Retro Geek Mag n°6 jui/aoû/sep 2012
Retro Geek Mag n°6 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (166 x 235) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : la saga Renegade sur Amstrad CPC.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
A ET LACONCURENCE DANS TOUT CA ? ak A quoi comparer ce chef-d'oeuvre ? Certains diront à son grandfrère The Legend of Zelda ler du nom mais en faisant abstraction du fossé technique. Ce sont 2 piliers de la saga et je ne saurais pas les départager... A la même époque peu d'Action-RPG étaient encore sortis sur la SNES : Sou ! Blazer de chez Enix jouais du lourd aussi celui-ci l) ? Personnellement je n'ai jamais retrouvé la magie et le plaisir de Zelda III dans un autre jeu du même style mais cela n'engage que moi. } 4 STAR T T TOM 2 Soull BtazeF'- -ehrEleiLnktfflanim L'avis de "Mr H" (Joe/1z r Zelda 3, tant de souvenirs et quels souvenirs ! Une quête initiatique pour un jeune enfant bravant de nombreux pièges, ennemis et boss pour au final sauver une princesse puis tout un royaume. Le tout orchestré par une aventure épique, incroyable et des plus oniriques ! On lui pardonnera son illogisme lorsque l'on voit ses innombrables qualités. Le temps passe et cela n'y change rien, je ne sais ce que je pourrais dire de plus hormis peut-être qu'aucune de ses suites n'a réussi à m'offrir autant de plaisir que ce dernier. 11111M111 1 ture tant le souvenir précédents volets était encore présent et brûlant. Cette suite (sans en être vraiment une en fait) réussit l'exploit de conserver l'esprit mais également d'en améliorer le niveau général. Les graphismes, tout en étant plus beaux gardent cet air de famille fidèle à la série. Les jeux annexes présents spo- L'avis d'"elpianisterio" "itvrtAimeet En 20 ans de presse vidéoludique, tout a été dit sur Zelda 3. Finalement, dire du bien de ce jeu serait rentrer dans une succession de banalités, et cela je me le refusais. Mais en réfléchissant bien : que peuton reprocher à ce troisième opus des aventures du jeune garçon le plus harcelé de la Terre ? Je vous laisse y méditer et pendant ce temps je retourne à Hyrule soulever des pierres, lancer des bombes, me regarder dans un miroir, jouer de l'ocarina, compter jusque 24, voyager à patte d'oiseau et surtout cogner des poules. radiquement dans le I er sont ici présent sous la même forme (choix de 1 sur 3 : gagner des roupies ou tout perdre) et sont encore plus pertinents (tir à l'arc, coups de pelle dans le jardin à la recherche d'un morceau de coeur). Les éléments récurrents sont bien sûr présents comme les trésors à trouver
La Princesse Zelda est la fille du roi Daltus, cette dernière passe son temps à se faire enlever...et donc a être délivré par vous et votre courage. Aussi utile, donc, qu'une princesse Peach histoire de vous faire revivre une nouvelle aventure à chaque fois. dans les châteaux (gants, radeau, échelle} mais aussi dans toute l'immense carte (coeurs, cape, poudre magique). La difficulté est parfaitement dosée : les 1 ers châteaux restent accessibles même aux novices, les derniers sont de véritables labyrinthes où l'on se perd allégrement. Les quêtes annexes sont aussi capitales que la principale, je vous aurai prévenus ! reL:LI. I. Nt.n.r...14. S'il faut trouver un petit défaut à ce jeu, je dirais qu'il est une amélioration de The Legend of Zelda. Mais une amélioration magistrale. 271 0 30 b tz.J. a (G « 0200r., Pour renvoyer les sphères denergies d'Anaghim, vous pouviez utiliser votre filet à papillon 1 Par contre c'était moins classe que votre épée. Je n'ai pas besoin de faire un dessin : ce jeu après 20 ans, conserve des qualités exceptionnelles et est entré au panthéon des jeux immortels. 11 fait partie des 10 meilleurs jeux des années... Sliirantzmo mlinal21:11Mire C'est assez naïf c'est vrai, dans le style nippon qu'on retrouvera pendant toutes les années 90. Le travail est très soigné, doux et agréable à regarder, Les standards sont là Rien à voir avec les mélodies asthmatiques typiques des consoles précédentes car la SNES possède un processeur SONY permettant enfin une avancée spectaculaire au niveau audio. Quasi-parfaite, Link répond au doigt et à les collisions sont précises et les commandes instinctives (Nintendo est passé maître à ce niveau). - un titre irréprochable - les détails soignés - une quête remarquable



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :