Prof Magazine n°40 déc 18/jan-fév 2019
Prof Magazine n°40 déc 18/jan-fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de déc 18/jan-fév 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Format : (200 x 275) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : pilotage & contrat d'objectifs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Dossier PILOTAGE Définir un plan de pilotage exige de développer une culture participative. À l’Athénée royal de Nivelles, elle préexistait. Athénée royal de Nivelles Trois implantations 960 élèves en secondaire 400 élèves au fondamental Environ 130 enseignants 26 Participation rime avec communication L’Athénée royal de Nivelles fait partie des premières écoles qui construisent un plan de pilotage. Le Préfet des Études, David Delcour, le Proviseur, Nicolas Spilsteyns, et la Directrice de l’École fondamentale, Véronique Donnay y ont créé une équipe plan de pilotage avec deux pôles, un pour le fondamental (7 membres) et un pour le secondaire Des ressources (5 membres), pour un travail parfois asynchrone, parfois collégial. Une équipe plan de pilotage Assistés du Préfet, ils travaillent à préparer et présenter à leurs équipes pédagogiques, fin novembre 2018, un diagnostic basé sur les indicateurs et les réponses à un questionnaire miroir. Pour les créer, la direction a fait appel à candidatures, puis sollicité des personnes motivées, parfois défavorables. Ensuite, elle a organisé un plébiscite en ligne pour les valider. « Nous ne décidons rien, expliquent plusieurs membres de l’équipe du secondaire. Le diagnostic se base sur des données objectives. Nous préparons sa présentation et organisons les modalités de deux jours de travail avec les équipes pédagogiques qui donnent l’occasion de réfléchir aux racines qui expliquent le diagnostic et de décider des objectifs spécifiques et des stratégies d’action. » « L’analyse qualitative a confirmé la plupart des conclusions de l’analyse quantitative, commente un autre participant. L’école va bien globalement. Mais l’apparition d’une thématique nouvelle nous a étonnés  : le soutien à la lecture en-dehors du cours de français. » Avant de créer cette équipe, en janvier 2018, la direction a présenté le processus en assemblée générale. Elle a organisé ensuite des Midis du plan de pilotage pendant PROF 40 une semaine pour le secondaire et des Récréations du pilotage pour le fondamental. Elle a réuni les parents sur le sujet. Elle a fait une campagne d’information vers les élèves et les parents (mails, flyer, brochure) pour inviter à répondre au miroir. La direction a suivi la formation IFC pour les directions, et l’équipe plan de pilotage, celle pour les personnes référentes. Dans le cadre de l’offre d’accompagnement du réseau W-B E, deux conseillers pédagogiques plan de pilotage ont soutenu ses travaux et ont mis à sa disposition une boite à outils personnalisables réunis en capsules. La capsule communication reprend des modèles de lettres types, de note de service, d’information, d’affiches, de flyers, de triptyques, de diaporama avec mode d’emploi… La capsule analyse reprend des diagrammes, des matrices de priorisation, des designs de journées pédagogiques prêts à l’emploi. Une autre vise des liens et informations utiles pour favoriser/aider à bien communiquer… Ces outils sont réunis sur wbe-pilotage.be. Pour sa partie protégée, ce site s’appuie sur Moodle, une plateforme qui permet de créer des communautés autour de contenus et d’activités. Sa partie publique est un blog qui tourne sous WordPress. Par ailleurs, pour gérer le travail de l’équipe, le Préfet utilise un système de gestion de projet, la méthode Kanban (1). Intelligence collective Depuis 2015, l’Athénée a développé aussi un autre outil de taille  : une culture de participation et de communication. À cette époque, M. Delcour et M. Spilsteyns, deux Nivellois, prennent leurs fonctions « à un moment où il était nécessaire de recréer du lien », explique le Préfet.
La première étape a été la reconstruction collective et participative du projet d’établissement. La direction a fait appel au dispositif d’aide en matière administrative, pédagogique ou relationnelle (2). Des pairs directeurs, appelés facilitateurs dans ce cadre précis, ont aidé les équipes pédagogiques à travailler sur plusieurs axes  : numérique, inclusion, accompagnement, décrochage, bien-être, besoins spécifiques, parrainage… Pour chacun, la direction a créé une cellule de travail avec des professeurs référents volontaires qui se sont entourés d’une équipe bénévole qui fonctionne en autonomie. Pour les aider, l’école a dégagé des heures de solidarité, liées à la taille des classes ou à la remédiation, puis, 15 heures du nombre total de périodes professeurs. Les référents ont des réunions d’intervision avec la direction qui arbitre en fin de compte. En parallèle, celle-ci a invité les enseignants à réaliser un travail de concertation par discipline et niveau  : planification des contenus, réflexion sur les épreuves, le choix des manuels, les grilles d’évaluation… « et même sur les attributions, avant mon arbitrage », souffle M. Delcour. Pour les élèves, d’une part, l’école a relancé un système de délégués de classe ; d’autre part, elle a instauré le principe des « maisons » d’élèves « à la Poudlard », cette année entre les élèves de 1 re et de 5e, et bientôt entre toutes les classes. « Parfois, je demande d’adapter les propositions de projets qui émane des élèves ou des enseignants, nuance M. Delcour. Mais je dis très rarement non. » Participation rime avec communication. L’Athénée a installé un système informatique qui donne des boites courriels aux enseignants, aux parents, aux élèves. Et chaque élève peut s’informer via un ipad mis à sa disposition à des fins pédagogiques et des écrans muraux. Cela permet d’envoyer beaucoup d’informations notamment sur les plans de pilotage et de créer une certaine interactivité. Une culture de la participation et de la communication facilite le travail collaboratif du plan de pilotage. Liberté de parole ? M. Delcour ajoute  : « Lorsque la communication est complète, bienveillante, lorsqu’il y a peu de refus de projets, lorsque la direction est disponible, les difficultés remontent vite à elle et cela permet d’en discuter en toute franchise. Ce climat se retrouve dans les discussions autour du plan de pilotage. » Patrick DELMÉE (1) https://framaboard.org et bit.ly/2RTkPww (1) www.wbe-pilotage.be (1) www.wallonie-bruxelles-enseignement.be (> Chef d’établissement > Aide) Fotolia/Rawpixel.com PROF 40 27 « Au-delà du fantasme d’une direction » Les témoignages repris ici émanent d’un des deux pôles de coordination du plan de pilotage de l’Athénée royal de Nivelles. « La participation favorise l’adhésion, même si certains restent contre le plan de pilotage. » « Ce plan est une opportunité. C’est la première fois qu’on donne la parole aux profs pour analyser leur école. Ce serait encore mieux avec des moyens pour lancer certains projets. » « Mais comment les écoles en retard par rapport à toute une série de thématiques vont-elles faire pour le rattraper ? » « D’un côté, le processus cadre, contrôle. Mais il nous amène à réfléchir et à mettre en place des actions, de façon autonome. » « Quelles sont les possibles conséquences si on n’atteint pas les objectifs du Contrat d’objectifs ? » « Je crains le passage à une logique de management issue du privé. » « Devant l’ensemble du personnel, nous présenterons le plan de pilotage comme un processus différent de la mise en œuvre du Pacte pour un Enseignement d’excellence. » « Quel sera l’impact du plan sur la charge de travail de l’enseignant ? »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :