Pulsations n°2019-01 jan/fév/mar
Pulsations n°2019-01 jan/fév/mar
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-01 de jan/fév/mar

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Hôpitaux Universitaires de Genève

  • Format : (206 x 268) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : nos enfants vont-ils moins bien qu'hier ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Formation 0°0°0 continuennnPr La PROCHAINES ÉDITIONS 2019 CAS/ÉVALUATION CLINIQUE INFIRMIÈRE Cette formation est complète ! Source. Institut et Haute Ecole de la Santé 0000 Hes-so « =:eze  : rachhoduchule Weeschweiz DAS/PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION DANS LA COMMUNAUTÉ DAS/SANTÉ DES POPULATIONS VIEILLISSANTES Vous pouvez commencer ces deux formations DAS par le module de votre choix. Pour en savoir plus, rendez-vous à une séance d’information. Dates et inscription sur www.ecolelasource.ch www.ecolelasource.ch SMARTHUG, L’APPLICATION DES HUG Pour tout savoir sur  : le Réseau Urgences Genève les consultations médicales l’actualité des HUG Retrouvez-nous sur www.hug-ge.ch 502
Le sport est aussi un soin Bouger fait aussi du bien à la tête  : chaque année, le Réseau Sport Santé Intégration propose des activités pour les personnes souffrant de troubles psychiques. Il est 9h00 du matin, à peine 10 degrés. Malgré la fraîcheur automnale, une trentaine de personnes se pressent déjà sur le stade de Belle Idée à Chêne- Bourg. Aujourd’hui au programme  : tournoi de foot. Christophe Bardon, infirmer spécialisé en santé mentale et l’un des initiateurs du Réseau Sport Santé Intégration (RSSI)*, donne un premier coup de sifflet. Les matchs peuvent commencer ! * Le RSSI est soutenu par le Département de psychiatrie des HUG. Pulsations Depuis sept ans déjà, le RSSI propose des activités de mobilisation aux personnes concernées par un trouble psychique. Ces événements sont organisés aussi bien au sein de l’hôpital que dans la cité. Ils ont entre autres pour objectifs de favoriser l’intégration des personnes en soin, d’offrir un espace différent, de stimuler les interactions, d’enrichir la relation soignant-soigné et d’améliorer le bien-être physique et mental. « Sur le domaine public, il y a du passage, des gens qui circulent et peuvent s’arrêter voir les manifestations, relève YannPlantadis, infirmier spécialisé en santé mentale. Nous souhaitons que l’hôpital soit aussi un lieu ouvert et que les personnes en soin puissent expérimenter ce type de situation ». Effets positifs pour l’estime de soi Volley-ball, ping-pong, pétanque, marche  : les propositions ne manquent pas. Cet automne par exemple, les participants au RSSI, accompagnés des soignants, ont suivi les entraînements publics à la course de l’Escalade. Une occasion de faire de nouvelles rencontres et de déstigmatiser les troubles psychiques. De manière générale, ces activités sportives ont l’avantage de mobiliser les ressources des personnes en soin. « Mettre son corps en mouvement a une influence directe sur le taux de stress et d’anxiété », remarque YannPlantadis. Ces effets positifs sont également constatés sur l’estime de soi. Grâce au sport, chacun est amené à se mobiliser et se dépasser. L 7 Par Aude Raimondi Photo Nicolas Schopfer Janvier - Mars 2019 Actualité



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :