Retro Geek Mag n°2 sep/oct 2010
Retro Geek Mag n°2 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 24,5 Mo

  • Dans ce numéro : les tests du mois : Street Fighter II (Snes), ESPN Extreme Games (PS1), Suikoden 2 (PS1).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Avec les phases de combat, nous sommes toujours sur du tour par tour, pas de grandes améliorations, on reste sur une base solide avec quelques subtilités au niveau de la magie, incluant la possibilité de mixer les attaques afin de monter en puissance. Les attaques unifiées sont toujours présentes et c'est toujours un vrai régal pour les yeux. Les combats ne manquent pas de fluidité car tous nos guerriers attaquent en même temps une fois les différents choix effectués. (Duel plaisir de voire tous nos assaillants réduits à néant dès le premier tour Pour les duels nous avons toujours le choix entre « attaque », « défense » ou « attaque désespérée », c'est à vous de deviner l'attaque de l'ennemi grâce à sa provocation d'avant coup. Du genre « Il te sera impossible de parer ce coup, c'est mon ultime technique », c'est ensuite à vous de choisir votre action ! Avec ce genre de phrases, pensez à vous défendre pour esquiver ! Pnr„, ‘•-% Par contre, changement notoire pour les guerres, Konami a choisi de les transformer en Tactical RPG à l'instar de son titre Vandal Hearts. Nous avons droit à une carte affichant vos petites unités avec différents choix tactiques possibles. Certains de vos protagonistes ont des attributs spécifiques vous évitant de subir trop de dégâts, d'autres peuvent utiliser la magie pour éliminer bon nombre d'ennemis. F 1 ik "Nous sommes venus uous chercher, Lady Teresa, pour nous échapper. La situation d changé et s'il le fa ut n ous ut [liserons la force. ".41 ire eed„ A 1 e x "H— Hild.a. ! Ou'est –ce qui neua pAs F. : n "Hoo hou hoou fait, que tdit es–uous ici, Ft iou ? " ar■■...1k ellom équi pe kura 4:ATT 5 DEF T-D [HO = "Yom Koo, prépare le bateau. Les dés ne mentent jamais. Nous allons le traverser. On ne joue pas.11 UP.C : le d est in, t u sais. " Fitcher, êtes condamné ici à 100 : loups de fouet !. Vous devrez effectuer de nombreuses sous-quêtes dans le but de recruter le plus grand nombre d'étoiles afin de les rallier â votre cause, et ainsi combattre Highland.
J'en arrive ainsi au gros point noir du jeu : la traduction française à vomir, avec les fautes de grammaire, les erreurs, et les néologismes ridicules nous ayant échus, pauvres joueurs français que nous sommes ! 0k, ils ont pris la peine de le traduire en français contrairement au 1 er (qui était en Anglais) il aurait été 01,44. Malgré quelques dé fauts, Suikoden II est• et encore une fois une très grosse réussite, et bien meilleur que son prédécesseur : scénario riche en rebondissements, graphismes de qualité, musiques envoûtantes, gameplay ayant déjà fait ses preuves... et surtout une grosse communauté de fans ! Suikoden Il fait tout simplement parti des meilleurs RAG de la PlayStation. rit judicieux de passer un peu plus de temps dessus ou tout simplement de le laisser en Anglais. k t or'r` "Vous êtes là, c'est bien. ! Ne restez pas là debout, entrez. j'imagine que vous ne pouvez toujours pas boire, eh. "llikt or Moi Viktor, je ne suis ms esses bête pour me laisser aooir par votre pet ide comédie !!! ! z L) z : lûI:11:1•2[Fi= 111111:1:1 I La d= La 20 de ce volet a gagné en couleurs, en détails, en animations. On peut facilement le classer parmi les plus beaux RPG 2D de l'époque. A noter quand même quelques ralentissements possibles lors des phases de combat. Le nombre de cut-scenes, bien plus nombreuses dans cet épisode, et animées avec soin, immergeant le joueur dans un scénario touchant et émouvant. Du côté de la bande-son, rien à redire, les moments clés sont parfaitement orchestrés. Facile à prendre en main et intuitif, les menus sont clairs et détaillés. Que ce soit durant les combats, guerres ou duels, on ne s'y perd pas, et les novices trouveront leurs marques. La gestion des personnages est bien pensée. Rien à redire ! - Un RPG old school - Sénario superbe - Une vrai suite avec les anciens protagonistes - Une localisation ratée - Les ralentissements lors des combats.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :