Repères juniors n°1 jui/aoû/sep 2011
Repères juniors n°1 jui/aoû/sep 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de jui/aoû/sep 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Scamark

  • Format : (203 x 289) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 55,0 Mo

  • Dans ce numéro : pas touche à ma forêt !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Allez, au boulot... ON IIA 414, LA PiliNrE Le moindre déchet abandonné dans la nature a de fortes chances de s'y trouver encore l'année suivante. Si on jette une peau de banane qui est naturellement biodégradable, elle se décomposera très rapidement. Par contre, une canette de boisson mettra plusieurs dizaines d'années à disparaître totalement. Notre Terre commence à s'épuiser ! Pour conserver les aliments ou transporter toutes sortes de produits, les emballages sont nécessaires. Ils sont fabriqués à base de papier, de plastique, de métal ou de verre. Pour fabriquer du papier, il faut abattre les arbres des forêts. Pour fabriquer du plastique, il faut du pétrole et des produits chimiques. Pour fabriquer du métal ou du verre, il faut du minerai ou du sable. Bref, pour fabriquer des emballages, on épuise la Terre et on la pollue ! Surtout que parfois, on peut se passer d'autant d'emballages. Par exemple quand on en met 3, alors qu'un seul suffirait. Alors là oui, on a le droit de se mettre un peu en colère ! `Bouteille plastique 600ans Sac plastique —de 100 à 1000 ans
Que faire pour la soigner un peu ? Et bien pour commencer, il faut regarder ce que l'on achète et préférer les produits qui ont moins d'emballages, ou qui utilisent des matériaux recyclés. Et puis, on trouve souvent des recharges, comme pour les produits ménagers. C'est moins cher, et ça évite de jeter des flacons ou des vaporisateurs qui marchent encore très bien. Enfin, pour ne plus utiliser du tout de sachets, on prend un cabas ou un sac réutilisable pour faire ses courses. Et si l'on se met tous à adopter ces gestes simples, les fabricants feront comme nous, et la nature sera plus belle. Le bon remède c'est le tri ! Bien triés, les emballages peuvent être utilisés après avoir servi. Avec des bouteilles en plastique, on peut faire des vêtements en polaire ; avec les canettes en aluminium, on refait de l'aluminium. Le verre utilisé peut être transformé en verre tout neuf. Certains font même des piscines avec des bouteilles de lait. Alors si tu as deux poubelles chez toi, fais bien attention à mettre les déchets organiques (épluchures par exemple) d'un côté, et les emballages (papiers ou plastiques) de l'autre. La planète ne s'en portera que mieux ! Des sachets en patate, du plastique en pop corn... merci la nature ! Les scientifiques ont trouvé le moyen de fabriquer du plastique grâce aux végétaux : le BIOPLASTIQUE. Pour fabriquer ces emballages, on peut utiliser du maïs, de la pomme de terre, du colza ou du tournesol. Et ce qu'il y a de génial, c'est non seulement que nos aliments seront mieux conservés, mais surtout, ils peuvent retourner dans la nature sans la polluer. C'EST NUL ! En confondant un sac plastique avec une méduse, la tortue risque de s'étouffer en le mangeant !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :