Pulsations n°2019-07 jui/aoû/sep
Pulsations n°2019-07 jui/aoû/sep
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-07 de jui/aoû/sep

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Hôpitaux Universitaires de Genève

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : les bienfaits de la natation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Juillet - Septembre 2019 B r è v e s Par Giuseppe Costa Apprivoiser la radiothérapie Le Service de radio-oncologie des HUG propose un programme d’information sur la radiothérapie qui détaille le principe du traitement et son déroulement. Vertual, un simulateur de salle de traitement, immerge le patient et ses proches au cœur des équipements. L’objectif est de les familiariser avec le traitement, de diminuer les craintes et de répondre aux questions spécifiques. La séance dure une heure. Elle alterne présentation, simulation et moment d’échanges. Elle présente un cas typique de traitement en radiothérapie à l’aide de films et d’images en deux et trois dimensions (3D). Le patient est plongé dans le déroulement du traitement grâce à des lunettes 3D. La simulation reproduit le bruit des équipements, la luminosité, l’ambiance et les différents éléments d’une séance (écrans de contrôle, lasers, etc.). L’occasion également d’échanger avec les équipes soignantes et de rencontrer d’autres personnes. Pulsations Le Dr Arnaud L’Huillier primé La Société internationale de transplantation pédiatrique (IPTA) a décerné, à l’occasion de son 10e congrès à Vancouver, le Young Scholars Career Development Award au Dr Arnaud L’Huillier, chef de clinique à l’Unité d’infectiologie pédiatrique des HUG, pour sa recherche et son engagement dans la transplantation pédiatrique. Ce prix récompense sa contribution globale dans le domaine et plus particulièrement dans les infections virales touchant les enfants lors d’une greffe. Ses travaux portent sur les interactions entre les virus de l’herpès et le système immunitaire des patients transplantés, engendrant notamment un risque accru de cancer. L’IPTA est une organisation professionnelle dont le but est de faire progresser la science et la pratique de la transplantation pédiatrique dans le monde entier afin d’améliorer la santé de tous les enfants ayant besoin d’un tel traitement. 44 Bénévolat d’accompagnement Passer du temps auprès d’un patient durant son hospitalisation, lui apporter un moment d’échange, un soutien ou juste une présence… les HUG recrutent des bénévoles pour le site Cluse-Roseraie (Hôpital – Bâtiments Lina Stern et Gustave Julliard, Maternité, Beau-Séjour). Conditions  : avoir plus de 25 ans, être disponible (avoir =1, un horaire stable), ne pas travailler à plus de 80% et s’engager pour au minimum une année. Avant leur entrée en fonction, les candidats retenus suivent une formation d’une quarantaine d’heures qui les initie à l’accompagnement et au fonctionnement d’une unité de soins. Chaque personne signe une convention et un cahier des charges et s’engage ainsi à respecter le secret de fonction et à avoir une attitude de neutralité. Renseignements auprès de Daniela Neves, psychologue coordinatrice des bénévoles, au 022 372 99 24. Crédits  : DR, DR, Julien Gregorio
Crédits  : istockphoto, DR, Louis Brisset HUG  : chiffres-clés 2018 210’000 personnes soignées dans 30 lieux de soins répartis dans le canton. 125’417 urgences, dont 72’917 adultes, 30’980 enfants, 18’667 gynécoobstétricales et 2853 gériatriques. (27’790 interventions chirurgicales, dont 8’751 réalisées en ambulatoire et 2’566 opérations en pédiatrie. Retrouvez le rapport d’activité des HUG sur panorama.hug-ge.ch Brèves Nouveau scanner 3D Les HUG sont le premier hôpital de Suisse à se doter d’un appareil OnSight 3D Extremity. Ce scanner trois dimensions (3D) est dédié aux extrémités  : cheville et pied, poignet et main, coude, genou. Il offre des images en haute résolution tout en délivrant une faible irradiation, à savoir des doses quatre à huit fois moins élevées que pour un examen de scanner standard. Cet appareil effectue des images en position assise, debout ou des membres inférieurs en charge. Cette révolution permet l’étude de la statique du patient et de l’effet des contraintes de poids sur les articulations. De plus, le Service de radiologie s’est doté d’un second appareil d’imagerie EOS , spécialement pour les patients adultes. Conçu pour les pathologies ostéo-articulaires, il réalise des images 2D et 3D du squelette en position debout, avec une faible irradiation. 45 Divertir avec la réalité virtuelle Le Service de neurochirurgie des HUG met à disposition de ses patients des casques de réalité virtuelle. Sur demande auprès du personnel soignant formé à l’utilisation de ces casques, les patients peuvent choisir différents programmes dans un catalogue varié. Si le but premier de ce projet innovant est de divertir les patients durant leur séjour, il est aussi susceptible d’avoir un impact sur le ressenti de la douleur. Une étude clinique est en cours sur ce bénéfice potentiellement induit. Ce projet a été mis en place en collaboration avec la Junior Entreprise EPFL, qui a assisté le service dans la sélection des casques et la configuration des programmes. Juillet - Septembre 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :