Retro Geek Mag n°3 nov-déc 10/jan 2011
Retro Geek Mag n°3 nov-déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de nov-déc 10/jan 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 70

  • Taille du fichier PDF : 22,2 Mo

  • Dans ce numéro : gros plan sur le marché « rétro ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Parmi tout cet étalage de médiocrité à 50FF, le recueil publicitaire mensuel (et dont les rédactions partaient en "conférences de presse" au Bahamas plusieurs fois par an), nous avons eu droit à ce qui est devenu le 1 er organe de presse du retrogaming hexagonal : les Puces Informatiques d'ACBM. Ce recueil de petites annonces en informatique et jeux aura aussi publié des articles de fond : dès le ler numéro, la scène Amstrad avec outre l'historique de la gamme, un détail de l'actualité de la machine et des comptes-rendus de conventions. Nous aurons même droit à un suivi régulier de l'actualité de la scène Atari et surtout Jaguar. En France, le mouvement a été lancé grâce à l'émulation et les cash converters, aidés donc des Puces Informatiques. Mon ler contact avec l'émulation aura été d'avoir pesté un matin contre la len- teur sur un Pentium166 16Mo de ram et les bidouilles directx de Sonic sous Windows95 qui me mangeaient 30Mo de disque dur, et l'essai le soir même du même jeu en rom équipé de son émulateur, qui tenaient tous deux sur une seule disquette et tournaient impeccablement sous DOS sur un Pentium 133 8Mo de ram. Alors oui, c'est "pas bien", et Nintendo (Sega nettement moins) s'est acharné à faire fermer les sites traitant d'émulation. Un paradoxe total, car ces mêmes jeux étaient introuvables dans les rayons. Pendant près de 10 ans, l'émulation aura été combattue et, si à la fin des années 90, la presse faisait parfois des dossiers médiocres sur le sujet, on lui a vite fait comprendre qu'il ne fallait pas persévérer. Pourquoi les Cashs Converters ? Alors qu'ils appliquent dorénavant des cotations ridicules et à la va-vite, autrefois ils étaient le point de rendezvous des fans de consoles 8/16 bits. Pour quelques dizaines de francs, on repartait avec une Megadrive. 15FF de plus, et on avait le Mega-CD avec. Les jeux ? 10/20/30FF maximum. Pour le prix d'un jeu récent d'occasion, on repartait avec une console rétro et un sac de jeux. Le rétro, c'était, du moins chez nous, une bande de pseudo-hippies qui faisaient un gros bras d'honneur à un establishment qui avait proclamé que le fun ne pouvait exister si l'on parlait d'une machine vieille de plus d'une génération. Le retrogaming c'était : "on s'amuse sur des consoles à 50FF et des jeux à 20FF plus que vous qui achetez 400FF un jeu 3D insipide". Au début c'était cela et rien d'autre, le retrogaming.
Mais le retrogaming ce n'est pas seulement jouer à des jeux anciens, parfois sur une machine récente et une émulation légale ou pas. C'est aussi jouer à des jeux récents ou inédits sur des machines anciennes. Et ce dernier marché est en train d'exploser. Sur Amstrad, il est ainsi sorti depuis 4/5 ans plus de jeux que pendant la fin des années 90. Et contrairement aux sorties de cette époque, la mode actuelle tend à les proposer avec un packaging "comme autrefois" pour un prix modique, tout en les mettant à disposition en téléchargement gratuit. Cela concerne aussi le C64, le BBC, le Spectrum... Les consoles sont loin d'être en reste. Ainsi, les nouveautés Dreamcast, Megadrive, Lynx, Colecovision s'accumulent. A noter que ces sorties ne se font que grâce à des particuliers, des associations ou des PME. Aucun gros éditeur n'a jusqu'à présent pris le risque de faire éditer un titre finalisé mais inédit en le sortant de ses fonds de tiroir, même sur un format CD peu coûteux. Ces nouveaux développements sont d'autant plus simples qu'il existe des outils gratuits pour développer sur des machines anciennes dans des conditions souvent meilleures qu'à l'époque. Il existe ainsi des plug-ins gratuits à m Photoshop ou Gimp pour travailler avec les palettes des principales machines rétro, et certains émulateurs intègrent des outils de développement (Winape sur Amstrad est un excellent exemple). Même si les 1 ères consoles faites pour la 3D sont devenues elles-mêmes des composantes du retrogaming, parmi les jeux les plus demandés, on trouvera des jeux 2D, alors qu'ils sont ultra-minoritaires dans leurs catalogues. La 2D restera toujours liée à la notion de rétro. Ceux d'entre nous qui fréquentent le monde des grandes entreprises ont forcément subi un changement (nouvelles procédures, nouvelle organisation... J venant d'en haut que n'importe qui qualifierait de gouffre à fric et à rentabilité ou de perte de temps totale, et sur laquelle, suite au passage d'un coûteux consultant "expert en organisationnel de l'entreprise", la direction reviendra 1 an après en jurant ses grands dieux que c'était une idée inadaptée et en prétextant qu'elle ne provenait pas d'eux. C'est exacte- ment ce qui se passe avec l'émulation. Nightmare Buster, Legend of Wukong, Pier Solar ou encore Rush Rush Rally Racing, autant de jeux inédits qui sortent de nos jours sur nos anciennes consoles.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 1Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 2-3Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 4-5Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 6-7Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 8-9Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 10-11Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 12-13Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 14-15Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 16-17Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 18-19Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 20-21Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 22-23Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 24-25Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 26-27Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 28-29Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 30-31Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 32-33Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 34-35Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 36-37Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 38-39Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 40-41Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 42-43Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 44-45Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 46-47Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 48-49Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 50-51Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 52-53Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 54-55Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 56-57Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 58-59Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 60-61Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 62-63Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 64-65Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 66-67Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 68-69Retro Geek Mag numéro 3 nov-déc 10/jan 2011 Page 70