Retro Geek Mag n°7 nov-déc 12/jan 2013
Retro Geek Mag n°7 nov-déc 12/jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de nov-déc 12/jan 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (166 x 235) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : Locomalito, un développeur indépendant.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Support : Playstation Développeur : Squaresoft Editeur : Squaresoft Joueurs : 1 Genre RPG Sortie : 1997 Les débuts de la console de Sony, la Playstation, ont changé de nombreux standards dans le monde du jeu vidéo, avec entre autre l'arrivée de la 3D ou encore l'ouverture aux masses de notre passion. En 1997, ce sera Square qui marquera notre beau monde avec la sortie française de son tout nouveau jeu de rôle j'ai nommé : Final Fantasy 7. En effet, avant cet opus, nous ■ n'avions pas eu grand choses à coller sous nos doigts de joueurs en quête d'aventures épiques avec combats en tour par tour... Je ne dis pas que nous n'avions rien eu mais il faut constater, qu'avant la sortie de FF7, la France disposait de très peu de titres de ce genre, même si ii ne faut pas oublier l'excellent Suikoden I parut quelques mois plus tôt. Les USA avaient été plus chan- Si Clad était charismatique il y a 15 ans, il ne l'est plus de nos jours. Square a trop tiré sur la corde du héros taciturne et renfermé sur lui-même au fil des années. Je ne parle mime pas de son passé qui fait de lui un couard. Clad deviendra au long de l'aventure de plus en plus insupportable, voir méprisable, Taft incroyable lorsque l'on sait qu'il est le héros du jeu. A de nombreux moments Clad souffrira de troubles psychologiques qui le rendront impuissant et cela tant qu'il n'acceptera pas la vérité et son passé. il faudra aller à Nibelheim pour que Clad puisse comprendre ce qui le brûle de l'intérieur et trouver des réponses mais il vaut, généralement, mieux laisser la vérité où elle se cache. Il l'apprendra à ses dépens.
ceux que nous lorsque l'on sait qu'ils ont eu, entre autres, des titres comme Final Fantasy 3 ou Chrono Trigger. Dans tous les cas, les raisons ayant permis à FF7 de se hisser au panthéon du jeu vidéo sont-elles justifiées ? La voilà la question importante, surtout lorsque l'on a enfin pu goûter aux joies de certains titres, jusque-là encore inconnus, grâce aux traductions faites par des fans dans notre belle langue de Molière ou encore la sortie de rééditions avec localisation sur console portable ainsi que sur la dame grise elle-même. ❑ire que FF7 est mauvais serait tout simplement avoir de la merde dans les yeux, par contre, selon moi, il ne mérite clairement pas son statut d'icône. C titre reste bon, fatalement le jeu en lui-même ne va pas changer tout seul même 15 ans après ! A l'époque FF7 m'avait subjugué par son univers, sa beauté, ses persos full 3D, son ambiance et ses protagonistes torturés, c'est que j'avais tout juste un peu plus d'une dizaine d'année. Le constat est bien différent de nos jours mais commen- Ruf us (en Un. je m'appelle Rufus. h SU le cf f skient de Shinfe. Inc.. ufus remplacera son père dès que ce dernier ne sera plus en état e diriger l'entreprise. On perd rarement du temps chez les ortires. Les Turks font partie de la ShinRa, spécialisés dans les araires pas vraiment claires. Les membres de ce groupe sont Tseng, eno, Rude et Eiena. Une belle brochette d'étres abjects qui'signeront leur perte lorsque la planète décidera de se protéger de 1. ! ternirait encore plus le tableau. cons par le début, l'histoire de cette odyssée. Vous incarnez donc Clad Strife, ancien membre du corps d'élite du Soldat de la ShinRa corporation, un mercenaire fraichement recruté au sein du groupe AVALANCHE luttant contre la ShinRa, une entreprise puisant toutes les ressources de cette planète et s Sephiroth, considéra par bon nombre comme LE méchant de tout l'univers de Final Fantasy et peutétre même de l'histoire du jeu vidéo en impose• issu d'une expérience le rendant supérieur à tout être humain, il sombrera malheureusement dans la folie en recherchant sa véritable identité. Contrairement à Clad il arrive à tenir le cap mime 15 ans après.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 1Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 2-3Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 4-5Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 6-7Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 8-9Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 10-11Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 12-13Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 14-15Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 16-17Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 18-19Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 20-21Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 22-23Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 24-25Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 26-27Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 28-29Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 30-31Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 32-33Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 34-35Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 36-37Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 38-39Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 40-41Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 42-43Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 44-45Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 46-47Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 48-49Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 50-51Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 52-53Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 54-55Retro Geek Mag numéro 7 nov-déc 12/jan 2013 Page 56