Ramdam n°138 mai/jun 2019
Ramdam n°138 mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de mai/jun 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Ligne Sud

  • Format : (148 x 211) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : couple hyper-textuel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Simon Johannin  : L’Eté des Charognes Capucine et Simon Johannin  : Nino dans la nuit parus aux éditions Allia Marathon des Mots 25 au 30 juin/Toulouse Métropole. CAPU- CINE ET SI- E E page 8 LES INVITÉS Quelles nouvelles des hommes de la marche ? Texte de Simon Johannin, performance d’Antoine Johannin, le vendredi 28 juin à 20h au Théâtre de la Cité. Projet lauréat d’une bourse de création de Toulouse Métropole. Nino dans la nuit, lecture du roman de Capucine et Simon Johannin, le samedi 29 juin à 20h au Théâtre Sorano. MON JOHANNIN Dans les nuits de Nino, on s’y met pas mal (la tête) à l’envers... Les dialogues sont cash et on ne dort pas toujours bien, mais voici un deuxième roman de fiction vraie. Jeunes et lucides, pluridisciplinaires, Capucine et Simon Johannin seront au Marathon des Mots fin juin à Toulouse.
JO- HAN- NIN C> « ON VIENT DES ARTS PLASTIQUES » Ce deuxième roman est écrit à quatre mains, c’est presque « revendiqué ». Concrètement, comment procédez-vous ? Capucine serait votre scénariste, un peu comme les frères Coen pour leurs films... ? Oui, ça fonctionne un peu comme ça, sauf que ce n’est pas revendiqué  : à partir du moment où on travaille ensemble, on vit comme ça, c’est juste un état de fait, ce n’est pas un étendard, c’est juste une honnêteté de notre part car c’est notre façon de travailler. Après, concrètement, c’est un peu plus nébuleux et compliqué... Je me charge du travail stylistique et de la naissance du texte, tandis que Capucine va plutôt s’attacher au caractère des personnages, les étoffer, définir comment s’imbriquent leurs relations. Je vais poser une première base à partir des idées qu’on a développées ensemble, elle va ensuite réagir, faire des annotations, c’est avant tout un jeu d’allers et retours incessants entre nous. Déjà, pour L’Eté des charognes, votre premier roman, Capucine avait travaillé en amont par le biais d’un travail photographique, on l’a su après... Mais personne ne me l’avait demandé... ! J’étais étudiant en école d’art à l’époque, et Capucine, qui est photographe, m’avait accompagné dans la Montagne Noire, à côté de Mazamet, là où j’ai grandi, pour réaliser une série d’images à partir desquelles j’ai commencé à écrire des anecdotes. Initialement, c’était juste un projet d’étudiant, une installation avec des textes et des photos. Ensuite seulement le texte a été présenté de manière autonome, dégagé des images et du reste, avant de trouver un éditeur. Je ne me suis pas installé à une table en me disant « tiens, je vais écrire un roman », ça a été plus chaotique que ça, il y a eu de nombreux tâtonnements... La littérature est pourtant considérée comme une activité très solitaire... J’ai une activité d’écrivain de fait puisque je fais du texte. Dans notre manière de travailler, nous sommes très poreux, ouverts à de nombreuses formes d’expression, la photographie, les arts plastiques, la mode etc. Du coup, dans notre manière de faire le livre, nous sommes un peu à côté de ce qui se fait traditionnellement, tout simplement parce qu’on vient des arts plastiques, pas du littéraire. Le collectif techno Contrefaçons a réalisé une vidéo directement inspirée par le personnage de Nino. Le clip musical d’un livre, c’est assez rare comme démarche. C’était aussi un enjeu pour toucher un public qui n’est pas forcément porté sur la lecture, alors qu’on savait que le personnage de Nino pouvait intéresser. Il s’agissait aussi d’essayer d’amener les livres là où il n’y en pas, ou en tout cas faire des ponts entre plusieurs médias. Vous connaissiez déjà ce collectif ? Non, pas du tout, nous avions juste une connaissance commune. Quand Capucine a eu cette idée de « clipper le livre », d’en faire une sorte de bande-annonce qui soit aussi une création autonome, nous avons alors cherché qui pourrait faire ça avec nous, comment mutualiser nos compétences. Et tout de suite, en regardant les clips de Contrefaçon, on a pensé à eux. Il se trouve que le réalisateur de l’équipe avait déjà lu L’Eté des charognes, et qu’ils avaient eux aussi des projets à nous soumettre dans un autre cadre. Du coup c’est un peu tombé sous le sens, c’est un peu une rencontre qui devait se faire. Portraits de groupe, expériences un peu tirées des vôtres, vous pratiquez une sorte de « réalité augmentée » ? On s’inspire de ce qu’on a vu, ce qu’on connaît, on n’est pas dans l’anticipation, mais ce n’est pas autobiographique. Après il y a plein de choses vues ou vécues qui au contraire ont été lissées parce qu’elles ne passaient pas dans le texte, ou c’était « trop », ou ça ne fonctionnait pas... D’une manière générale on écrit sur la vie, et le livre a été construit comme ça, on est page 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 1Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 2-3Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 4-5Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 6-7Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 8-9Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 10-11Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 12-13Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 14-15Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 16-17Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 18-19Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 20-21Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 22-23Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 24-25Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 26-27Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 28-29Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 30-31Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 32-33Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 34-35Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 36-37Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 38-39Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 40-41Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 42-43Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 44-45Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 46-47Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 48-49Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 50-51Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 52-53Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 54-55Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 56-57Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 58-59Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 60-61Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 62-63Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 64-65Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 66-67Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 68-69Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 70-71Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 72-73Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 74-75Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 76-77Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 78-79Ramdam numéro 138 mai/jun 2019 Page 80