Prof Magazine n°41 mar/avr/mai 2019
Prof Magazine n°41 mar/avr/mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de mar/avr/mai 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Format : (200 x 275) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : mieux apprendre à lire aux élèves.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
O L E MAGAZINE D E S PRO F E S S I N N E L S D E L’E N S E I G N E M E N T TRIMESTRIEL - MARS-AVRIL-MAI 2019 NUMÉRO 41 Mieux apprendre à lire aux élèves me" e-classe, une plateforme à votre service Des mesures anti-pénurie Dix ans de PROF et prof depuis dix ans La recherche propose des pistes pour apprendre à mieux lire. Des expériences ont lieu sur le terrain. Quel sera leur relai ? Lire notre dossier en page 16. Fotolia/wip-studio L’INFO CÔTÉ PSY mettre le bruit en sourdine Bégayer n’est pas une fatalité Le bégaiement peut u bégaiement, la Fédération Wallonie- Quelle est la cause du bégaiement ? avoir un impact ABruxelles a consacré une fiche outil dans Il existe une prédisposition génétique sur le cadre de la mise en place des aménagements raisonnables dans l’enseignement (tempérament de l’enfant…) ou environne- laquelle se greffent des facteurs personnels important sur la confiance en soi ordinaire (1) mentaux (évènements familiaux, réactions de de l’enfant ou de l’entourage à cette difficulté…). Le bégaiement Romaniste et logopède, professeure émérite qui affecte 1% de la population concerne en l’adolescent et sur ses de l’UCL, Françoise Estienne a cofondé et priorité le sexe masculin (75 à 85%). relations avec les autres. anime l’Association Parole Bégaiement Belgique. Pour elle, l’enseignant est un interlocuteur privilégié dans l’entourage de commu- l’élève ? Quelles conséquences possibles pour nication d’un élève qui bégaie. Le fait de bégayer a souvent un impact sur l’estime de soi, la confiance en soi et les PROF  : Comment définir le bégaiement ? relations avec les autres. L’élève qui bégaie, Françoise Estienne  : C’est un trouble occupé mentalement à reprendre le contrôle affectant le flux ou le rythme de la parole, de sa parole, accorde moins d’attention à essentiellement en situation de communication. Ses caractéristiques  : des répétitions et son interlocuteur, ce qui perturbe l’échange. Les pairs et/ou les enseignants sont parfois des prolongations involontaires de sons, de surpris, impatients, parfois moqueurs, ce qui syllabes, de mots ou phrases ; des pauses peut intensifier le bégaiement. silencieuses… Sentant le regard de l’autre braqué sur lui, Ces signes donnent l’impression d’efforts qui l’élève finit par s’identifier au rôle qui lui est peuvent aussi se manifester par des tensions attribué et qu’il s’attribue. Et par mettre en respiratoires, des mouvements involontaires place des stratégies pour pallier ses difficultés  : éviter certains mots, se taire… En même du visage et du corps (clignement des paupières, fuite du regard…). Ceci dit, il faut temps, les bons conseils qu’il n’arrive pas à plutôt dire « les bégaiements » pour mettre suivre (« respire », « calme-toi », « parle doucement ») peuvent développer un sentiment en relief les formes diverses de ce trouble, variables d’un individu à l’autre. de honte, de culpabilité, d’impuissance, de colère. 38 Comment mettre le bruit en sourdine ? Le bruit est omniprésent ne porte qui claque, des M’sieur, m’sieur infographie). L’enquête de l’Observatoire de Uemballés et répétés, des rires d’enfants, l’enfant de la Commission communautaire à l’école. Que faire la sonnerie, les jeux des plus jeunes dans la française, effectuée sur le temps de midi quand il devient cour, les entrées et sorties des classes, l’animation du réfectoire, le ronronnement du pointe même des niveaux sonores allant dans quatre écoles bruxelloises en 2016, nuisible ? On lira dans ces quatre pages que distributeur de boissons… jusqu’à 102 dB(A) (1) dans des réfectoires (2). les solutions passent es signes quotidiens de la vie débor- d’une école. Où le bruit, invisible, Des valeurs guides par des actions des Ddante inodore, incolore, peut devenir nuisance. Ses Il existe des valeurs guides spécifiques aux enseignants et des sources peuvent être extérieures à l’école écoles. L’Organisation Mondiale de la Santé élèves et/ou par des (trafic routier, aérien, chantiers en cours…) recommande que le niveau sonore de fond ne aménagements. ou inhérentes à l’activité scolaire. dépasse pas 35 dB(A) pendant les cours afin de pouvoir entendre et comprendre les mes- Les nuisances sonores peuvent être provoquées par le comportement des occupants  : des tout petits pour éviter des perturbations bavardages, chute de matériel, bruit du sommeil (3). des chaises… Elles peuvent aussi être sages parlés. Et 30 dB(A) pendant la sieste Préau, accentuées par l’aménagement de Ces valeurs constituent un idéal à atteindre réfectoire, l’espace ou de l’horaire  : des cours sur le long terme. Bruxelles Environnement en même temps que les récréations ou les repas au réfectoire, par listes  : un bruit ambiant global de 65 dB(A) propose des valeurs de référence plus réa- salle polyvalente  : on dépasse les doses ! exemple. Des matériaux peu absor- au maximum en classe pour garantir une bonne compréhension et maintenir l’attention des élèves, un bruit de fond de 50 dB(A) Classes de 60,1à 65 dB(A) bants peuvent également réverbé- Salles polyvalentes de 79,1 rer l’énergie sonore. à 79,7 dB(A) qui n’oblige pas l’enseignant à hausser la Réfectoires de 71,5à Au total, un sacré boucan, parfois ! voix. Et, dans le réfectoire, un bruit ambiant 81,7 dB(A) Quantifiable ? Le service Données global de 75 dB(A) pour que les élèves Préaux fermés de 79,1 bruit de Bruxelles Environnement a effectué des mesures dans treize écoles (notre cessivement la voix. puissent converser entre eux sans élever ex- à 89,4 dB(A) Source  : mesures effectuées dans 13 écoles bruxelloises, de 1998 à 2011, par Bruxelles Environnement, Service Données bruit 4 PROF 41 PROF 41 Fotolia/Ivan Traimak Fotolia/Aaron Amat Des effets néfastes pour les élèves Trop de bruit à l’école, c’est grave, docteur ? Chez les jeunes comme chez les adultes, le danger de l’exposition au bruit dépend du niveau sonore et de la durée d’exposition. La perception et la résistance au bruit sont propres à chaque personne et la gêne ressentie dépend du niveau sonore mais aussi de l’état de fatigue, du moral, du moment de la journée. Mais des études indiquent des liens entre le bruit – information parasite que le cerveau doit traiter et filtrer pour laisser la place à l’information utile – et la santé. Elles observent des effets néfastes sur l’audition, ainsi qu’une corrélation avec la fatigue et le stress, ce qui peut produire une baisse de la capacité à exécuter des tâches cognitives (apprentissage, tâches complexes, résolution de problèmes) et une baisse de la concentration, voire des troubles du comportement (agressivité) (4). Associés à une équipe finlandaise, des chercheurs de l’ULB ont montré que le cerveau des enfants perd plus rapidement que celui des adultes la capacité de suivre le rythme des mots et des phrases au fur et à mesure que l’intensité du bruit de fond augmente (5). Une mauvaise acoustique du local force aussi l’enseignant à élever le ton, à forcer la voix pour se faire entendre. Avec des conséquences observées  : fatigue, manque d’énergie… Voire des troubles auditifs et la dysphonie, détérioration du timbre de la voix qui devient rauque, cassée à cause de l’altération des cordes vocales (6). Une pathologie reconnue comme maladie professionnelle. Catherine MOREAU (1) Le décibel (dB) est l’unité d’intensité sonore. Mais comme l’oreille humaine ne perçoit pas toutes les fréquences sonores de la même manière, les sonomètres sont programmés pour mesurer les sons en dB(A) pour être au plus proche de notre ressenti. (2) Enquête sur le temps de midi dans les établissements de l’enseignement fondamental ordinaire de la région bruxelloise, p.11, bit.ly/2Svod4G (3) P.47. bit.ly/2HRihyP (4) ROZECC., Le bruit à l’école  : enjeux sanitaires, incidences sur l’apprentissage, bit.ly/2UJmwOy (5) bit.ly/2DxdKvY (6) Lire le dossier « Quand les cordes vocales trinquent » dans PROF www.enseignement.be/index. php ? page=27203&id=1231 ÉDITORIAL Comme un portrait d’Arcimboldo Vous voyez ces portraits d’Arcimboldo suggérés par des végétaux, des animaux ou d’autres éléments naturels astucieusement disposés ? Des raisins pour les cheveux, des pommes pour les joues, des courges, tomates, châtaignes… Eh bien le Pacte, c’est un peu ça  : des éléments d’apparence disparates, mais une cohérence d’ensemble. De près, des pommes, des poires et des scoubidou bidous  : plans de pilotage, obligation scolaire à 5 ans, redéfinition du travail enseignant, séparation des pouvoirs régulateur et organisateur, meilleur encadrement en maternel, nouveaux référentiels et tronc commun… Autant de fruits qui se récoltent au gré de leurs maturités liées aux parcours des décrets examinés au Parlement et des arrêtés décidés par le Gouvernement. Avec, certes, des décalages entre l’adoption de ces différentes pièces du Pacte. Mais vous constaterez en lisant ces pages que la saison bat son plein en ce printemps, et qu’avec un peu de recul sur la toile qui se tisse, la cohérence d’ensemble se dégage. Le Pacte incite à mettre le paquet sur les apprentissages de base, et la lecture en est clairement un, essentiel pour tout le parcours scolaire des élèves. C’est le sujet de notre dossier, axé sur les recommandations formulées dans la foulée de l’enquête internationale PIRLS. Avant cela, ce magazine s’ouvre sur quatre pages consacrées à la chasse aux décibels dans les classes. Et parmi d’autres sujets, en clin d’œil aux dix ans de votre magazine, nous avons redonné la parole à Doriane Gamme qui, enseignante débutante en 2009, était le premier témoin de notre rubrique « L’Acteur ». Bonne lecture, sur papier ou via www.enseignement.be/prof. Didier CATTEAU Rédacteur en chef Réduire le niveau sonore et la résonance  : deux fers au feu Réduire le bruit, c’est un objectif présent dans des projets de rénovation et de construction de bâtiments scolaires. En septembre, les élèves et enseignants de l’École communale du Val, à Vaux-sous-Chèvremont, ont étrenné une salle polyvalente toute neuve, qui a bénéfi cié d’une subvention du Service général des Infrastructures scolaires subventionnées, dans le cadre du Programme prioritaire des travaux. Une attention particulière a été accordée au choix de matériaux absorbants pour limiter la réverbération des ondes sonores. « Pour les murs, nous avons utilisé des blocs apparents avec de nombreux petits vides. Et pour la toiture des tôles perforées absorbant ces ondes qui sont ensuite amorties dans une mousse souple », explique l’architecte, Daniel Delgoffe. « Des parois en blocs de béton réduisent les bruits entre les locaux et avec le monde extérieur ; les portes sont pourvues de joints souples qui assurent un contact entre les parties du châssis ; et la qualité des menui- series a été soignée. En outre, la salle est séparée des classes par la zone de Dans la salle polyvalente de l’École circulation, les vestiaires et un local communale du Val, des matériaux absorbants diminuent la résonance. technique. » Cette nouvelle construction respecte les recommandations de la norme (1) en vigueur pour l’isolation des parois, sols et façades par rapport aux bruits aériens, aux bruits de choc, au temps de réverbération dans certains locaux et au bruit des équipements techniques. Cette norme peut être rendue obligatoire si elle est mentionnée dans le cahier des charges lors de la construction ou la rénovation de bâtiments. Olivier Doyen, coordinateur technique au Service général des Infrastructures scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles  : « Pour nos bâtiments scolaires, nous intégrons le respect de la norme aux clauses techniques des marchés de services. Entre autres, lorsque l’on remplace des châssis, on veille à placer des vitres laissant passer 35 à 45 décibels au maximum ; les nouveaux faux plafonds et cloisons intègrent des dalles à absorption acoustique renforcée ; dans les classes maternelles et primaires, le carrelage est remplacé par du lino… » Ajoutons que le futur plan QUIET.BRUSSELS du Gouvernement bruxellois prévoit de soutenir des audits préalables et des travaux d’insonorisation dans des écoles de la capitale. Et que Bruxelles Environnement a réalisé des fi ches-conseils, transposables à toutes les écoles, avec des pistes techniques pour différents espaces de l’école  : réfectoires et préaux fermés, classes, espaces de circulation et locaux techniques… (2) (1) bit.ly/2Su6Gtv (2) Vademecum du bruit dans les écoles bit.ly/2Cs06tE Peut-on le détecter et le traiter de manière d’autres possibilités d’expression (écriture, POUR EN SAVOIR + précoce ? chant, théâtre…). Oui et c’est important d’intervenir dès les Pour communiquer avec l’élève, l’enseignant L’Association Parole premières manifestations en contactant Bégaiement Belgique édite peut montrer à l’élève que son bégaiement un logopède spécialisé qui va expliquer des dépliants, brochures et ne le dérange pas, sans pour autant adopter une attitude de fausse indifférence. le bégaiement aux parents et à l’enfant, le ouvrages destiné au grand « dédramatiser », proposer des moyens pour y public, aux enseignants et Pourquoi ne pas essayer, de manière active remédier. Et ainsi éviter que celui-ci s’installe, aux orthophonistes. www.et bienveillante, de reformuler positivement s’aggrave par l’inquiétude et les réactions négatives qu’il peut susciter dans l’entourage. « Les bégaiements  : données begaiement.org/publication la phrase… ?. Il lui fera comprendre qu’il est intéressé par le fond du message qu’il transmet et non pas par sa forme. Il lui laissera revue A.N.A.E., octobre 2014. actuelles », dossier n°30 de la Quels conseils donneriez-vous à un enseignant ? le temps dont il a besoin pour parler, notamment lors d’évaluation orale, et il lui deman- bit.ly/2rPbuut Face à un élève qui bégaie, il peut s’informer ESTIENNE F., Examiner sur ce trouble et sur ce que peut ressentir dera comment il peut l’aider. Lors des temps un bégaiement. Outils l’élève qui en souffre. Et orienter les parents de parole collectifs, l’enseignant peut veiller d’évaluation enfants, vers le CPMS qui peut être un premier relai à ce que l’élève et ses camarades de classe ne adolescents, parents, Louvainla-Neuve, De Boeck Supérieur, vers une prise en charge. Je lui suggère d’observer cet élève  : parle-t-il ? Se tait-il ? Parti- discussion, demander à l’enfant s’il a quelque 2012. se coupent pas la parole et, avant de clore la cipe-t-il aux jeux avec les autres, aux activités chose à rajouter, une opinion à exprimer. ESTIENNE F., BIJLEVELD de la classe ? Comment réagissent les autres Bref, l’attitude juste, c’est de faire en sorte A., VAN HOUT A., Les élèves ? En souffre-t-il ? bégaiements. Interprétations, que l’élève qui bégaie se sente traité comme diagnostics, thérapies, 160 L’enseignant peut dire à l’élève qu’il a remarqué son bégaiement et qu’il est prêt à l’aider que l’enseignant comprend la situation et fait Masson, 2015. les autres, qu’il ose prendre la parole parce exercices, Éditions Elsevier s’il le souhaite. Et lui proposer de parler de en sorte que l’ensemble de la classe aide cet OKSENBERG P., Dans les ce trouble à la classe ou d’inviter un spécialiste pour le faire. Je l’invite à faire preuve de élève à se sentir à l’aise. coulisses du bégaiement, Propos recueillis par Paris, Éditions du Petit patience et bienveillance face à la lenteur, à Catherine MOREAU A.N.A.E, 2018. bit.ly/2q6gavb la fatigabilité, aux difficultés d’expression ; VINCENT E., Le bégaiement, à valoriser les points forts et les progrès Toulouse, Milan, Les (1) de l’élève ; et à lui donner, s’il le souhaite, bit.ly/2wsRz6D essentiels, 2013. J’ai vu Nadia évoluer Instituteur à l’Institut Saint-Thomas d’Aquin, à Bruxelles, Jonathan Smyers témoigne  : « Quand j’ai accueilli Nadia (1) dans ma classe de 4e, j’ai senti chez elle une grande détresse. Elle n’osait pas parler et - des élèves me l’ont confi é - elle faisait l’objet de moqueries dans la classe ». « Pas outillé pour ce genre de problème, j’ai réagi à l’intuition. D’abord, j’ai établi un lien avec elle et elle m’a parlé de son bégaiement. Manquant de confi ance en elle, Nadia ne souhaitait pas que j’explique sa diffi culté de communiquer à la classe. Alors, j’ai fait sentir l’impact des moqueries aux enfants concernés. Avec toute la classe, j’ai travaillé l’empathie, l’écoute pour créer un climat de confi ance qui peut assurer le respect de chacun ». « Blanche de Briey, la logopède qui suivait Nadia, m’a proposé des outils à utiliser régulièrement en classe  : l’encourager à parler, par un geste d’écoulement de la main, à mettre des pauses dans ce qu’elle exprimait… » « J’ai incité Nadia à lire à haute voix, à participer aux conseils de classe pour qu’elle trouve sa place dans le groupe. Et je l’ai vue évoluer. À la fi n de l’année, comme les autres, elle a présenté un exposé oral devant la classe. Je lui ai dit qu’elle ne devait pas regarder tout le monde. Si elle se sentait un peu perdue, elle pouvait me regarder et je l’encourageais par un geste d’écoulement ». « À la fi n de l’exposé, tous les élèves ont applaudi et j’ai vu en elle de la fi erté. En tant que jeune enseignant, j’en ai retiré moi aussi une grande fi erté ». (1) Prénom fictif L’info Comment mettre le bruit en sourdine ? > 4 Je suis un élève à problèmes > 8 Des éducateurs débutants mieux armés face à la violence à l’école > 9 Des écoles sans tabac ? > 10 pourquoipasprof.be  : une campagne anti-pénurie > 11 Gratuité scolaire  : le maternel d’abord PROF 41 5 > 12 Rues scolaires  : des réussites et des bémols > 13 Une gymnastique de l’écoute > 14 Le travail des inspecteurs redéfini > 15 Alain Janssens PROF 41 39 Alain Janssens DOSSIER Mieux lire ? Les pistes ne manquent pas > 16 Focus Jeunes et régionales 2019 > 28 Tableau de bord Où vont les élèves du spécialisé de type 8 ? > 30 Clic & Tic e-classe, une plateforme à votre service > 31 Droit de regard Doriane Gamme  : Le gout d’enseigner > 32 2 Libres propos Osez l’approche interactive > 34 Lectures Montessori, l’esprit et la lettre > 36 L’ACTEUR Un relai entre équipe pédagogique, élèves et parents > 37 Côté Psy Bégayer n’est pas une fatalité >38 PROF 41 À votre service monespace.fw-b.be va vous simplifier la vie > 40 CARTE PROF Le Musée Marthe Donas > 43
L’opération Cinéastes en classe permet aux professeurs du fondamental et du secondaire d’inviter sans aucun frais et quand ça leur convient des cinéastes professionnels, pour une rencontre avec leurs élèves. Les détails via www.cineastesenclasse.be. Et la page Facebook Cinéastes en classe présente des témoignages évoquant la richesse de ces rencontres. Sensibiliser au handicap L’Agence pour une Vie de Qualité (AVIQ) prête gratuitement aux enseignants des écoles fondamentales wallonnes une valisette pédagogique pour sensibiliser au handicap. Elle contient des informations, des techniques d’animation, des ressources accompagnées de fiches pédagogiques, un guide de l’utilisateur, des références d’animations et d’expositions itinérantes… bit.ly/2uKXIKT ame 4 ou 5 ans pour les futurs enseignants Dès la rentrée 2020, les futurs enseignants choisiront entre quatre sections menant toutes à un master en enseignement. Ils seront formés par une haute école (ou une école supérieure des Arts) et par une université. Pour enseigner de la maternelle à la 3 e secondaire, la formation sera de quatre ans (+ éventuellement une année de spécialisation) ; de la 4 e à la 6 e secondaire, ce sera cinq ans. bit.ly/2FfqYyt M me Léa Rader PRESIDENT DIRECTOR DUIS AUTE IRURE DOLOR IN REPREHENDERIT DIPLOME N’oubliez pas de transmettre votre diplôme Pour que l’Administration puisse gérer efficacement les dossiers des membres des personnels de l’enseignement, il est indispensable qu’elle dispose d’une copie du/des diplôme(s) obtenu(s), ce qui n’est pas toujours le cas. Si une attestation provisoire suffit à l’engagement, elle doit être suivie d’une copie du/des diplôme(s), qui doit parvenir au service qui gère votre dossier. Pour le connaitre, contactez l’établissement dans lequel vous travaillez ou l’application disponible via www.enseignement.be/index.php ? page=26512. 2017 M. François Perrin GENERAL MANAGER THIS CERTIFICATE IS PROUDLY PRESENTED Pierre Dupont Lorem ipsum dolor sit amet, nibh mazim perfecto sitei. Te mei aeque graece, pri ne unum appetere. Unum etiam iriure ea has, soluta abhorreant quo no. DUIS AUTE IRURE DOLOR IN REPREHENDERIT PROF 41 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :