Pulsations n°2019-07 jui/aoû/sep
Pulsations n°2019-07 jui/aoû/sep
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-07 de jui/aoû/sep

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Hôpitaux Universitaires de Genève

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : les bienfaits de la natation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
-r - Juillet - Septembre 2019 D o s s ier Par Elodie Lavigne Illustrations Bogsch & Bacco Photos Guillaume Perret lundi13 Pulsations L’humain au cœur des soins intensifs 14
Lorsqu’un événement conduit à une hospitalisation aux soins intensifs, c’est souvent synonyme d’une vraie cassure. Techniques de pointe, personnel hautement spécialisé et humanisation des soins  : tout est mis en œuvre aux HUG pour améliorer le devenir des patients ainsi bousculés dans leur existence. Dans un lieu désormais unique, entre Opéra et Gustave Julliard, des patients luttent pour leur vie. Arrêt cardiaque, infarctus, traumatisme crânien, hémorragie cérébrale, choc septique, insuffisance respiratoire, intoxication médicamenteuse, etc. Et c’est soudain la vie qui bascule. Le personnel des soins intensifs fait face aux situations médicales les plus graves. Parce que leur pronostic vital est engagé, ces patients nécessitent une surveillance accrue par des équipes pluridisciplinaires et des traitements très spécialisés. « Il s’agit de réparer ce qui a été abîmé, de freiner la maladie et ses complications, et de faire en sorte que le patient retrouve son état de santé antérieur », explique la Pre Bara Ricou, médecin adjointe agrégée aux soins intensifs (SI). 1111 1111 Dossier Les patients proviennent pour la plupart des urgences, mais aussi du bloc opératoire, des autres services ou d’hôpitaux périphériques. Ils sont équipés de lourds appareillages et entourés de soignants spécialement formés à la médecine intensive. Leurs paramètres vitaux sont suivis en continu grâce à des outils de monitorage très perfectionnés, et des techniques de soutien (circulation extra-corporelle, cœur artificiel, respirateur, ventilation mécanique, dialyse, etc.) pallient la défaillance d’organes. En marge de ces situations imprévues, les SI prennent également en charge les patients devant suivre des traitements complexes et ceux sortant d’une chirurgie lourde. Quand l’espoir disparaît et que seule la technique maintient le patient en vie, l’attention des soignants se concentre sur les familles. Dans plus de 90% des cas de décès, la mort survient après un retrait thérapeutique, discuté et accepté par l’équipe médicosoignante et les proches (lire encadré). Heureusement, malgré la gravité des situations, la majorité des patients (92%) survit. « Les techniques ont tellement évolué qu’elles permettent de passer des caps'I H I m I 11 1 1, 1m jusqu’alors infranchissables », déclare le Pr Jérôme Pugin, chef du Service des soins intensifs. Le risque de complications, mais aussi de décès ultérieur, reste toutefois important. Un passage aux SI est souvent le début d’un long parcours médical, suivi d’une hospitalisation, parfois d’une chirurgie ou de rééducation. Les patients séjournant plus de 7 jours aux soins inten sifs (17% des cas) sont pris en charge dans l'Unité des soins intensifs prolongés, conjointement avec l'équipe de soins aigus. Les complications peuvent être liées à la maladie ayant conduit aux SI (insuffisance cardiaque résiduelle, hémi- ou paraplégie, etc.), au séjour lui-même (séquelles neuromusculaires par exemple), ou être d’ordre neuropsychologique (anxiété, dépression, etc.). « Un tsunami » Les experts ne s’en cachent pas, les soins intensifs peuvent représenter un traumatisme, physique et psychologique  : « Jusqu’à 25% des patients ayant séjourné au moins une semaine aux SI sont touchés par un 15 Soins intensifs/c1 0 ee e



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :