Pulsations n°2019-07 jui/aoû/sep
Pulsations n°2019-07 jui/aoû/sep
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-07 de jui/aoû/sep

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Hôpitaux Universitaires de Genève

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : les bienfaits de la natation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
POSE MINUTE URGENCES TROIS-CHÊNE, UN ACCUEIL RAPIDE ET EXCLUSIF AUX PERSONNES DE 75 ANS ET PLUS Pour les urgences non vitales et non chirurgicales Ouvert tous les jours de 8h à 19h Hile Hôpitaux Universitaires Genève L'ESSENTIEL, C'EST VOUS. Hôpital des Trois-Chêne Chemin du Pont-Bochet 3 1226 Thônex Accueil d’urgence  : 022 305 60 60
Crédit  : SensorSpot/iStockphoto Pulsations « Maintenant, je me sens à ma place » Écrin de verdure en périphérie de la ville, l’Unité de psychiatrie du développement mental (UPDM) accueille des dizaines de patients par semaine dans le cadre de son nouveau programme de jour. Destinée aux personnes touchées par une déficience intellectuelle, cette prise en charge pluridisciplinaire, inédite dans le canton de Genève, allie démarche éducative et suivi psychiatrique. « Chaque patient est unique, souligne le Dr Nader Trigui, chef de clinique à l’UPDM. A la déficience intellectuelle sont souvent associés d’autres troubles psychiatriques. Nous proposons donc une prise en charge personnalisée en fonction des difficultés individuelles. » Après évaluation, chaque patient est convié à participer à différents groupes théra- Participer à des groupes thérapeutiques permet aux personnes atteintes d’un trouble du développement mental de gagner en autonomie. peutiques et bénéficie d’un suivi psychiatrique. Le lundi après-midi, par exemple, l’expression par le mime et le chant sont au programme. Le mardi matin est consacré à l’hygiène alimentaire, tandis que le vendredi après-midi comporte un groupe « Bon week-end » dont l’objectif est d’aider chacun à occuper et valoriser ses jours de congé. « J’apprécie particulièrement ce moment qui me donne toujours des idées d’activités gratuites à faire avec mon 11 fils », témoigne Aurélia*, patiente à l’UPDM. Stabilité et confiance Loin d’être des ateliers à visée occupationnelle, les groupes thérapeutiques permettent à la fois de recevoir des soins et d’acquérir une meilleure connaissance de sa maladie. « Notre rôle est de comprendre comment les patients fonctionnent selon leurs troubles, explique Laurent Peyruchaud, infirmier responsable de l’équipe de soin à l’UPDM. Ainsi, nous les aidons à se stabiliser, gagner en autonomie et essayons de limiter les hospitalisations. » Des effets bénéfiques relevés par Aurélia  : « Au début de ma prise en charge ici, j’avais peur, j’étais désorientée. Mais maintenant, je me sens à ma place et tout le monde est content pour moi. » * Prénom d’emprunt. Par Aude Raimondi Juillet - Septembre 2019 Actualité



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :