Repères n°45 avr/mai/jun 2020
Repères n°45 avr/mai/jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de avr/mai/jun 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : comment maîtriser les risques lors du transport des matières radioactives.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
FAITS ET PERSPECTIVES Xavier Lefranc, expert de l’IRSN, passe le contrôle du portique C2 lors d’une visite de la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). Page 6 - Repères N°45 - avril 2020 Laurent Zylberman/Graphix-Images/Médiathèque IRSN Cette opératrice accède à l’entrée du bâtiment réacteur de l’unité de production à Golfech (Tarnet Garonne) en mode Everest, abréviation Légendexxxxxxxx « Évoluer VERs une Entrée Sans xxxxxxxxxxxx Tenue universelle »., rRÉE EN ZONE CO e équik 1 interve  : ia liser le RTIOter le à la Centrales nucléaires Le contrôle aux portiques s’améliore La chaîne de contrôle radiologique dans chaque site nucléaire assure-t-elle la protection des personnels ? Évite-t-elle la dissémination de la radioactivité dans les centrales comme à l’extérieur ? Les experts évaluent les équipements et les procédures. L’objectif est d’améliorer la traçabilité des contrôles individuels et de vérifier les paramètres de réglages de certains portiques. A u Blayais, en 2015, un intervenant est contaminé au visage par une poussière radioactive. La dose estimée, réalisée avec des hypothèses pénalisantes, a été d’environ trois fois la dose à la peau règlementaire (500 mSv sur le cm² de peau le plus exposé). À Cattenom en 2019, un outil contaminé au cobalt 60 (29 kBq) est détecté en dehors de la zone contrôlée ; il est par conséquent conservé à l’intérieur du site conformément aux procédures. « Depuis 2012, en moyenne, deux incidents par an de contamination à la peau redevables d’une déclaration sont survenus pour 50 000 passages de C2 par an et par tranche », précise Patrick Jolivet. Cet expert en radioprotection a coordonné l’étude de l’IRSN publiée fin 2018 (voir Pour en savoir plus) sur la métrologie du contrôle radiologique des personnes et des petits objets dans les centrales. Elle est assortie d’une quinzaine de recommandations portant sur la doctrine de contrôle radiologique et les performances des appareils associés. Elle examine une série d’événements de radioprotection, relatifs aux contrôles de contamination 1, survenus entre mars 2014 et novembre 2015. Comment assurer la sécurité des personnes intervenant sur les 19 sites nucléaires français et éviter que leurs allées et venues ne provoquent une dissémination radiologique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des centrales ? Pour atteindre ces objectifs, Électricité de France (EDF) a engagé depuis 2008 le déploiement de portiques de contrôle radiologique de nouvelle génération en sortie de zone contrôlée. Les procédures de radioprotection sur les sites des 58 réacteurs en exploitation s’appuient sur des équipements de contrôle radiologique fixes jalonnant le parcours nètre des intervenants (voir infographie p7). Le premier portique – C1 – sépare la zone de travail et le vestiaire situé en zone nucléaire ; le portique C2 est à l’entrée du vestiaire en zone non nucléaire ; le C3 est en sortie de site. Éviter la dissémination Le principal risque associé à la contamination des personnes, vêtements ou objets quittant un site est la dissémination vers le grand public – un ouvrier pourrait rapporter chez lui des traces de contamination ou des outils transiter vers un autre site industriel. L’affaire des wagons de transport de matières radioactives contaminés qui ont circulé sur la voie publique à Valognes (Manche) en 1997 inspire cette même année un plan de propreté radiologique. Ce plan et les suivants ont alimenté les réflexions sur la chaine de contrôle, EDF Xxxxxxxxxx - La mission communication de Golfech
PROCESS Les recommandations de l'IRSN pour renforcer la chaîne de contrôle Pour éviter la dissémination radiologique, la circulation à l'intérieur et en sortie d'une centrale comprend quatre étapes principales de contrôle. En tenant compte de l'ensemble de cette procédure, les experts formulent des recommandations pour les étapes 3 et 4. Elles portent par exemple sur la limitation du bruit de fond radiologique et la vérification des paramétrages. O Contrôleur main-pied pas de recommandation Contamination bêta des extrémités. En sortie du bâtiment réacteur Vestiaire chaud en zone nucléaire Non détectée, la contamination à la peau, via un objet ou un vêtement, pourrait voyager. RISQUE  : dissémination radiologique au sein du chant d'un chantier à l'autre ou à l'extérieur du site. O 00 conduisant dans la doctrine d’EDF pour les personnes et les petits objets, à viser la détection de 0,4 Bq/cm 2, sans dépasser 800 Bq au total 2. Le rôle des portiques est de vérifier que les personnes ne présentent pas de contamination externe (peau, vêtements) ou interne, suite à l’ingestion ou l’inhalation de radioéléments. Une partie des 55 000 intervenants, salariés par EDF ou sous-traitants, sont concernés par les risques de contamination à la peau et de dissémination d’un chantier à l’autre ou à l’extérieur du site. Sur certains sites, l’énergéticien met de plus à l’essai l’accès des intervenants en un mode plus rapide, dit Everest. Ils accèdent à la zone contrôlée avec une tenue de travail classique et une surtenue fournie par EDF, et une fois le travail effectué, repartent avec leur première tenue. L’IRSN réa- O Portique Cl pas de recommandation Contamination gamma du corps et des vêtements. Difficultés constatées  : des « faux positifs » ou des « non détections ». Recommandations  : Instaurer une ligne de discrétion au passage des portiques. Limiter le bruit de fond radiologique autour du portique. Vérifier certains paramétrages des portiques. O Portique C2 paramétrage et bruit pointés Contamination bêta et gamma*. La position du corps est contrôlée en début de passage du travailleur, car la détection nécessite de se situer au plus près des compteurs. * pour les C2 de nouvelle génération lise une évaluation. Elle consiste à vérifier que la chaîne de contrôle répond aux objectifs de propreté radiologique fixés par l’exploitant, notamment pour les portiques C2 les plus récents. Ces derniers mesurent deux types de rayonnements  : le bêta, peu pénétrant, et le gamma, très pénétrant. « Le risque principal dans les centrales est le cobalt 60, qui émet ces deux rayonnements » rappelle Patrick Jolivet. Construire une vision d’ensemble À la suite de déclarations de contamination et d’un taux élevé de fausses alarmes sur ces portiques C2 de certains sites, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a saisi l’IRSN. Des détections en C3 sans déclenchement préalable en C2 avaient également été enregistrées. Ben Mekki Ayadi, expert FAITS ET PERSPECTIVES Vestiaire froc en zone non nucléaire Portique C3 traçabilité à améliorer Détection des rayonnements gamma par scintillation. Difficulté constatée  : une contamination détectée en sortie de site sans détection préalable en portique C2. Recommandations  : Améliorer la traçabilité des parcours individuels. En sortie de site en radioprotection de l’Institut, a exploré les données de plusieurs milliers de déclenchements en portiques C2 et C3. Son objectif est de comprendre le lien éventuel entre des événements survenus à différentes étapes de la chaîne de contrôle. « Nous avons désormais une vision globale des déclenchements. La traçabilité accrue des parcours individuels en cas de détection de contamination est un axe d’amélioration pour l’exploitant », souligne-t-il. Il semble nécessaire, en cas d’incident, de retracer par quels portiques est passé le travailleur afin d’identifier d’éventuelles défaillances. Les experts en métrologie cherchent à comprendre si le paramétrage du système de contrôle est en cause. « Les incidents sont très peu nombreux au vu du nombre de passages. Nous demandons à EDF de conduire des tests on/M édia t hèque IRSN/Magazine Repères Page 7 - Repères N°45 - avril 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :