Prof Magazine n°40 déc 18/jan-fév 2019
Prof Magazine n°40 déc 18/jan-fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de déc 18/jan-fév 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Format : (200 x 275) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : pilotage & contrat d'objectifs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Dossier Pilotage cont D’ici 2020‐2021, tous les établissements scolaires élaboreront un plan de pilotage destiné à devenir leur contrat d’objectifs pour six ans. Un tiers des écoles ont entamé l’exercice. Voici les grandes lignes de ce nouveau mode de gouvernance dont les maitres-mots sont participation, autonomisation et responsabilisation des directions et de leurs équipes éducatives. Suivies par des reportages dans cinq écoles en pleine réflexion (1). Les travaux du Pacte pour un Enseignement d’excellence, dont PROF a régulièrement rendu compte depuis leur lancement en janvier 2015 (2), ont d’emblée accordé une place importante à la question de la gouvernance du système éducatif et des écoles. La notion de contrat d’objectifs apparait dès la première synthèse des travaux. L’Avis n°1 du Groupe central (3) préconise « un renforcement de la part d’autonomie et de responsabilisation des pouvoirs organisateurs, des associations de pouvoirs organisateurs et des établissements, sur la base d’un cadre mettant l’accent sur l’évaluation et les outils de pilotage, et réalisé par l’intermédiaire de la contractualisation ». Les futurs contrats devront s’articuler autour d’« objectifs clairs, mesurables et communs à tous les établissements de la Fédération Wallonie-Bruxelles […] sur lesquels tous les partenaires Les étapes du plan de pilotage septembre 2017 Choix d’un 1er groupe d’écoles qui réalisent leur plan de pilotage 14 PROF/FWB PROF 40 se sont mis d’accord [et] assortis d’indicateurs, formellement définis et évalués par l’autorité publique de régulation ». Et l’Avis de conclure à ce sujet que « c’est au final à un réexamen approfondi des relations entre l’autorité publique et les opérateurs qu’il convient de s’atteler ». Selon la chercheure Caroline Letor, cette gouvernance débouchera sur des actions ayant un impact concret sur les plans local, intermédiaire et global du système éducatif (lire « Le plan de pilotage décloisonne », en page 17). Depuis 2018-2019, les équipes pédagogiques de 903 écoles sont engagées dans l’élaboration de leur plan de pilotage. de septembre 2017 de septembre 2018 à septembre 2018 à AVRIL 2019 Préparation Plan de pilotage Formation de la direction Travaux collectifs en journées pédagogiques Information du personnel Diagnostic sur base d’indicateurs Mise en place et formation de l’équipe porteuse et des résultats de l’enquête « miroir » Travaux de recherches  : questionnaires… Définition des objectifs spécifiques et des stratégies/actions pour y parvenir Formation de membres de l’équipe porteuse au suivi du plan via l’application Pilotage Encodage du plan dans l’application Pilotage
rat d’objectifs > Les grands principes du pilotage Les modalités de ce pilotage ont été formalisées dans un décret portant sur diverses mesures du 4 février 2016 et dans un décret « Cadre de pilotage » du 13 septembre 2018 (4)  : elles modifient le décret Missions. Le second détermine sept objectifs d’amélioration pour l’ensemble du système éducatif (lire « 7 objectifs » ci-contre). Pour chacun d’eux, il fixe un/des indicateur(s) et des valeurs de référence. Ainsi, pour l’augmentation de la part des jeunes diplômés du secondaire supérieur, l’indicateur choisi établit que 79% des jeunes de 20 à 24 ans ont ce diplôme. La valeur de référence est d’atteindre 85% en 2030, l’objectif fixé au niveau européen. Le Gouvernement évaluera chaque année la situation au regard de ces objectifs d’amélioration. Les plans de pilotage élaborés dans 903 premiers établissements s’inscrivent dans cette logique de pilotage par objectifs (lire en pages 18 à 27). Soutien et accompagnement Pour accompagner les écoles dans ce processus, les réseaux ont pu recruter des conseillers pédagogiques supplémentaires pendant trois années scolaires (un maximum de 80 pour 2017‐2018). Par ailleurs, des formations et d’avril 2019 à juin 2019 Contrat d’objectifs Analyse du plan de pilotage par le Délégué au contrat d’objectifs (DCO) Le Contrat d’objectifs est signé par le Directeur de zone et le représentant du PO et contresigné par le DCO et le directeur des outils ont été proposés en réseaux, par les Service ou Cellules de conseil et de soutien pédagogique, et en inter-réseaux par l’Institut de la Formation en cours de Carrière (IFC). Cet encadrement accompagnera aussi les écoles qui établiront leur plan de pilotage en 2019‐2020 et 2020‐2021 (lire notre infographie sur « Les étapes du plan de pilotage »). À partir du 1er janvier 2019, les 903 écoles de cette « première vague » mettront la dernière main aux plans de pilotage via l’application informatique Pilotage. Développée par l’Administration, elle permet aux directions de consigner leur plan élaboré avec leurs équipes pédagogiques et éducatives – et leur CPMS le cas échéant – avant son approbation par le Pouvoir organisateur (PO). L’application permettra aussi aux directions, aux PO et aux équipes de suivre l’évolution de leur contrat d’objectifs (nom donné au plan de pilotage dès qu’il a été approuvé et signé). Depuis septembre, l’IFC propose des formations à cet outil de planification. Les étapes de l’élaboration d’un plan de pilotage Depuis septembre également (et c’est le schéma que suivront aussi les écoles impliquées dans les deuxième et troisième « vagues ») , les équipes établissent un diagnostic collectif Septembre 2019 à juin 2019 objectifs Les contrats d’objectifs doivent permettre d’atteindre sept objectifs d’amélioration de notre système éducatif, fixés par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. u Améliorer significativement les savoirs et les compétences des élèves. v Augmenter la part des jeunes diplômés du secondaire supérieur. w Réduire les différences entre les résultats des élèves les plus et les moins favorisés d’un point de vue socio-économique. x Réduire progressivement redoublement et décrochage. y Réduire les changements d’école au sein du tronc commun. z Augmenter progressivement l’inclusion des élèves à besoins spécifiques dans l’ordinaire. { Accroitre les indices du bien-être à l’école et l’amélioration du climat scolaire. Mise en œuvre À partir du 1er septembre 2019 si le plan a été signé fin juin 2019 À partir du 1er janvier 2020 si le plan a été adapté et signé fin octobre 2019 Les écoles devraient savoir début 2019 si elles sont dans la 2 e ou la 3 e vague. Le décret « Cadre de pilotage » (4) prévoit que les écoles de la 2 e vague pourront encoder leur plan à partir du 1er septembre 2019 et devront le transmettre au DCO entre le 2 novembre 2019 et le 1er février 2020. Il précise que celles de la 3 e vague pourront encoder leur plan à partir du 1er septembre 2020 et devront le transmettre au DCO entre le 2 novembre 2020 et le 1er février 2021. PROF 40 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :