Repères n°45 avr/mai/jun 2020
Repères n°45 avr/mai/jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de avr/mai/jun 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : comment maîtriser les risques lors du transport des matières radioactives.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
DOSSIER Un essai de chute pour qualifier le comportement mécanique d’un colis. 44 La conception du colis doit limiter les conséquences radiologiques en cas d’accident. inhalables dans l’air, voire un accident de criticité. » En vue de son agrément, les experts vérifient, les justifications fournies par le requérant, par exemple que le colis supporte des conditions accidentelles règlementaires  : une chute de neuf mètres sur une cible indéformable, une immersion... (voir infographie page 13). « L’industriel doit démontrer le bon comportement du colis durant les épreuves. Il utilise les tests réalisés, par exemple de chute, ou des calculs, expose l’experte. Nous vérifions que les justifications sont complètes, valables et qu’elles prennent en compte toutes les situations, notamment à risque, rencontrées par le modèle. » Après l’expertise, un avis est produit et adressé à l’ASN. Page 12 - Repères N°45 - avril 2020 Un essai pour caractériser la combustion du bois utilisé dans les colis. Noak/Le Bar Floréal/Médiathèque IRSN Igor Le Bars/Médiathèque IRSN INFOGRAPHIE Des épreuves pour chaque type de colis www.irsn.fr/R45 INFOGRAPHIE Des étapes et des obligations pour autoriser un nouveau colis www.irsn.fr/R45 INFOGRAPHIE Que devient un colis de transport après 30 minutes de feu à 800 °C ? www.irsn.fr/R45 Les colis contenant les matières radioactives, comme celui-ci provenant d’une centrale de Tachkent (Ouzbekistan), sont transportés par avion. Apprendre du retour d’expérience Le dernier accident de transport en France date de 2007. Une camionnette convoyant un colis de source radioactive heurte de plein fouet un autre camion sur la route nationale 4. La collision, très violente, est suivie d’un incendie. « Le colis a bien supporté l’accident. La protection des pompiers et des autres usagers de la route a été assurée », se souvient Marianne Moutarde. « Le retour d’expérience montre que certains éléments de conception peuvent être améliorés », relate la spécialiste. En examinant des épreuves de chute suivies d’un incendie, les experts analysent le comportement du bois contenu dans le capot amortisseur des colis. L’objectif est de savoir si sa combustion entraîne une prolongation de la durée du feu au-delà de celle des épreuves réglementaires – trente minutes – et, le cas échéant, un endommagement des composants importants pour la sûreté. De son côté, Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et directeur du laboratoire de la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad), signale que les citoyens ne connaissent pas assez le logo du trèfle radioactif apposé sur les véhicules, ni les précautions d’usage à respecter pour ce type de transport, notamment ne pas stationner à proximité. Il affirme que les condi- Suède Certains trajets sont publiés sur Internet « D es quantités importantes de matières radioactives sont transportées en Suède uniquement par mer à bord du navire M/S Sigrid », assure Eva Gimholtz, responsable du transport à l’autorité suédoise de radioprotection (SSM). Le navire se déplace entre les centrales nucléaires et les sites de stockage du combustible irradié. Toutes ces usines disposent de leur propre port. « Le public peut suivre les déplacements du navire en temps réel sur internet 1 ». Certaines données restent toutefois classées confidentielles pour préserver la sécurité des transports des matières les plus radioactives. Les informations accessibles au public résultent d’un dialogue entre les acteurs du secteur  : l’industriel, la SSM, le Conseil suédois pour les déchets nucléaires, le conseil consultatif scientifique du gouvernement, les universitaires et le mouvement environnemental. 1. https://www.marinetraffic.com SKB Sandor Tozser/IAEA
EN CLAIR Des tests de sûreté pour les colis de transport La réglementation distingue cinq types de colis. Le type de colis est imposé selon les risques que présente la substance à transporter. Celles qui présentent les risques les plus importants doivent être emballées dans des colis de type B. Pour s'assurer de leur sûreté lors des transports, leur conception est expertisée par l'Institut. Il rédige un avis publié sur irsn.fr. Les colis sont catégorisés V V Les colis de type B sont disparates en taille. Ils sont conçus pour transporter de grandes quantités de substances radioactives (activité du contenu) et qui présentent une forte concentration (activité par unité de masse). L'industriel réalise des tests En raison de la dangerosité de leur contenu, les colis de type B doivent passer avec succès plusieurs épreuves sévères. Ils doivent résister à différentes situations accidentelles. Les tests sont expertise- Chute Pour assurer la sûreté du transport des colis de type B, les experts de l'IRSN vérifient les épreuves tests réalisées par le concepteur. Ils établissent un avis de sûreté publié sur irsn.fr (rubrique avis et rapport). tions d’acheminement gagneraient à être revues, en particulier lors des arrêts sur des aires d’autoroute. À plusieurs reprises, il a constaté des débits de dose élevés à proximité de véhicules de transport en stationnement, exposant les citoyens à leur insu. « Même si elles respectent les seuils réglementaires, ces valeurs sont élevées par rapport aux normes de protection. » La Criirad demande depuis plusieurs années aux autorités européennes et françaises de modifier la réglementation et d’abaisser les niveaux de radiation autorisés. 50 °C de plus pour certains joints Le 23 octobre 2012, l’IRSN réalise un essai de feu. « Il s’agit de quantifier l’impact de la combustion du bois des capots et son incidence sur le confinement », explique Norma Verbrugghe, chargée d’évaluation du risque radiologique. Une simulation de l’épreuve de chute sur un poinçon induit une « ouverture en bas du capot, un trou en haut du capot et le décollement du bois de la tôle ». Le colis n’est pas représenté, mais la puissance thermique de son contenu est simulée grâce r Colis de transport de gammagraphe Chute (=Ilte C211= Poinçon en acier Surface (diamètre 150 mm) indéformable À LIRE La surcoque Manon répond aux évolutions de la réglementation www.irsn.fr/R45 À LIRE Retour d’expérience  : le desserrage des vis des capots de colis www.irsn.fr/R45 0 Écrasement I) III C=1) Par une plaque d'acier (500 kg) Colis de transport de combustible irradié plusieurs mètres fj Feu 800 °C 30 minutes DOSSIER Immersion 15 m d'eau 8 heures à un système de circulation d’huile chauffée pour reproduire les conditions normales de transport. Le capot est placé dans un bassin, au-dessus d’une quantité d’hydrocarbures suffisante pour alimenter un incendie de trente minutes à 800 °C. « À la fin de l’incendie, dans les trous du capot, nous observons des rougeoiements caractéristiques d’une combustion, décrit la spécialiste. Le bois brûle et alimente la combustion du capot jusqu’à trois jours après l’essai. Des pics à 460 °C sur sa paroi externe, côté colis, entraînent une hausse de température sur les joints, éléments sensibles du confinement ». Compte tenu de cet essai, les experts recommandent de vérifier que les joints les plus exposés résistent à 50 °C de plus que le seuil préalablement accepté, afin de garantir le confinement de la matière, même en cas de combustion du capot. Les évolutions de la réglementation concernant la sûreté des colis exigent parfois des modifications majeures pour le renouvellement des agréments, tel l’ajout de la surcoque Manon pour renforcer la protection d’anciens emballages (voir webmag). n 0 ArtPresse/ABG Communication/Médiat hèque IRSN/Magazine Repères Page 13 - Repères N°45 - avril 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :