Retro Geek Mag n°4 mar/avr/mai 2011
Retro Geek Mag n°4 mar/avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mar/avr/mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (166 x 235) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'arrivée du piratage console en France (1ere partie).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Support : Super Hintendo Développeur : Konami Editeur : Konami Joueurs : 1 On n'avait pas grand sh'mup à se mettre sous le paddle sur Super NES en 1992. La console est longtemps restée le symbole des RPG et des jeux de plateforme. Son architecture technique ne fui permettait pas d'assurer une vitesse d calcul adéquate et tous les jeux de tir se mettaient à ralentir honteusement avec leur lot de clignotements (Gradius III, R-Type, UN Squadron). Petit à petit, les développeurs ont dompté la bête et c'est ainsi que Konami (qui était réellement en état de gràce à l'époque) se lance dans le développement d'un shoot aux graphismes révolutionnaires : Axelay. Ce jeu, c'est avant tout une claque technique à sa sortie. On n'avait encore jamais vu une mise en scène pareille. En utilisant les effets spéciaux installés sur fa con- Au lancement du jeu, vous n'avez que 3 armes disponibles une pour chaque style de frappe : de face (Straight Laser) en cercle (Round Vulcain) très utile et enfin les missiles frontaux (Macro Missiles). Le choix est donc vite fait. Trêve de plaisanterie et passons aux choses sérieuses (une voix digitalisée et plutôt bien faite vous lance'Amas, installation is complete, Good Luck Genre : Sauyetage de Ihumanite Sortie : 1992 Difficulté : C'est dure, la vie de/pilote ! sole, les développeurs ont mis au point un scrolling vertical amélioré qui simule un effet de profondeur bluffant et donnant l'impression que votre jet tourne autour de la planète. Des options classiques dans le menu général : changement de difficulté (easy-normal-hardj, un calibrage des armes (vitesse de feu et sélection de boutons, vous pouvez ainsi cumuler l'arme principale et les missiles sur le même : bien pratiquej. Vous pouvez également régler la luminosité. WEAPON SELECT ir ST17:11 CPT Le4Ed qui otE-r un• F CENSE° 9Y N I NTENO0 ceso I T S Pas d'étincelles scénaristiques : le système solaire Mis est envahi par l'Armada de l'Annihilation (aïe 1) et un seul vaisseau est encore valide, votre D-11713, nom de code : Axelay (scénario à 0,50 € terminé).
Vous débutez dans la couche de nuages de votre planète natale, les ennemis peuvent donc apparaître et disparaître rapidement. Déjà là, vous allez devoir expérimenter vos différentes armes (attaques de front et circulaires). Changement d'armes très facile : L et R vous permettent de basculer d'une arme à l'autre. Si vous êtes touché, vous perdez l'arme courante mais pas le vaisseau et vous passez à la suivante. Si vous avez perdu vos 3 armes, vous conservez un tir de base. Le prochain tir vous fera perdre une vie, tout comme une collision directe. Ca va vite, le scrolling peut donner mal à la tête au départ mais on s'y fait rapidement. Axelay n'est pas très maniable et tire pour revenir au centre (pour donner une impression de vitesse semble-t-il...). La mu- Lancement du second niveau très'Gradins'dans l'esprit (départ dans l'espace) et vue en scrolling horizontal (2 scraings dans le même jeu qui dit mieux ?). Plus classique mais très joli, vous devez jongler entre les plateformes et les attaques au plafond et au sol. On arrive au boss tout droit sorti du film Robocop, le druide de défense final dans le building pour ceux qui connaissent, avec une démarche robotique typique. Après un combat biblique de David contre Goliath, l'engin explose avec zoom mode 7 en prime. sique est bonne (comme dirait Jean-Jacques...), les instrumentations sont parfois classiques, électro et même jazzy (si, si I) mais toujours collées à l'action. Tout n'est pas parfait sur ce shoot, loin s'en faut (on y trouve pas mal de bugs de décors), mais la performance est notable. On nous vendait le jeu à l'époque pour de la 3D ; ce n'est pas de la 3D c'est diffèrent : ce sont des'images à la Axelay'. Il reste le seul dans sa catégorie technique et c'est de cette manière qu'il est entré dans la légende. Quelques slaloms et on arrive au boss une énorme arachnide robotisée. Quelques shoots bien placés et on passe au 2érn e niveau. eeiwi - 1771r7Z,"e—'Etnu[•ttn M 1-II Je ne vous raconterai pas les piéges de cette bataille au-dessus de fa planète Metropolis entièrement recouverte par fa ville à perte de vue sur l'horizon. En ras de victoire, vous récupérerez les Cluster Bombtrès utiles pour larguer en masse. « Ider'IWAIS Je ne soufflerai mot sur le niveau 4 la Caverne où tout n'est que danger et attaques vicieuses dans un scrolling à nouveau horizontal. Vous remarquerez un superbe effet d'écho dans fe jeu et la musique pour vous mettre dans l'ambiance.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :