Retro Geek Mag n°4 mar/avr/mai 2011
Retro Geek Mag n°4 mar/avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mar/avr/mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (166 x 235) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'arrivée du piratage console en France (1ere partie).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Support : Saturn Développeur : Treasure Editeur : Sega Joueurs : I à 6 Dans la grande et longue lignée des beat'em ail, il y a les classiques, les innovants et ceux qui font les deux. Guardian Heroes, c'est un peu ça. Un subtil mélange d'old school et d'éléments de gameplay fort intéressant. Sorti uniquement sur Saturn, il a été créé par le studio Treasure, plutôt connu pour ses bons jeux, et pour cause...Rentrons plutôt dans le vif du sujet, car il y a pas mal à dire. La réalisation pour L'histoire prend part dans un univers typé heroic-fantasy bien sympatoche. Le scénario, lui, est vraiment classique, voire un peu trop. Le genre d'histoire qui n'existe que pour tabasser du méchant. Mais bon, on n'en demande pas plus pour le coup. Genre : beat them dl Sortie : 1995 Difficulté : Moyenne commencer. Côté graphisme, c'est de la 2D vraiment bien foutue (la Saturn était douée pour cal. Les couleurs sont vives, ce qui donne un peu un aspect 2D presque dessin animé, du plus bel effet. D'ailleurs, l'introduction est un dessin animé. Les différents protagonistes sont plutôt bien détaillés, les niveaux traversés très différents et riches. Bref, c'est beau et c'est bien. Seul bémol : les lags. Lorsque ça vire au carnage et que l'écran se charge un peu trop d'ennemis et de magie, le jeu ralentit sévèrement. Cela ne'HM, hoh ! #Lhiss great ! I naveithe h4are d. itlid such a gré* mord ` if% by ourstve ! ie. ■ 1 ÿ. -... `11 4.0. k 1 81•11 1 nuit pas vraiment à l'expérience de jeu, mais c'est dommage. Au niveau des musiques, là encore, c'est péchu et ça colle parfaitement à l'univers. La bande-son est une alternance de musiques épiques, stressantes et typées rock. L'ambiance castagne/fantasy n'en est que plus renforcée I Le gameplay maintenant. Tout d'abord, on reprend le style classique du'je vais de gauche à droite et je bute tout ce qui vient" mais on rajoute un paquet de trucs I Déjà, au départ, il sera possible de choisir entre 4 personnages vraiment différents (typé ninja, gros bill, moine et magicien) avec chacun sa propre palette de coups vraiment intéressante à réaliser, avec des quarts de cercles ou des successions de pressions par coup faible et coup fort. dia 1P NICOLE levai 10 Of. 1361 sP 160 Hr 2'.)+) De plus, vos personnages vont pouvoir évoluer et gagner des niveaux comme dans un RPG, ce qui se traduit par une customisation des caractéristiques (les classiques : force, endurance, etc) en fin de niveau.
En plus de ses coups, chaque personnage dispose de sorts qu'il pourra utiliser en échange de quelques points de magie, par simple pression d'une touche pour les faire défiler. Sans compter la possibilité de parer les coups, et même celle de donner des ordres à un allié IA que vous rencontrerez tout au début de l'aventure. Il s'agit d'un guerrier mort-vivant ultra-classe, bourrin et surtout invincible Mais ne croyez pas que cela sera simple pour autant III est docile et écoute les ordres, même si généralement, ils ne servent pas à grand-chose (sauf pour lancer son attaque ultime, mais chut...j. Guardian Heroes, malgré quelques petits défauts, est l'un des meilleurs breatem ail &d school, tout simplement. Que ce soit pour son ambiance, son punch, son humour ou encore ses idées, tout dans ce jeu donne envie de relancer une partie juste pour le plaisir. Et si vous avez le bonheur d'avoir des camarades de jeu, c'est encore mieux I I:j1 ! ! (y a1.1Id:1=UUII11 La saturn s'en sort à merveille, avec de la belle 2D comme on aime. Le bémol, ce sont les ralentissements lors de certaines bastons entre "familles nombreuses". Pleine de peps, d'humour et de castagne ! C'est comme ça qu'on aime les beat them all I Avec, en prime, le côté épique lié à l'univers heroicfantasy. Exemplaire Simple d'accès mais avec des possibilités non négligeables. Les coups sortent très bien et la gestion des boutons sur la manette est bien pensée. - l'ambiance globale - les idées de gameplay - le mode arène avec un paquet de persos jouable• - les lags/ralentissements - la faible durée de vie - parfois bordélique



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :