent les vitres, à cause du bruit mais aussi des risques de blessures et des traces ADn qu’ils pourraient éventuellement laisser. mon rôle, en qualité de référent sûreté ou référent Prévention technique de la malveillance (PTm), est donc de dissuader le passage à l’acte, d’empêcher l’action malveillante ou au moins de la retarder et d’en réduire ses 4 e trimestre 2011 Revue de la Gendarmerie Nationale dossier 67 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 120