Reflets de la Physique n°62 jun à sep 2019
Reflets de la Physique n°62 jun à sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°62 de jun à sep 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Société Française de Physique

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, le nouveau système international d'unités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Enfin, dans la plupart des études portant sur les écoulements granulaires, l’influence d’un fluide environnant est négligée, bien que celui-ci puisse avoir des effets notables. Il a été montré à l’aide d’expériences et de mesures sur le terrain que le gaz présent dans les coulées pyroclastiques réduit drastiquement la friction entre les grains, permettant à l’écoulement de se propager sur des distances plus importantes. Aujourd’hui, une recherche active consiste à étudier les interactions entre un milieu granulaire et un liquide. À l’instar d’un gaz, la présence d’eau va complètement modifier la rhéologie du milieu en raison des forces de lubrification, de la formation de ponts capillaires ou encore de la viscosité du fluide. Une meilleure compréhension de ces écoulements en présence d’un liquide aura de nombreuses applications géophysiques sur les coulées de boues ou les effondrements de canyons sous-marins, par exemple. Si la recherche sur les écoulements granulaires a connu un essor considérable ces dernières décennies, beaucoup reste encore à faire pour réussir à prédire avec précision le comportement de ces grains à l’échelle géophysique. Références 1 B. Andreotti, Y. Forterre et O. Pouliquen, Les milieux granulaires. Entre fluides et solides, EDP Sciences (2011). 2 F. Charru, Instabilités hydrodynamiques, EDP Sciences (2007). 3 P.L. Kapitza et S. P.Kapitza, Zh. Ekper. Teor. Fiz. 19 (1949) 105. (Traduction en anglais dans Collected Papers of P.L. Kapitza, ed. D. Ter Haar (1965),pp. 690-709) 4 S. Viroulet et al., J. Fluid Mech. 848 (2018) 836-875. 5 S. Viroulet et al., J. Fluid Mech. 815 (2017) 77-116. 6 P.-Y. Lagrée,L. Staron et S. Popinet, J. Fluid Mech. 686 (2011) 378-408. 7 S. B. Savage et H. K. Hutter, J. Fluid Mech. 199 (1989) 177-215. 8 J. M. N. T. Gray et A. N. Edwards, J. Fluid Mech. 755 (2014) 503-534. 9 J.L. Baker,C. G. Johnson et J. M. N. T. Gray, J. Fluid Mech. 809 (2016) 168-212. 10 J. M. N. T. Gray, Ann. Rev. Fluid Mech. 50 (2018) 407-433. 36 Reflets de la Physique n°62 Aubert et al./IPGP/CNRS Photothèque Brève Les secousses géomagnétiques enfin reproduites et expliquées Extrait du communiqué de presse du CNRS (INSU) du 22 avril 2019 Initialement décrites en 1978, les secousses géomagnétiques sont des évènements imprévisibles, rapides et intenses, qui accélèrent brutalement l’évolution du champ magnétique terrestre et faussent les prédictions de celui-ci à l’échelle de quelques années. Or, notre champ magnétique entre en jeu dans de nombreuses activités humaines, de la détermination du cap dans les téléphones mobiles au vol des satellites à basse altitude. Il est donc fondamental de pouvoir prédire son évolution avec précision. Le champ magnétique de la Terre est produit par la circulation de la matière à l’intérieur de son noyau métallique liquide, à partir de l’énergie libérée lors du refroidissement du noyau. On connait deux types de variations du champ magnétique  : celles issues du mouvement lent de convection, que l’on peut relever à l’échelle d’un siècle, et celles issues des ondes hydromagnétiques « rapides », détectables à l’échelle de quelques années. On soupçonnait que ces dernières pouvaient jouer un rôle dans les secousses, mais leur mécanisme de propagation et d’amplification restait à élucider. Pour résoudre ce mystère, Julien Aubert de l’Institut de physique du globe de Paris a développé avec Christopher Finlay de l’Université technique du Danemark une simulation informatique s’approchant au plus près des conditions physiques de notre noyau. Nécessitant l’équivalent de 4 millions d’heures de calcul, cette simulation a pu être réalisée grâce aux supercalculateurs du GENCI. Les chercheurs ont ainsi pu reproduire la succession d’évènements qui mène aux secousses géomagnétiques. Dans la simulation, celles-ci naissent à partir d’ondes hydromagnétiques émises en profondeur. Alors que ces ondes approchent de la surface du noyau, elles sont focalisées et amplifiées pour donner lieu à des perturbations magnétiques en tout point comparables aux secousses observées (fig. 1). Voir la vidéo sur https://webcast.in2p3.fr/player/5cb5b5a254e95 ? autostart=true [1] J. Aubert etC.C. Finlay, Nature Geoscience, 13 (2019) 393-398. Contact Julien Aubert, aubert@ipgp.fr 1. Visualisation de l’intérieur du noyau terrestre, tel que modélisé dans une simulation numérique de la géo dynamo (vue du plan équatorial et d’une surface sphérique près de la graine solide). Les ondes hydromagnétiques se propagent le long des lignes de force du champ magnétique (en orange), étirées par le cisaillement créé par la convection turbulente du noyau liqui de (en bleu et rouge).
T 67eCONGRÉS NATIONAL LASCIENCE AuSOMMET ENSE1C\kErFIERC1-rr I N DU S I F t).".4 ; ppc accélérateurs 2-4 octobre 2019 1" h êtrues Pieuwriéree.mv po.y.r.:..4. Accéleateurs de hadrons.kmeterateurs. dq leptons Accélération laser-plasma ç Tec h ri Erl g le des aus ce GRENOBLE 28 31 octobre 2019 d- Appl içutiipri 5 el ilit ; p4çts Seteérirée{. emelt : Ir:-7.7-zetej. ebt. JOURNEES DE LA DIFFUSION'NEUTRONIQUE 20 19 W ‹. ; 1- I. Effl1.4.10e141..M.I..} http://acceierateurs.sfpnet.fr/'Danadne Le Hameau tee t'Etc*, Sarint-Hardn-de- Londres SEPTEMBER 16-19 Organisé par la bureau de la Divlsion Accélérateurs de la 3F P Launfir NadaNd...r.SOLErt, Jrnnlae Fhird rESfii l Fharmà Tn W i r1P5Gt Hraii tkeane Main Sarah Ce& prEVORFAR.FLOVinle. Bruant Orna 61.PEPJ.% %ami'Lm Franc* « er.r Gguk dàLerûr.p. Ler Pr.ng rehOè MULT I DI SCI P L INARY SCIENCE WITH NEUTRONS ORGANIZER : Anne-Ceohne kil..anOberdine w. Montpenie0. Yvan Sklis (1.1.1e, GuIlLaurne Sudre DEADLINES  : jury/ ».15,135Ereo sernissice Coca"xi/esters] Ji ike 15, 21:1151 » Reestraten Jdn201.41ide-cenference.riet winwJfin-confereme.ftet



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 1Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 2-3Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 4-5Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 6-7Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 8-9Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 10-11Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 12-13Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 14-15Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 16-17Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 18-19Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 20-21Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 22-23Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 24-25Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 26-27Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 28-29Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 30-31Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 32-33Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 34-35Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 36-37Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 38-39Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 40-41Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 42-43Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 44-45Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 46-47Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 48-49Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 50-51Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 52-53Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 54-55Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 56-57Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 58-59Reflets de la Physique numéro 62 jun à sep 2019 Page 60