Retro Geek Mag n°1 août 2010
Retro Geek Mag n°1 août 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de août 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.rgmag.fr

  • Format : (197 x 272) mm

  • Nombre de pages : 22

  • Taille du fichier PDF : 23,0 Mo

  • Dans ce numéro : les tests du mois : Killer Instinct (Snes), Road Rash 3D (PS1), Soul Blade (PS1).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
SI/PER NfiliffNiiii Editeear RMEWARE év,la Nom_Grg de,.j,oueur, L'instinct meurtrier, ouais Bon, en gros c'est un Modal (Combat litre : de la digit, un Ninja, des combos, du sang et des fatalités. Mouais, ils se sont pas foulé chez Rareware (on sent bien l'association avec Midway). Bon allez, on commence à se foutre sur la gueule ou on s'emmerde ? 11 protagonistes, dont deux clones Cinder/Scorpion et Glacius/Subzero, une femme plutôt bonne, un boxer, un squelette, un chef Indien, un loup garou etc, etc, etc. Une belle brochette de sauvages n r- = Baston Gore r : 1995 2 Diff te ; : 4 Ce qui saute au yeux : C'est plutôt joli, bien détaillé et surtout ultra rapide (imaginez en 60Hrtz : le pied). Des petites choses sympas : pas de rounds, enfin si, mais une fois la barre vidée l'adversaire se relève pour joyeusement recommencer à se battre. De plus, autre chose qui change des convention de Capcom pour l'époque, ce sont les combos monstrueux que l'on peu infliger à son opposant. Et là, comparer ce jeu à MK est vraiment une belle erreur : Killer instinct a pour lui une dynamique de combat inégalable pour l'époque. I F
Quand est-il de l'histoire ? C'est plutôt minimaliste, la plus grosse industrie fait de la recherche d'armement et fait de la corn'. Parmi ses plus gros événements annuels, le tournoi Killer Instinct. Dans ce dernier, la société UltraTech teste ses dernières armes et recherches dans des combats sanglants. Je vous avais prévenu, c'est minable. Mais c'est le seul aspect naze du jeu qui, on peut le dire, est le gros point faible de la majorité des jeux de combat. Vous rappelez-vous pourquoi Blanka se bat dans Street Fighter ? Killer Instinct, malgré quelques similitudes sûrement liées au studio avec qui rareware était associé, est un jeu de très bonne facture qui a su faire évoluer un genre (qui restait sur des bases soit de Capcom soit de SNK) et est surtout plaisant à jouer. C'est principalement ce qu'on lui demande. fkielbe. ; IMIIMMWMIWMMI Illel : 1411 1131650 SP AL RIP FOR 0,00000 Les "No Mercy", comment en finir, tout simplement avec la vie. Vous pouvez toujours balancer l'ennemie du 1 er étage sinon. Que dire de ce jeu (mis à part que c'était, pour l'époque, le renouveau d'un genre) ? Superbe, technique et simple d'accès à la fois, le tout sur un fond adulte et travaillé. Encore une preuve qu'à l'époque, les développeurs savaient ce qu'il faisaient.• C• 6/7 RetroGrek 14 RetreCeek MAC j CD Tout simplement beau, ultra fluide et détaillé, il faut aimer la digit mais les sprites ont le mérite d'être travaillés. Niveau fluidité, c'est rapide... très très rapide. Ce jeu, on ne peut que le dire est vraiment abouti. L'ambiance du jeu est sombre, les musiques collent parfaitement et les digits sont de qualité (notamment celles du choix des personnages). Même si le scénar n'est pas top, il faut l'avouer, il renforce l'esprit glauque du jeu. C'est déjà pas mal. La maniabilité est instinctive : Manette en main, on enchaine et c'est jouissif. Pour les enchainements, la bonne vieille école de « j'apprends pas coeur les combinaisons de touches » est nécessaire. RAS. irrl L'ambiance Le sang Les humiliations Les "No Mercy" Orchid e p a L'histoire Certains persos Un boss ridicule



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :