Réfugiés n°114 mar/avr/mai 1999
Réfugiés n°114 mar/avr/mai 1999
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de mar/avr/mai 1999

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : UNHCR

  • Format : (205 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : les Balkans renaîtront-ils de leurs cendres ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ADC/WORLDMAP 4 SUISSE 16 HCR/A. HOLLMANN HCR/A. HOLLMANN AU CŒUR DES BALKANS CROATIE BOSNIE B Au plus fort du conflit yougoslave, le HCR a secouru quelque 3,5 millions de personnes. B Les combats auraient fait quelque 250 000 victimes en Bosnie, et le terme de « nettoyage ethnique » est entré dans le vocabulaire quotidien. 1 Juin 1991, la Croatie et la Slovénie proclament leur indépendance vis à vis de la République socialiste fédérative de Yougoslavie. La guerre éclate. Vukovar, ville croate sur les rives du Danube, devient le théâtre d’affrontements meurtriers. Bombardée par les Serbes pendant trois mois, elle n’est plus qu’un amas de ruines. Le terme de « nettoyage ethnique » fait désormais partie du vocabulaire de cette nouvelle guerre. Mars 1992 : le conflit s’étend à la Bosnie- 2 Herzégovine lorsqu’elle proclame son indépendance. Des centaines de milliers d’habitants prennent la route de l’exode. Sur le terrain de foot de la ville balnéaire de Rijeka, des tentes abritent les enfants SLOVÉNIE bosniaques. Ce sera le premier camp de réfugiés en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. 10 La reconstruction des logements, des usines et des infrastructures de base est essentielle pour la stabilité de la Bosnie de demain. Trois ans après Dayton, de nombreuses régions bosniaques, dont la ville de Kozarac, dans la région de Prijedor, en Republika Srpska, sont dévastées. Quelques familles bosniaques sont retournées dans la région, mais le retour et la reconstruction s’effectuent très lentement. R. SIGHETI/REUTERS ALLEMAGNE ITALIE KOSOVO 9Bien que les combats aient cessé dans les autres régions de l’ex- Yougoslavie, l’année 1998 a été marquée au Kosovo par de durs affrontements entre l’armée et la police yougoslaves et l’Armée de libération du Kosovo. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont été déplacées et il y a eu de nombreux morts. Une force de surveillance internationale a été déployée. Mais les hostilités ont repris de plus belle au début de 1999, avec leur cortège d’atrocités, dont la découverte de plusieurs dizaines de cadavres de paysans à Racak. LJUBLJANA 2 ROME HCR/L. SENIGALLIESI HCR/A. HOLLMANN CROATIE MOSTAR CROATIE ZAGREB 5 BOSNIE-HERZÉGOVINE 10 7 SARAJEVO 8 6 3 8Autre élément clé de Dayton : la tenue d’élections, dont certaines ont déjà eu lieu, notamment dans la ville bosniaque de Mostar. D’autres devraient suivre. 1 MONTÉ TIRANA Cette carte n’implique aucune reconnaissance officielle de la part de l’ONU concernant le tracé des frontières.
B Le pont aérien de Sarajevo a duré de juillet 1992 à janvier 1996, soit plus longtemps que celui de Berlin. Il a permis aux habitants de survivre pendant trois hivers. HONGRIE RÉPUBLIQUE FÉDÉRATIVE DE YOUGOSLAVIE NÉGRO ALBANIE HCR/A. HOLLMANN GRÈCE BOSNIE B Au début de 1999, quelque 1,2 million de réfugiés et de personnes déplacées attendaient toujours de pouvoir retourner chez elles en Bosnie. 3 Juillet 1992 : siège de Sarajevo, capitale de la Bosnie. Le HCR organise un pont aérien pour ravitailler la population. Grâce à cette opération — la plus longue de toute l’histoire de l’aide humanitaire — les habitants ont pu tenir pendant trois hivers. L’opération prend fin en janvier 1996. BELGRADE 9 KOSOVO PRISTINA SKOPJE EX-RÉP. YOUGOSLAVE DE MACÉDOINE C.W. PATTERSON/AFP/KEYSTONE DAYTON 7Après d’intenses négociations, tous les belligérants réunis sur la base militaire américaine de Dayton signent les accords de paix du même nom, afin de mettre un terme aux hostilités et permettre le retour en Bosnie des réfugiés et des déplacés. La Force de mise en œuvre (IFOR) est déployée un mois plus tard sous commandement de l’OTAN. Les accords de Dayton sont la pierre angulaire de la reconstruction de la région. HCR/A. HOLLMANN SOFIA GENÈVE B Une aide à la reconstruction de 5,1 milliards de dollars a permis de reconstruire une partie de la Bosnie depuis les accords de paix de Dayton, mais des régions ROUMANIE BULGARIE ATHÈNES HCR/E. DAGNINO BUCAREST 4Les contacts diplomatiques se multiplient en vue d’essayer de mettre fin au conflit dans l’ex-Yougoslavie. A la fin de 1993, le Haut Commissaire Sadako Ogata rencontre les dirigeants bosniaques pour tenter de faire cesser le carnage et pour que 3,5 millions de civils continuent de recevoir l’aide dont ils ont besoin. P.TURNLEY entières ont encore besoin d’assistance. BOSNIE UKRAINE MOLDAVIE CHISINAU 5Août 1995 : l’armée croate lance l’Opération Tempête et reprend la région de Krajina aux rebelles serbes. Près de 200 000 Serbes prennent la fuite. En route pour la Serbie, beaucoup d’entre eux traverseront des zones bosniaques sous contrôle serbe. TUZLA 6L’enclave bosniaque de Srebrenica est officiellement placée sous protection de l’ONU, mais finit par tomber aux mains des Serbes en juillet 1995. Des milliers de personnes, en majorité des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont expulsées. Plusieurs milliers d’hommes, jeunes pour la plupart, sont exécutés sur place. Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale, l’Europe n’avait été le théâtre de telles horreurs. TURQUIE 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :