Reflets de la Physique n°58 jun/jui/aoû 2018
Reflets de la Physique n°58 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°58 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Société Française de Physique

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'observatoire spatial Fermi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Léna Creton/ESI Nous espérons que ces développements pourront, dans un futur plus lointain, être utiles pour réfléchir à de nouveaux appareils de dialyse, plus efficaces que les systèmes actuels. Ceci aurait un autre intérêt  : en effet, le système du rein biomimétique serait potentiellement capable de réabsorber les sels, et notamment les sels minéraux – comme ceux à base de magnésium ou de calcium – qui sont essentiels pour vivre et qui ne sont actuellement pas récupérés par les systèmes de dialyse. ❚ Pour en savoir plus S. Marbach etL. Bocquet, «Active Osmotic Exchanger for Efficient Nanofiltration Inspired by the Kidney», Phys. Rev.X, 6 (2016) 031008. Voir la vidéo sur le blog « Le Rayon » du site de la Commission Jeunes de la SFP  : https://jeunes.sfpnet.fr/2017/04/11/sinspirer-du-rein-pour-filtrer-leau/Article de David Larousserie dans Le Monde  : www.lemonde.fr/sciences/visuel/2016/08/29/xx_4989383_1650684.html A. Ajdari, « Microfluidique pour la Physique  : quelques pistes », Reflets de la physique 7 (2007-2008) 5-9. Semaine scientifique 24 Reflets de la Physique n°58 Glossaire Urée  : L’urée est un des déchets produits par notre corps à partir des acides aminés contenus dans les protéines. L’urée est concentrée par le rein et évacuée par nos urines. ATP (adénosine triphosphate)  : C’est une grosse molécule qui est le vecteur de l’énergie dans notre corps. Cette molécule est comme une petite batterie qui peut se déplacer partout. Elle se dissocie spontanément en adénosine diphosphate (ADP) + phosphate, ce qui transforme l’énergie chimique de l’ATP, par exemple en énergie mécanique pour permettre les contractions des muscles, mais aussi en énergie biochimique pour aider à la division cellulaire… Osmose  : Si on met en contact deux réservoirs, le premier rempli d’eau salée et le second d’eau pure, séparés par une membrane semiperméable ne laissant passer que l’eau, un courant d’eau s’établit alors du réservoir d’eau pure vers le réservoir salé pour « équilibrer » les concentrations en sel de chaque côté (fig. E1). Microfluidique  : La microfluidique est une technique physique qui vise à manipuler des écoulements de liquide en toute petite quantité dans des canaux très petits – de section micrométrique. La microfluidique a été beaucoup utilisée dans la dernière décennie pour faire des tests sanguins sur une goutte unique de sang par exemple, ce qui permet de réduire considérablement les coûts des bilans sanguins. JUAS L’École Interuniversitaire sur les Accélérateurs de Particules 1 2 membrane semi-perméable peu salé courant d’eau très salé E1. Principe de l’osmose. La 25 e édition de l’École Interuniversitaire sur les Accélérateurs de Particules (JUAS) s’est déroulée à ESI-Archamps (Haute-Savoie) du 8 janvier au 15 mars 2018. Des 58 participants, 18 étaient en provenance d’universités (Grenoble, Paris-Sud, Caen, Bordeaux), entreprises (Thales, Bergoz) et laboratoires français (GANIL, LPSC, CEA Saclay). JUAS a été particulièrement heureuse d’accueillir cette année pour la première fois deux ingénieurs jordaniens du laboratoire (centre de rayonnement synchrotron) SESAME, dont la participation a été prise en charge par l’AIEA. Une mention spéciale à Simon Vallières, doctorant en cotutelle entre l’université de Bordeaux et l’INRS Varennes (Québec), major de promotion du cours 1, à qui a été décerné le prix IPAC. Bénéficiaire d’une bourse attribuée par les organisateurs, il participera à la 9 e conférence internationale des accélérateurs de particules (IPAC18) à Vancouver où, aux côtés du directeur de JUAS, Philippe Lebrun, il représentera l’école auprès de la communauté internationale des spécialistes des accélérateurs de particules. Le 15 février, près de cent personnes ont assisté à une soirée conviviale (photo 1) organisée pour fêter la 25 e édition de JUAS, en même temps que la 5 e édition de sa petite sœur, ESIPAP (European School of Instrumentation in Particle & Astroparticle Physics). Un grand merci à Frédérick Bordry (photo 2), Directeur des accélérateurs et de la technologie au CERN, pour son aimable participation et son soutien fidèle aux écoles de l’ESI.
Brève Pour améliorer la prévention et accélérer la prise en charge des pathologies cardiaques, la start-up WitMonki, fondée en juin 2017, mise sur l’e-santé (information numérique sur la santé) avec des dispositifs connectés qui transmettent au médecin des données d’électrocardiographie quand une anomalie est détectée. La technologie de WitMonki, fondée sur un circuit intégré, des algorithmes de traitement de données et des transmissions sécurisées de l’information, est née dans les laboratoires de l’Institut matériaux, microélectronique et nanosciences de Provence (IM2NP) (a) et du Laboratoire d’informatique et systèmes (LIS) (b). « L’idée était d’utiliser les différentes compétences en électronique et logiciel pour développer un produit complet et aller jusqu’à un démonstrateur », explique Rachid Bouchakour, président de WitMonki et ancien directeur de l’IM2NP. Le premier produit annoncé est un appareil d’électro cartographie au format d’une carte de crédit, sur laquelle il suffit de poser deux doigts pendant quelques secondes pour enregistrer ses données cardiaques (fig. 1)  : un moyen simple pour collecter les informations utiles au bon moment – pendant une crise, notamment – avant de les porter ou de les envoyer à son médecin pour qu’il les visualise sur son écran (à l’aide d’un logiciel d’analyse également développé par les chercheurs). WitMonki prévoit également de lancer prochainement des bornes installées en pharmacie, à disposition des patients. Et, à partir de 2020, c’est un dispositif sous forme de bracelet qui permettra une surveillance des paramètres cardiaques en temps réel et 24 heures sur 24, avec envoi des données vers le médecin en cas d’anomalies détectées. Avancées de la recherche WitMonki  : des capteurs portatifs pour détecter les problèmes cardiaques Lettre d’innovation du CNRS du 22 février 2018 La start-up issue de l’Institut matériaux, microélectronique et nanosciences de Provence va commercialiser des dispositifs de collecte des données d’électrocardiographie sur les anomalies ou les troubles du rythme cardiaque du patient pour les transmettre au médecin. Au programme  : un enregistreur au format d’une puce d’une carte de crédit, des bornes dans les pharmacies, puis un bracelet portable 24h/24. La puce développée par WitMonki pour enregistrer les données cardiaques. La technologie de WitMonki repose sur un circuit intégré développé au laboratoire, reconfigurable selon les paramètres à collecter et connectable à divers capteurs (température, données électrocartographiques...). Il est associé à des algorithmes de traitement et d’analyse des données, qui réalisent un premier diagnostic. L’ensemble de ce dispositif d’e-santé a été développé au sein du projet pluridisciplinaire Apprise (c) (Assistant personnel prévention santé), avec la collaboration de médecins, de mathématiciens, de spécialistes de traitement du signal, d’experts en matériaux et de chercheurs en sciences humaines et sociales pour la partie de l’étude concernant les usages et le droit. Trois brevets ont été déposés (d), gérés par la SATT Sud-Est (e). La start-up est en phase de levée de fonds pour financer notamment les études cliniques sur son premier produit au format carte de crédit, prévues au 1er trimestre 2018. La commercialisation est attendue pour la fin de l’année. Contacts  : Rachid Bouchakour (rachid.bouchakour@im2np.fr) (a) CNRS UMR 7334/Université de Toulon/Université d’Aix-Marseille (AMU) (b) CNRS UMR 7020/Université de Toulon/Université d’Aix-Marseille (AMU) (c) Financé dans le cadre du programme HIT (Maison de l’innovation et de la technologie) de la Fondation universitaire A*Midex et du programme de prématuration du CNRS. (d) Trois brevets, en copropriété CNRS/AMU/HP-Hôpitaux de Marseille  : FR1656215 - « Dispositif de détection d’au moins un trouble du rythme cardiaque », déposé le 30/06/2016 ; FR1656217 - « Procédé de détection d’au moins un trouble du rythme cardiaque », déposé le 30/06/2016 ; FR1750740 - « Dispositif d’acquisition de données physiologique et biométrique », déposé le 30/01/2017. (e) La SATT Sud-Est (Société d’Accélération de Transfert Technologique Sud-Est), créée en 2012, développe la compétitivité des entreprises par l’innovation issue de la recherche publique des régions PACA et Corse. Reflets de la Physique n°58 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 1Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 2-3Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 4-5Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 6-7Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 8-9Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 10-11Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 12-13Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 14-15Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 16-17Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 18-19Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 20-21Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 22-23Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 24-25Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 26-27Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 28-29Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 30-31Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 32-33Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 34-35Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 36-37Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 38-39Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 40-41Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 42-43Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 44-45Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 46-47Reflets de la Physique numéro 58 jun/jui/aoû 2018 Page 48