Retro Geek Mag n°4 mar/avr/mai 2011
Retro Geek Mag n°4 mar/avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mar/avr/mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (166 x 235) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'arrivée du piratage console en France (1ere partie).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Support : Xbox Live Développeur : sonic Team Editeur : Sega Joueurs : 1 La mode est décidément au rétro (Megaman 9 et I 0, les jeux Dreamcast qui ressortent des cartons) et aux jeux épisodiques (comprendre en plusieurs parties, comme Allen Breed ou Sam & Max). Lorsque Sega a annoncé un nouvel opus qui reprendrait les bases de la série, ce fut un peu comme l'approche d'un blockbuster avec teasing "en veux-tu, en voilà" et promesses aussi houleuses que celles d'un politicien. Le choix d'être épisodique étant une idée étrange venant de Sega. En effet, ce format est surtout utilisé pour rentabiliser les jeux à court terme, une pratique favorable aux tout petits studios n'ayant pas forcément l'argent néces- Genre : plates-formes Sortie : 2010 Difficulté : Simple (trop ?) saire... (ce qui, je pense, n'est pas le cas de Sega Bref...). Qu'en est-il de cette version finale ? Voici les réponses. Sega a opté pour un rendu 2D/3D du plus bel effet. Ainsi, Sonic et ses ennemis sont en 3D tandis que les niveaux sont en (belle) 2D. Parti pris assez étrange au départ, mais qui fait son effet. Les diverses zones sont colorées, mais au final peu nombreuses : 4 zones de 3 niveaux chacune, plus un boss. On retrouve, par exemple, le casino ou encore la base de Dr Robotnik (oui, je préfère l'appeler ainsi C'est sympa mais, je me répète, c'est peu, car le jeu se finit très rapidement ; en revanche, la vitesse est bien là. 1 1 1 : 1,r1111..r11 Il est possible de faire les niveaux à toute vitesse et c'est juste impressionnant mais bon... Rien de neuf la dedans. Pas de nouveautés ou si peu, des zones vues et revues, pas d'autres personnages ITails et Amy par exemple) et j'en passe. Les niveaux bonus reprennent aussi ceux d'un opus déjà existant, avec Sonic en boule, à qui il faut faire traverser un chemin en faisant tourner le décor. A noter que je déconseille aux joueurs épileptiques de jouer ces derniers, tant l'arrière-plan emploie des effets de couleurs qui piquent les yeux."
Au niveau du gameplay, là encore, on reprend le même principe que les premiers opus. Notre cher hérisson bleu peut sauter, courir vite, ou se mettre en boule pour charger une accélération et... aller encore plus vite ! Oui, c'est bien ça I Il y a tout de même une nouveauté de gameplay (si, je vous jure I) qui reprend celle de l'âge d'or de cette chère ❑reamcast (paix à son âme), à savoir le dash en vol. Ainsi, il sera possible, lors d'un saut, de foncer sur les ennemis afin de les détruire, ou encore d'activer un bumper plus rapidement de cette manière. Lorsque cette capacité est activai:de, une cible apparait sur l'élément qu'il est possible d'éclater d'un coup de dash. If suffit alors de presser à nouveau le bouton de saut pour exécuter cette manoeuvre. Je suis très mitigé, car au final, Sonic 4 est à peine un Sonic 2D avec refonte graphique (et encore). Cela ne fait pas de cet épisode un mauvais jeu, mais if s'agit bien d'un titre sans réelle saveur, arrivé juste 7 ou 8 ans trop tard. ii lui manque quelque chose : une âme. FliMBIFINCE Rien ne révolutionne le genre, loin de là. On a le droit à une pseudo refonte graphique, bien que le tout reste très coloré et vivant. Le vieux Sonic n'a pas perdu de sa vitesse et les décors défilent toujours aussi vite ! C'est du Sonic, j'ai envie de dire ! Ça va vite, c'est coloré, les musiques pètent bien, pas de scénario... Pas grand chose à rajouter, sauf peutêtre que malgré tous ces points, le jeu semble manquer de quelque chose d'important une âme. Prise en main immédiate (en même temps, avec trois boutons à utiliser...). Au moins c'est simple, efficace et pas prise de tête I Le hérisson a gardé ses réflexes et répond au doigt et à l'oeil. RIME - la refonte graphique - l'ambiance - trop cher (1200 MS Points) - le gameplay avec toiles d'araignées - le jeu est tris court !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :