Retro Geek Mag n°6 jui/aoû/sep 2012
Retro Geek Mag n°6 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (166 x 235) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : la saga Renegade sur Amstrad CPC.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
11 serveurs récalcitrants mis au sol, voilà nos héros face au big boss. Et là, c'est à coup de queue de billard qu'il faut défoncer le chef qui mesure facilement 2 mètres. « Victoire Le frère est vengé ! » crièrent nos braves justiciers. Nos héros vont vers la porte (plus besoin de téléphone, le méga vilain est à terre), et la musique finale composée de 5 notes foui oui I 5 notes, j'ai compté) se répète trois fois (oui oui ! 3 fois, j'ai compté) et on retourne à l'écran titre... Quand j'avais 10 ans, finir ce jeu avait été l'un des plus beaux jours de ma vie [juste avant d'avoir fini Double Dragon sur Amstrad CPC...). Ce jeu fut donc une révélation pour beaucoup de joueurs d'Amstraci. La jouabilité est parfaite, et est meilleure que dans le premier épisode, même si graphiquement le jeu est moins joli. Le scrolling continu a disparu et est remplacé par une succession d'écrans fixes. Gros changement aussi : il n'y a plus de boss final.1é- ; =1-1 1.P1111'r j pour chaque niveau mais seulement un boss tout à la fin du jeu. Cependant le fait de rajouter un mode deux joueurs et des armes suffit à prendre le dessus sur le premier épisode déjà excellent. Target Renegade est donc un must have comme son prédécesseur sur l'Amstrad CPC. Fort du succès de la série, mais aussi du genre Beatrem AIl, l'éditeur Imagine sort logiquement un troisième épisode baptisé Renegade III : The Final Chapter.Le scénario cette fois-ci revient aux origines mêmes du jeu de baston : l'enlèvement de la copine. Mais cette fois-ci, les méchants viennent du futur (bah oui...) et ont emmené la pauvre fille avec eux à leur époque. Il va falloir donc passer par quatre époques : la préhistoire, le moyen âge, l'Égypte ancienne et pour terminer, le futur...Les développeurs ont repris des éléments de plateforme que possède Double Dragon et ont par contre enlevé le mode 2 joueurs et les armesL. I Is UULEKM1-1111 cOMMOi ASS'- - -• - (sacrilège I). Une évolution de gameplay avec une récession ? Cela n'augure rien de bon. Lançons le jeu pour voir ce qu'il en est.Le premier niveau préhistorique commence avec des dinosaures boxeurs et des boules de poils rouges avec de gros yeux bleus à abattre... Des oiseaux passent au dessus de votre tète en vous lâchant de temps en temps quelque chose _à éviter. Déjà egilp apparition d es dans Target Renegade rut tout simplement revOlti- rj-iro.. ; Orjr=r1T ? Li 2
qu'au début du jeu, on ne retrouve plus l'ambianc'gangsters à défoncer" typique des deux premiers épisodes. Par contre, l'originalité de cette version par rapport aux deux opus différents, c'est la présence d'une composante plateforme. Il existe en effet deux plans, et le niveau supérieur est accessible en grimpant à l'échelle. Il faudra changer de niveau régulièrement pour avancer et pour sauter au dessus de précipices surplombants des pics mortels. Le principe de mélanger Beat'em Ail et Plate-forme est innovant pour l'époque, mais malheureusement, cela ne marche pas car on s'ennuie ferme dans ce jeu... Les trois autres niveaux sont construits exactement de la même façon avec des sprites qui changent juste en fonction de l'époque : momies pour l'Égypte, chevaliers pour le Moyen-Âge et aliens pour le futur... Les combats s'enchaînent mollement et personnellement, j'ai dû vraiment prendre sur moi pour finir le jeu... Et je dirais que même la fin se fout de notre g En effet, notre héros, parti sauver la fille perdue dans le futur, détruit tous les ennemis et arrive à la machine temporelle. Celle-ci se met à vibrer, et HOP I On se retrouve chez nous... Et là, le texte de fin est sans appel : Wow Tu es un héros maintenant Malheureusement, tes efforts furent vains l En effet, ta fiancée s'est délivrée toute seule et c'est elle qui a utilisée la machine à voyager dans le temps pour te sauver... Bah, tu t'es bien amusé quand même non ? ». Navrant non ? Ce troisième épisode est donc une fin cataclysmique de la série. Par contre, les deux premiers épisodes valent vraiment le coup d'être joués encore de nos jours non seulement par nostalgie, mais aussi si vous aimez les Beat'em Ail et le challenge. L'épisode préféré des fans reste tout de même Target Renegade grâce à son jeu à deux et l'utilisation des armes (Ti Tou I). Cette série a es.• 1^. 47, 9011.P.P 4, de• 4. 4•-•,•■, n1PAI-E d, 4% dr- e se% 4.4 re.0%e.• T.•11.• IR• et et 4* gle. ex. rai* Rb eṁ.04.4%. dekin• ne 1..1.•■•■•■•■■ 3 "Hl N.MI.N•ffl101•0• marqué de son empreinte le monde micro de la fin des années 80. Le 1 er Renegade est sorti sur Arcade, Amiga, Amstrad CPC, Apple il, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS, NES, Sega Master System, Virtual Console, ZX Spectrum. Les adaptations du premier épisode sont toutes de qualité. Target Renegade quant à lui est sorti sur ZX spectrum„ Commodore 64 et Amstrad CPC. Une pseudo version existe sur Nes, mais qui est vraiment différente. Target Renegade est donc peut être le seul représentant du genre Beat'em Ali vraiment conçu pour ordinateur 8 bits, ce qui expliquerait en soi sa jouabilité quasi parfaite. En effet, beaucoup de jeux de qualité sortis sur ordinateur 16 bits connurent des adaptations ratées sur ordinateur 8 bits. Si un jour vous croisez un vieux fan d'Amstrad CPC, parlez-lui de Target Renegade, et ce fan pourrait avoir la larme nostalgique à l'oeil en entendant ce doux titre...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :