Prof Magazine n°43 sep/oct/nov 2019
Prof Magazine n°43 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Format : (200 x 275) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : 13 500 enseignant(e)s de maternelle en formation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
L’INFO Jeunesses Musicales Voilà bientôt huit décennies que les Jeunesses Musicales sensibilisent à tous les styles de musiques par des concerts et des ateliers dans les écoles. Un des critères pour choisir les artistes  : la qualité de communication et d’interaction avec le public 24 Éveiller les élèves à toutes les musiques Le point commun entre le rappeur Badi, le quatuor à cordes Tetracelli, les polyphonies de Voices of Africa et la fanfare rock des 90’Nerds ? Tous font partie de la programmation 2019‐2020 des Jeunesses Musicales. « Chaque saison, nous proposons une quarantaine de projets musicaux de Belgique et d’ailleurs, explique Emmanuelle Souart, directrice artistique des JM, qui fêteront leurs 80 ans en 2020. Avec le souci de faire découvrir aux 0-18 ans tout un panel d’expressions musicales, qu’elles soient anciennes ou contemporaines, populaires ou classiques, traditionnelles ou modernes, folkloriques ou à la mode… Cela permet d’ouvrir les enfants et les jeunes à d’autres cultures, d’autres modes de vie, traditions, réalités sociales… » Ces artistes professionnels sont choisis selon plusieurs critères  : la qualité artistique, la qualité de communication et d’interaction avec le public, l’originalité… Sans oublier la dimension pédagogique, c’est-à-dire la possibilité d’exploiter le projet en classe au sein ou en complément de l’un ou l’autre cours ; d’aborder, dans la foulée des concerts, des thèmes et des problèmes de société, des questions culturelles… Concrètement, pour accueillir un concert, l’école doit disposer d’une salle pouvant PROF 43 accueillir un ensemble de deux à six musiciens et un public de 120 à 150 participants (en moyenne). L’enseignant choisit le concert qui lui plait, ou avec l’aide d’un responsable du centre régional des Jeunesses Musicales le plus proche. La brochure (1) permet de faire un choix selon différents critères  : l’âge des élèves, le style musical souhaité, la thématique à aborder… Un dossier pédagogique, téléchargeable, accompagne chaque concert/spectacle  : outre des informations sur les artistes, il donne des pistes et des ressources pédagogiques pour aborder certains thèmes liés à l’artiste, à sa musique, à son environnement, à ses revendications. Des séances préparatoires au concert peuvent également être organisées en classe. Autre piste  : les ateliers d’éveil musical et thématiques dans les écoles, adaptés aux différents niveaux de l’enseignement fondamental et secondaire, que proposent les huit centres régionaux des Jeunesses Musicales. Catherine MOREAU (1) Téléchargeable sur www.jeunessesmusicales.be
PROF/FWB TechniTeen’s  : pour agir sur son apprentissage Technifutur forme des apprenants aux métiers techniques. Il y initie aussi des élèves, plus jeunes, grâce à des animations d’un jour. Technifutur est un Centre de compétences du Forem. Il développe et propose des formations pour travailleurs, demandeurs d’emploi, enseignants et étudiants, dans les domaines des techniques et de la technologie industrielles (1). En complément à cette mission, son équipe a mis en place une offre gratuite (transport compris) d’animations d’un jour destinées aux classes de 5 e et 6 e primaires et de 2 e secondaire (lire ci-contre). « Des moments où les élèves font des choix quant à leur formation », explique Frédéric Moës, responsable de ces animations. Les métiers techniques valorisent aussi bien les filles que les garçons. Faire et manipuler En mai dernier, Doriana Di Nizo et Jessica Soldati, professeures de géographie et de mathématiques, ont emmené les sept filles et cinq garçons de la 2 e complémentaire de l’Athénée royal de Fragnée à l’animation TechniTeen’s. Tous sont passés au tour à commande numérique pour enlever de la matière à un cylindre et le transformer en outil, puis ont affiné la pièce à la lime ou l’ont mesurée avec un pied à coulisse. Tout cela en répondant aux questions de leur Carnet de bord, un document utile pour réaliser d’autres activités aux cours de mathématiques, de sciences, d’éducation par la technologie… Avant cela, ils ont été briefés, sur Technifutur, sur les métiers techniques, sur leur rôle dans les animations de la journée  : à partir du crayonné d’un client, fabriquer un outil métallique et son support, qu’ils emmèneront en partant. Ensuite, dans l’atelier de maintenance, ils ont fait face à une panne provoquée et l’ont réparée grâce à un travail de soudage réalisé avec des lunettes de réalité augmentée, sur simulateur. L’après-midi, dans l’atelier de dessin industriel, ils ont modélisé la poignée qui s’ajuste à leur outil, à l’aide du logiciel Solid Works. Puis l’ont produite avec une imprimante 3D. Tout profit pour les enseignants. M me Di Nizo  : « Nos élèves ne connaissent pas les métiers techniques. C’est important de les y initier. » « Et de montrer qu’ils peuvent se valoriser à travers ces métiers-là aussi, les filles aussi bien que les garçons », ajoute M me Soldati. « Nous adaptons nos animations aux demandes des enseignants, conclut M. Moës. Nous avons reçu plus de 5 000 élèves en 2018. Nos projets ? Toucher plus d’écoles différentes et construire une animation sur l’intelligence artificielle. » Patrick DELMÉE (1) www.technifutur.be. Sur d’autres Centres de compétences ou de références, lire « Les Centres de Technologies avancées s’affirment », dans notre numéro de septembre-novembre-décembre 2018. (www.enseignement.be/index. php ? page=27203&id=2533). PROF 43 25 Animations d’un jour TechniKid’s 5 e et 6 e primaires programmation d’un robot Lego NXT, atelier technologique (tour, fraiseuse, découpe plasma, micro-technologies, pneumatique…), programmation et mise en application de robots Dash&Dot TechniTeen’s 2 e secondaire conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO), impression 3D, soudage, maintenance, programmation de robots mBbot, usinage conventionnel et machine-outil à commande numérique (CNC), Code for Kids 5 e et 6 e primaires d’écoles à indice socioéconomique faible en encadrement différencié initiation au langage de programmation des robots Dash&Dot Atelier automation 5 e et 6 e primaires en classe utilisation de cubelets (cubes unifonctionnels aimantés et programmés)  : actionneur, capteur, batterie, récepteur de chaleur, de distance, de luminosité… avec les conseils de Nao (robot humanoïde programmé) Infos et contacts  : http://technikids.be - Frédéric Moës  : 04/3824 477 - technikids@technifutur.be



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :