Prof Magazine n°46 jun/jui/aoû 2020
Prof Magazine n°46 jun/jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de jun/jui/aoû 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Format : (200 x 275) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : vers le zéro déchet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
L’info Installer un contenant rempli d’objets quotidiens obsolètes (pneus, tissus, chaises, filets,…) dans la cour de récréation et laisser librement les enfants y avoir accès pendant le temps de midi  : tester la Récré Jeu t’aime, c’est l’adopter ! 12 Créer une Récré Jeu t’aime Les Récrés Jeu t’aime sont inspirées de projets menés en Angleterre et en France, indique Yapaka, programme de prévention de la maltraitance de la Fédération Wallonie- Bruxelles, qui promeut l’idée de ces cours de récréation réaménagées depuis des années. En 2016, nous étions allés voir ce que cela donnait, à l’École communale de Thieusies, qui s’était lancée à l’eau. Quatre ans après, « le projet continue dans l’établissement et rencontre toujours autant de succès », précise Christine Duwelz, directrice. Voici un reportage, déjà publié en juin 2016, qui pourrait vous inciter à rejoindre les écoles qui se sont prises au jeu. On trouvera toutes les informations utiles, des témoignages d’écoles pilotes et d’autres ressources sur le site Yapaka. Ce jour de printemps 2016, l’ambiance était explosive à la récré de midi de l’École communale de Thieusies. Les 175 enfants de PROF 46 PROF/FWB 1h En 2016, la rédaction de PROF était allée à l’école communale de Thieusies, où la Récré Jeu t’aime « a toujours autant de succès ». maternelle et primaire jouent les équilibristes sur des morceaux de tubes, tambourinent sur des casseroles, fabriquent un traineau de fortune avec un fil et un bout de tissu… Pas de ballon ici, mais des objets hétéroclites venus des familles, qui font les délices de Nina, Lise, Thiago, Laura et les autres. Le PROF/FWB
principe de Récré Jeu t’aime est de laisser librement les enfants avoir accès à des objets quotidiens obsolètes, pendant le temps de midi. Histoire d’inviter les enfants à créer, à imaginer, à jouer… « Le but d’une récré n’est pas de mettre des règles » Christine Duwelz est directrice (avec classe) de cette école qui a réintégré en 2014 ses bâtiments réaménagés et agrandis. « J’ai été institutrice pendant trente ans. C’est dire si j’ai vécu des heures de récréation. Quelle que soit l’école, on y trouve des dominants et des dominés. Et des enfants en grande souffrance, qui ne sont pas nécessairement ceux qui viennent se plaindre… » « Alors on établit des règles, qui ne fonctionnent qu’un temps  : c’est un perpétuel recommencement. Or, le but d’une cour de récré, ce n’est pas de mettre des règles », continue M me Duwelz, qui a eu connaissance du projet Récré Jeu t’aime au dernier trimestre 2014‐2015. « Je cherchais une solution, quand j’ai reçu deux petites publications du service Yapaka, dont Jeu t’aime. Je suis allée voir sur internet ce qu’on disait du projet, que j’ai présenté en concertation. La majorité de l’équipe était partante. J’ai recontacté M. Magos et M me Beaudelot, de Yapaka, qui sont venus lors d’une concertation d’équipe au mois d’aout… » Création sans limite Au lieu d’un conteneur, l’école, grâce à des parents et à un ouvrier de la Ville, a aménagé une structure en palettes de plastique dans un coin du nouveau préau (pour les objets des primaires) et des malles (pour les maternelles). Les familles ont été invitées à amener des objets… Rien de dangereux bien sûr, mais pas de balles ou ballons. « En décembre, les enfants ne demandaient pas de jouer avec, alors le lundi de la rentrée, en janvier, je leur ai dit qu’ils étaient là pour ça, et ça a été la ruée ! » Les bénéfices ? Les enfants jouent, inventent, créent, sans limites. « Si un objet est abimé, ils savent qu’ils ne seront pas punis. S’il y a une vieille casserole, ils font ce qu’ils veulent avec ! » Les enseignantes « ont moins de choses à régler en classe après la récré ». Et comme le disent des enfants dans une vidéo, « on joue beaucoup plus ensemble, avec des petits, des grands, des filles… » Les bémols ? C’est très bruyant, si bien qu’un coin « calme » interdit aux objets a été instauré. Et la récré a été rabotée de quelques minutes pour assurer le rangement. Par contre, côté sécurité – une crainte de certains parents –, pas de souci. « J’espère que le projet ne va pas s’essouffler », concluait M me Duwelz voici quatre ans. Manifestement, ce n’est pas le cas !. D.C. Tenté par l’expérience ? Tous les détails via www.yapaka. be/page/les-recres-jeu-taime. PROF 46 13 Euroskills La prochaine édition d’Euroskills, championnats européens des métiers techniques et technologiques, aura lieu à Graz, en Autriche, en janvier 2021. Vingt-et-un jeunes de moins de 25 ans y représenteront la Belgique et concourront dans 18 des 45 professions en compétition. Il s’agit d’Alexandre Stamatiadis (coiffure), Harisson Real et Pierre Schyns (mécatronique), Allan Deneuker (menuiserie), Antoine Maréchal (technologie automobile), Thibault Martin et Valentin Servais (aménagement des parcs et jardins), Aymeric Chaouche (art floral), Simon Burton (boulangerie), Jérôme Pirotte (conception mécanique), Guillaume Hermans (cuisine). Sont également sélectionnés  : Maximilien Boogaerts (maçonnerie), Wouter De Meester (ébénisterie), Valerie Hauspie (peinture et décoration), Kelly Dos Santos Ferreira (esthétique), Laura Durieux (technologies du web), David Kaschinski (plafonnage et plaquisterie), Kevin Deltour (soudage), Mathéo Ronzullo (taille de pierre), Youssef Rami et Louis Heyers (robotique). En raison la pandémie le processus de sélection a dû être adapté. Plus d’infos via www.worldskillsbelgium.be/fr.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :