Reflets de la Physique n°62 jun à sep 2019
Reflets de la Physique n°62 jun à sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°62 de jun à sep 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Société Française de Physique

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, le nouveau système international d'unités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
La résonance paramagnétique électronique Pour comprendre le phénomène de résonance paramagnétique électronique, prenons le cas simple d’un ensemble de « radicaux libres », c’est-à-dire de molécules ayant chacune un électron « non apparié », dispersées dans un ensemble beaucoup plus grand de molécules diamagnétiques (non porteuses de moments magnétiques permanents). À chacun de ces radicaux libres est associé un moment magnétique, qui peut être considéré comme isolé des autres (grâce aux molécules diamagnétiques). L’ensemble de ces radicaux libres a un comportement paramagnétique. L’électron non apparié a un spin 1/2 et un moment magnétique associé µ = -g µ B S, où g désigne un facteur de décomposition des niveaux d’énergie électroniques appelé facteur de Landé, µ B le magnéton de Bohr et S le spin électronique, dont la projection m s sur un axe peut valoir +1/2 ou -1/2. Pour un radical libre ou un électron, le facteur g a une valeur très proche de 2. L’échantillon est placé dans un champ magnétique homogène et statique d’intensité B. Aux deux valeurs +1/2 et -1/2 du spin correspondent deux valeurs de l’énergie +1/2 gµ B B et -1/2 gµ B B. Cette décomposition d’un niveau d’énergie sous l’effet du champ magnétique est appelée « effet Zeeman » (fig. E1). La différence d’énergie entre ces deux niveaux vaut ∆E = gµ B B. La théorie statistique de Boltzmanns’applique à l’ensemble des spins et indique que ceux ayant l’énergie basse sont très légèrement plus nombreux que ceux ayant l’énergie haute. Le rapport du nombre de spins +1/2 au nombre de spins -1/2 vaut exp(-gµ B B/k B T), où k B désigne la constante de Boltzmannet T la température absolue. Si l’on soumet ce système à un second champ magnétique oscillant à la fréquence ν = ∆E/h (où h désigne la constante de Planck) et perpendiculaire au champ magnétique statique B, des radicaux libres dont le spin vaut +1/2 passent à l’état -1/2 et inversement. Du bilan énergétique non nul des changements d’état des spins électroniques, il résulte une absorption d’énergie par l’échantillon contenant ces spins. À une fréquence de 9 gigahertz, correspond une différence d’énergie ΔE = 5,96 10 -24 joule (3,7 10 -5 eV). Pour des électrons libres ou des radicaux libres (g très voisin de 2), le champ magnétique statique permettant la résonance magnétique vaut environ 0,3230 tesla, et le rapport entre les nombres des spins +1/2 et -1/2 vaut environ exp(-1,75 10 -3) ≅ 0,99825 à la température ambiante (20°C). Ce nombre étant très proche de 1, la proportion des spins électroniques subissant un changement d’état est donc faible. Dans les spectromètres modernes, le changement d’état de certains spins électroniques induit une absorption des ondes hyperfréquence dans une cavité résonnante, qui est détectée grâce à un circuit électronique et produit un « signal de résonance ». Ce signal peut être enregistré en fonction de la valeur du champ statique B 42 Reflets de la Physique n°62 Énergie A m s = +1/2 ΔE = E + 1/2 - E - 1/2 = g μ B B m s = -1/2 B = 0 Champ magnétique B E1. Effet Zeeman et condition de résonance paramagnétique électronique. appliqué. À son époque, Zavoïskii ne disposait pas des hyperfréquences (fréquences entre 1 et 100 gigahertz) et, pour améliorer la sensibilité de la détection de la résonance, il avait eu l’idée de moduler le champ magnétique statique B à une fréquence beaucoup plus basse que la fréquence de résonance paramagnétique électronique et de détecter le signal à la fréquence de modulation. Ce procédé lui permit de réduire considérablement le « bruit électronique » affectant le signal détecté, et ainsi d’améliorer la sensibilité de la chaine de détection du signal et de mettre en évidence la résonance paramagnétique électronique. Depuis cette époque, les spectromètres de RPE utilisent la modulation du champ statique à une fréquence pouvant être de 100 kilohertz et une détection synchrone. L’application d’un champ magnétique oscillant à la fréquence ν = g µ B B/h à un échantillon contenant des radicaux libres a pour effet de tendre à égaliser les nombres de spins valant +1/2 et -1/2. À l’inverse, des processus de relaxation tendent à ramener ces nombres vers leurs valeurs à l’état d’équilibre de Boltzmann. Ces processus de relaxation sont non radiatifs et résultent du couplage entre les spins électroniques et les nombreux degrés de liberté des molécules impliquées. Pour que la résonance paramagnétique électronique soit détectée, il faut naturellement que les phénomènes de relaxation ne soient pas trop rapides. Pour des systèmes paramagnétiques tels que certains ions de métaux de transition ou de terres rares, le phénomène de résonance paramagnétique électronique ne peut être observé qu’à basse (voire très basse) température, lorsque les processus de relaxation sont suffisamment ralentis.
c’est non seulement son désir d’obtenir ces informations, mais aussi celui de développer de nouvelles méthodes physiques efficaces de recherche. Il n’est donc pas étonnant que Zavoïskii ait insisté sur le fait que la résonance paramagnétique n’est pas seulement un phénomène, mais surtout une nouvelle technique expérimentale utilisée en physique du solide, chimie, sciences de la vie et géologie. La RPE permet, par exemple, de caractériser les centres paramagnétiques comportant un élément de transition, une terre rare ou de l’uranium, ou encore des radicaux organiques dans de nombreux matériaux tels que les verres, oxydes, minéraux naturels, matériaux d’électrodes pour batteries, etc. Elle est également utilisée pour étudier la structure des protéines, la cinétique des réactions chimiques, le transfert d’électrons ou le transfert de spin. De nombreux laboratoires à travers le monde utilisent la RPE, et la référence [13] témoigne de l’extraordinaire diversité des applications de cette spectroscopie. En 1977, la médaille et le prix de la Société Internationale de Résonance Magnétique (ISMAR) sont décernés à titre posthume à E.K. Zavoïskii, témoignant de son énorme contribution à la découverte de la résonance paramagnétique. Le laboratoire mémoriel Zavoïskii est ouvert en 1997 à l’Université d’État de Kazan, où Zavoïskii fit la première observation de signaux de résonance magnétique de spin. Parmi les pièces exposées se trouve un appareil de résonance magnétique en état de marche (photo en haut de la p.39), décrit par Zavoïskii dans ses notes de laboratoire. E.K. Zavoïskii est considéré comme le fondateur de l’école de Kazan de la radiospectroscopie magnétique. Ses idées et suggestions pour de futurs projets scientifiques furent extrêmement fructueuses. En 1984, son nom fut donné à l’Institut Physico-Technique de Kazan (KPhTI). Les auteurs adressent leurs remerciements cordiaux à l’académicien Kev M. Salikhov et au professeur Alexey A. Kalachev (Institut Physico-Technique Zavoïskii) pour de fructueuses discussions, des commentaires et suggestions sur la découverte et les applications de la RPE. Ils remercient Igor I. Silkin, directeur du musée Zavoïskii à Kazan, pour son aide à l’organisation d’une visite du musée et pour la transmission de photographies faisant partie des archives du musée. Références Histoire des sciences (*) Pour la recherche des articles de E. K. Zavoïskii publiés (traduits) en anglais, il faut utiliser deux transcriptions de son nom, « Zavoïskii E. » ou « Zavoisky E. ». 1 Е.К. Завойский, «Метод измерения потенциалов возбуждения атомов и молекул», Журнал Экспериментальной и Теоретической Физики (ЖЭТФ), 6, n°1 (1936) 37-51. (« Méthode de mesure des potentiels d’excitation d’atomes et de molécules », Journal de Physique Expérimentale et Théorique, 1936). 2 Е.К. Завойский, Б.М. Козырев, «О влиянии постоянного магнитного поля на нагревание водных растворов электролитов в поле высокой частоты», Журнал Экспериментальной и Теоретической Физики (ЖЭТФ), 6, n°6, (1936) 612-614. (« Sur l’effet d’un champ magnétique constant sur le chauffage de solutions aqueuses d’électrolytes dans un champ haute fréquence », Journal de Physique Expérimentale et Théorique, 1936). 3C.J. Gorter, «Negative result of an attempt to detect nuclear magnetic spins», Physica III, 9 (novembre 1936) 995-998. 4C.A. Альтшулер, Б. М. Козырев, в книге Чародей эксперимента : воспоминания об академике Е.К. Завойском, Москва, Наука (1994), стр. 14, ISBN 5-02-00819-2. (Le magicien de l’expérience  : souvenirs sur l’académicien E.K. Zavoïskii, Moscou, 1994, p.14). 5 E.K. Zavoïskii, «Paramagnetic relaxation of liquid solutions for perpendicular fields», J. Phys. Acad. Sci. URSS, 9, n°3 (1945) 211-216. 6 B. Bleaney et B.P. Penrose, «Paramagnetic Resonance at Low Temperatures in Chromic Alum», Proc. Phys. Soc., 60 (1948) 395-396. 7 B.I. Kochelaev et Y.V. Yablokov, The beginning of paramagnetic resonance, World Scientific Publishing Co., Singapour (1995). 8 Voir l’article de Yu. N. Smirnov, «Evgueny Konstantinovich Zavoisky – A Participant of the Soviet Atomic Project», dans EPR Newsletter 17, 4 (2008), p.7. 9 A. P.Akhmatov et al., «Magnetoacoustic Resonance in a Plasma», Soviet Physics JETP, 12, n°3 (mars 1961) 376-381. 10 M.V. Babykin et al., «New Results in Turbulent Heating in a Plasma», Soviet Physics JETP, 19, n°2 (août 1964) 349-361. 11 E. K. Zavoïskii etL. I. Rudakov, «Turbulent Heating in a Plasma» (traduction de Atomnaya Energiya, 23, n°5 (novembre 1967) 417-431). 12 E.K. Zavoïsky, «Energetics in Fast Thermonuclear Processes», Sov. Phys. Usp., 15 (1973) 841. 13 K. M. Salikhov, The Treasures of Eureka, Vol. 1. «Electron Paramagnetic Resonance : From Fundamental Research to Pioneering Applications & Zavoïskii Award», New Zealand, 2009, AXAS Publishing Ltd. Le prix Zavoïskii En 1991, un prix Zavoïskii (International Zavoïskii Award) a été créé par l’Institut Physico-Technique Zavoïskii de Kazan, l’Université fédérale de Kazan, le gouvernement de la république du Tatarstan et l’éditeur Springer Verlag. Ce prix, d’un montant de 5000 euros, récompense une application ou un développement majeur de la RPE, dans tout domaine scientifique. Il est reconnu par le Groupement AMPERE, la Société Internationale de RPE (EPR Society) et le présidium de l’Académie des sciences de Russie. Reflets de la Physique n°62 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 1Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 2-3Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 4-5Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 6-7Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 8-9Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 10-11Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 12-13Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 14-15Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 16-17Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 18-19Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 20-21Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 22-23Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 24-25Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 26-27Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 28-29Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 30-31Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 32-33Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 34-35Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 36-37Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 38-39Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 40-41Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 42-43Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 44-45Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 46-47Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 48-49Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 50-51Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 52-53Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 54-55Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 56-57Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 58-59Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 60