Revue de la gendarmerie nationale n°241 déc 11 à mai 2012
Revue de la gendarmerie nationale n°241 déc 11 à mai 2012

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
point de vue LE nouVEAu VISAGE DE LA GEnDArmErIE moBILE 22 Sirpa-gendarmerie mDL A. roche Des gendarmes mobiles en entraînement de haute intensité au CNEFG de Saint-Astier. Dès le début des années 2000 également, l’organisation de l’escadron évolue en mode quaternaire avec l’adjonction du Peloton d’intervention (P.I.) aux trois pelotons de marche traditionnels. Cette organisation est visible à partir de 2005, avec la mise en place des véhicules de marque Irisbus en remplacement des fourgons cars Lohr, et contribue à la transformation de l’apparence extérieure des escadrons. Le passage de trois Lohr (24 places) en huit Irisbus d’une capacité d’un groupe (8 à 9 militaires), avec le format à quatre pelotons, fait évoluer l’escadron dans une configuration plus souple et plus adaptée au maintien de l’ordre urbain et aux nouvelles menaces. L’acquisition récente de moyens nouveaux est également un facteur d’évolution pour Revue de la Gendarmerie Nationale 4 e trimestre 2011tre 2012 la gendarmerie mobile. Essentiellement défensif, le Dispositif autonome de retenue du public (Drap), équivalent au «barrepont» des compagnies républicaines de sécurité, permet par exemple de tenir des espaces urbains plus importants et d’économiser des personnels car une rue peut être tenue sans recours au barrage d’arrêt fixe fermé, tout en offrant une protection renforcée. D’autres dispositifs sont également à l’étude ou en expérimentation. Ils visent à donner davantage de souplesse et d’efficacité aux unités, en leur donnant la possibilité d’identifier des manifestants, de mieux les contenir, voire d’empêcher une action volontaire de l’adversaire. Ce sont des moyens complémentaires intéressants qui devraient permettre à court terme de s’adapter aux nouveaux modes d’action des protestataires.
saint-astier, un entraînement grandeur nature Si l’apparence et les moyens nouveaux sont des éléments forts d’identification du changement, car visibles, c’est davantage l’évolution des missions qui transforme progressivement la G.m. En quelques années, trois missions ont bouleversé les habitudes et les modes d’action de cette subdivision d’arme, lui donnant un caractère opérationnel renforcé. Il y a d’abord eu, à partir de 2004, l’évolution du Centre national d’entraînement des forces de la gendarmerie (CnEFG) de Saint-Astier (24). Véritable école de mise en œuvre de la doctrine du maintien de l’ordre, le CnEFG est devenu un rendez-vous incontournable pour les escadrons qui s’y entraînent sur un ensemble urbain de 27 hectares. Avec l’augmentation de la capacité d’accueil des unités à partir de 2009 (six escadrons au lieu de quatre pouvant travailler simultanément), puis la livraison en 2010 du bâtiment de mise en situation qui permet aux pelotons de s’entraîner à la pénétration et à l’investissement de locaux, le passage à Saint-Astier est très important pour l’ensemble des personnels des unités. En effet, du commandant de peloton au commandant d’escadron, et jusqu’au commandant de groupement, tous les postes de responsabilité sont évalués par l’encadrement du centre. mais au-delà du commandement, c’est toute l’unité qui est appréciée car elle est «à l’image de son chef». Aussi, la préparation à la résidence qui précède le séjour à Saint- Astier est-elle prise très au sérieux par l’ensemble des personnels. point de vue LE nouVEAu VISAGE DE LA GEnDArmErIE moBILE Durant le stage de perfectionnement, les escadrons sont soumis à un rythme très soutenu, les exercices s’enchaînant selon une progressivité bien adaptée, pour finir avec un exercice de synthèse de jour puis de nuit. L’engagement des véhicules blindés à roue de la gendarmerie et la participation des sapeurs-pompiers locaux en amplifient le réalisme. L’accent est également mis sur la cohésion et la rusticité, avec les différentes pistes ou parcours sportifs de groupe ainsi que les exercices spécifiques pour les pelotons d’intervention. Le CnEFG est aussi un lieu d’échanges exceptionnel puisque près de 500 gendarmes mobiles d’unités différentes s’y retrouvent en même temps, discutent et débattent sur tous les aspects de leur métier. De même, la cérémonie des couleurs ainsi que le défilé en chantant de chaque escadron avec son chant propre, s’inscrit naturellement dans la logique de ce stage de perfectionnement exigeant qui redonne du sens à la mission des gendarmes mobiles et cultive leur militarité. Tous les chefs de l’Institution qui viennent à Saint- Astier sont impressionnés par la qualité de l’engagement des escadrons, et la cérémonie des couleurs avec son défilé au petit matin reste gravée dans leur 4 e trimestre 2011 Revue de la Gendarmerie Nationale 23 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 241 déc 11 à mai 2012 Page 120