Retro Geek Mag n°2 sep/oct 2010
Retro Geek Mag n°2 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 24,5 Mo

  • Dans ce numéro : les tests du mois : Street Fighter II (Snes), ESPN Extreme Games (PS1), Suikoden 2 (PS1).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
0 Support : PIS on Développeur :'..%ze, ireU,› l"':i,VF Sortie : 1995 Editeur : SCEPI Genre : RoadRash litre Joueurs : 2 Difficulté : Eyolutiye'1 tor d d tri 7■• V Souhaitant surfer sur la mode des sports extrêmes, Sony Interactive décida d'utiliser la licence des X- Games pour son jeu de course qui est pour le moins, on peut le dire, très viril. En effet, pour une fois ce n'est pas les mains sur un guidon ou un volant d'une grosse cylindrée que vous arpenterez la route, mais les fesses posées sur un vélo, les pieds dans des rollers, sur une planche à roulettes - plus communément IL appelée skateboard - ou alors allongé sur une luge. Le tout sans effort, et sans risque de manger le bitume ou de vous râper la peau sur le sol. Une fois la cinématique nous montrant des jeunes rebelles du fin fond des USA en train d'effectuer leur sport méconnu ou peu médiatisé hard-rock bien sympa, maisvraiment commune, et de la Bike : The Cruizer sueur. Niveau mode de jeu c'est simple et direct : c'est soit une carrière, soit de l'exhibition, là aussi très directe : seulement 6 courses, mais il faut reconnaitre que les deux sont jouables à deux, histoire de rattraper le coups. La carrière sera une succession des courses qu'il faudra encore en France à l'époque, gagner, pour obtenir de on se retrouve tout de suite l'argent, afin d'acheter du dans le bain : de la musique nouvel équipement. Après avoir déterminé dans quelle discipline on souhaite évoluer,
• t 1.3 0 9 4. gares 6Smph.7.- 10 r" plae 2 -4 6 6 4 1 0 gares A travers les 6 courses vous découvrirez moult passages secrets ainsi que des portions de route assez difficiles à négocier. ❑ue se soit au Lake Tahoe ou à San Francisco, en passant par l'Utah, vos reflexes seront mit à rude épreuve pour obtenir la victoire ultime. il est temps de faire chauffer l'asphalte au nom du sport. Enfin, du sport, façon de parler car dès que le signal de départ retentit, vos concurrents se foutent joyeusement sur la gueule histoire de finir premier. Autant dire que le fairplay ne sert à rien ici, le côté « tribu » qui règne généralement dans ce sport disparait et même entre clan de même discipline on se frite dessus. Forcement cela donne à la course un côté « punchy » fort agréable, d'autant plus que les circuits sont relativement longs, avec du dénivelé, des passages secrets, et tout un tas de portes métalliques à passer pour gagner les fameux « cash prize », comprenez du pognon. Le souci c'est qu'avec toutes ces brawls » ô combien jouissives faut l'avouer) obtenir les portes revient plus du casse tête qu'autre chose, notamment lorsqu'il faut prendre unt tremplin, de nombreuses fois vous vous retrouvez à prendr ces portes en pleine poire - bénéficiant au passage d'un « OURF » qui fait très viril, en plus du bruit métallique de la porte. Il faut aussi noter que les différents players mis à votre disposition disposent de caractéristiques propres et d'un domaine de glisse de prédilection, selon votre style de jeu il faudra le prendre en compte. Tout ceci parait bien sympa mais est-ce que la technique suit ? Alors là, c'est mitigé : le jeu est plutôt beau graphiquement, il a quelque peu vieilli, mais c'est surtout que les graphismes sont ternes et manquent de couleur. Les décors sont tout même vides, également, mais des petits détails sont là pour essayer de leurs insuffler de la



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :