Prof Magazine n°38 jun/jui/aoû 2018
Prof Magazine n°38 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Format : (200 x 275) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : les 70 ans de la Déclaration Universalle des Droits de l'Homme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
O L E MAGAZINE D E S PRO F E S S I N N E L S D E L’E N S E I G N E M E N T TRIMESTRIEL - JUIN-JUILLET-AOUT 2018 NUMÉRO 38 Les 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme Qu’y a-t-il au menu à l’école ? Des Startech’s Days à EuroSkills Un tour du monde végétal au Jardin Botanique de Meise Plus de 220 écoles ont répondu à l’appel à projets destiné à célébrer les 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Des échos dans notre dossier Fotolia/zera93 L’INFO PROF/FWB LIBRES PROPOS 10 Cette rubrique invite un ou des experts à faire part d’un message jugé important, dans le contexte actuel. Marie Bocquillon et Antoine Derobertmasure s’intéressent ici à l’enseignement explicite. 34 PROF 38 EuroSkills est en vue And the winners are… Ils seront vingt-sept à participer du 26 au 28 septembre à EuroSkills, le championnat européen des métiers, à Budapest. Au pied du mur après un parcours déjà long. oup d'œil dans le rétro- Calemont, président du jury pour ce métier et Cviseur. C En mars, truelles, expert au Forem. Nous observons leur façon de équerres, niveaux d’eau s’activaient dans l’espace « maçon- de l’équerrage… ainsi que l’ordre, la propreté nerie » du centre Bruxelles-For- et la sécurité. Comme la pièce d’épreuve qui mation Construction, pour les leur est demandée est complexe (ils doivent Startech's days, la finale du notamment réaliser des gabarits pour maçon- travailler au niveau des aplombs, des niveaux, Championnat belge des ner les œils-de-bœuf), nous évaluons aussi leur Métiers organisée par capacité à se débrouiller, à innover ». WorldSkills Belgium. Sept jeunes finalistes y disposaient 15% de filles parmi les participants 245 jeunes ont ainsi participé à ces Startech’s de quatorze heures, days organisés à Bruxelles pour les métiers de réparties sur deux la construction, mais également à Namur pour journées, pour d’autres métiers (pâtisserie, coiffure, conduite reproduire une poids lourds, technologie automobile…). partie du Bastion des pêcheurs, un « Il étaient 928 lors des épreuves de présélec- des monuments tion en janvier et février. Ce nombre croit d’an- emblématiques de née en année, mais les filles ne représentent Budapest. encore que 15% des participants, expliquait Madeleine Dembour, attachée de presse de Donovan Berte est en WorldSkills Belgium, association belge qui 6 e professionnelle maçonnerie promeut les métiers manuels et techniques. à l’Athénée royal de Péruwelz  : Nous souhaitons que ces compétitions de haut « J’avais envie de montrer ce niveau suscitent l’émulation notamment au que je valais. Lors des épreuves niveau de l’enseignement secondaire (44% de présélection, le jury a trouvé des jeunes participants) et des Centres d’édu- que mon travail était soigné cation et de formation en alternance (9%) ». et que j’étais capable de me concentrer. Lors de cette finale, Les trois médaillés de chaque catégorie, pro- il faut réaliser des choses qu’on clamés fin avril, ont bénéficié ensuite d'une ne nous demande pas souvent formation technique de trois à cinq jours. à l’école, mais cela change les Nunzia Baglione, en 6 e professionnelle coif- habitudes ». Des enseignants fure à la Communauté éducative Saint-Jean de l’Athénée étaient venus l’encourager ainsi que des élèves lée de bronze. « J'y ai appris de nouvelles de plusieurs classes, qui ont techniques, à affiner des détails. Mais aussi aussi participé aux animations à mieux gérer le stress, et le temps, moi qui du Village Métiers. suis très perfectionniste. Au long du parcours Baptiste, à Wanfercée-Baulet, est médail- jusqu'ici, ma professeure de coiffure, Cathe- « Nous évaluons essentiellement les qualités techniques des rina Barbaracos, m'a aidée, encouragée. Elle a cru en mes capacités ». jeunes précisait Philippe Van L’enseignement explicite, un modèle efficace issu des salles de classe e texte a pour objectif de présenter briè- l’enseignement explicite, une apgnant à mobiliser plusieurs stratégies, telles La phase de préparation consiste pour l’ensei- Cvement proche pédagogique à laquelle nous formons que préciser les objectifs d’apprentissage, les futurs enseignants inscrits à l’Agrégation identifier les idées maitresses du curriculum, de l’enseignement secondaire supérieur à la déterminer les connaissances préalables nécessaires au nouvel apprentissage, planifier Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation et à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion de l’Université de Mons. ment curriculaire, c’est-à-dire la « cohérence les dispositifs de soutien, vérifier l’aligne- totale devant exister entre le curriculum prescrit, l’enseignement offert et l’évaluation des Selon de nombreuses recherches résumées à la suite, cette approche pédagogique est apprentissages réalisés » (Gauthier, Bissonnette & Richard, 2013, p.297), etc. efficace, c’est-à-dire qu’elle permet au plus grand nombre d’élèves de réussir, indépendamment de leurs caractéristiques initiales Lors de la phase d’interaction avec les élèves, (Bloom, 1979, cité par Demeuse, Crahay et l’enseignant met en œuvre une série de stratégies dont la démarche d’enseignement Monseur, 2005). Qui plus est, elle convient aussi bien pour l’enseignement primaire que explicite en trois étapes  : pour l’enseignement secondaire. le modelage, durant lequel l’enseignant démontre les apprentissages à réaliser en présentant les informations en petites unités 1. Qu’est-ce que l’enseignement explicite ? Le terme « explicite » renvoie aux comportements visibles de l’enseignant et des élèves. en utilisant des exemples et des contre- allant en général du simple au complexe, Hattie (2009) utilise les termes de « enseignement visible » et « apprentissage visible » exemples et en « pensant à voix haute » ; pour mettre en évidence le fait que l’enseignement doit être visible et explicite pour les élèves pratiquent en petits groupes et la pratique guidée, durant laquelle les élèves et que l’apprentissage des élèves doit avec l’enseignant qui démontre étape par aussi être rendu visible pour l’enseignant étape, vérifie la compréhension notamment via des questions posées à tous les notamment via la vérification de la compréhension des élèves. élèves, formule des feedbacks et fournit de l’étayage jusqu’à l’obtention d’un taux de La démarche de l’enseignement explicite succès élevé ; consiste, pour l’enseignant, à rendre l’ensemble des dimensions de son enseignement la pratique autonome, au cours de laquelle les élèves pratiquent individuelle- explicites (les démarches, le curriculum, les étapes, les objectifs…), l’implicite pouvant ment jusqu’au surapprentissage sous la être néfaste aux apprentissages (Gauthier, supervision active de l’enseignant et dans Bissonnette & Richard, 2013). différents contextes afin d’assurer le transfert des compétences acquises. L’enseignement explicite comporte trois phases  : la préparation, l’interaction avec les Enfin, la phase de consolidation consiste élèves et la consolidation (Gauthier, Bissonnette & Richard, 2013). quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles notamment à mettre en place des révisions afin de maintenir la mémorisation. PROF 38 Travailler le mental L'étape suivante, avant le choix final de l'équipe qui défendra la Belgique à Budapest, était un stage résidentiel de formation aux « soft skills », sous la houlette de coaches. L'un d'eux, Jean-Claude Raskin, précise que « l'objectif est de préparer ces 90 jeunes à être confrontés au jury, aux journalistes, à leurs supporters et… à ceux des autres concurrents. Pour travailler le mental, j'utilise divers outils. Je leur demande, par exemple, de réaliser une tâche dans un temps trop court. Que vont-ils faire ? Renoncer, faire appel à l'équipe ? Essayer quand même ? Chercher une autre piste ? » Les médaillés du championnat belge ont bénéficié d’une formation technique de trois à cinq jours. Pierre Balancier, en 6 e technique de qualification menuiserie à l'Institut Don Bosco, à Verviers, médaillé d'or au championnat belge, commentait  : « L'an dernier, ce stage m'a aidé à gérer le stress, à être plus serein. On apprend à travailler en équipe, à respecter des consignes au travers d’activités intellectuelles et sportives ». La Belgium Team des métiers techniques, qui réunit vingtsept jeunes, est désormais connue. Depuis mi-mai et jusque mi-septembre, ils bénéficieront encore d’un travail technique et mental avec les experts et coaches, avant de s’envoler. De quoi constituer un solide « bastion ». Lors d’EuroSkills 2016, à Gothenburg, la Belgique avait décroché six médailles et neuf médailles d’excellence. Un record à battre… Catherine MOREAU (1) bit.ly/2ImZtHk 2. Comment l’enseignement explicite a-t-il été élaboré ? Le modèle de l’enseignement explicite a été élaboré par Rosenshine et Stevens (1986) à partir de recherches sur l’enseignement efficace. Ces recherches ont été menées en deux temps. Dans un premier temps, des chercheurs (ex.  : Rosenshine & Stevens, 1986) ont réalisé de nombreuses observations dans des salles de classe afin de mettre en évidence les pratiques d’enseignement les plus efficaces et les moins efficaces. Pour ce faire, ils ont vérifié quelles pratiques produisaient les meilleurs effets sur l’apprentissage des élèves – via des tests que les élèves ont passé avant et après l’observation de l’enseignant (Rosenshine, 2008). Dans un second temps, certaines de ces recherches observationnelles ont été complétées par des recherches expérimentales (ex.  : Rosenshine & Stevens, 1986) comparant des enseignants entrainés aux pratiques efficaces (mises en évidence lors des études observationnelles) et des enseignants non entrainés (Rosenshine, 2008). Les résultats de ces recherches ont mis en évidence que les élèves des enseignants entrainés aux pratiques efficaces avaient obtenu de meilleurs résultats. Par ailleurs, il est important de souligner que les études sur l’enseignement efficace ont été synthétisées dans des synthèses de recherches appelées méta-analyses et mégaanalyses (ex.  : Swanson & Hoskyn, 1998). Ces synthèses de recherche ont mis en évidence l’efficacité de l’enseignement explicite. 3. L’enseignement explicite est-il un retour à l’enseignement magistral ? L’enseignement explicite est souvent assimilé à l’enseignement magistral alors qu’il en est très différent. Gauthier, Bissonnette et Richard (2013) mettent notamment en évidence quatre différences majeures entre l’enseignement explicite et l’enseignement magistral. Premièrement, l’enseignement magistral prend la forme d’un monologue de la part de l’enseignant alors que l’enseignement explicite prend la forme d’un dialogue constant 2 ÉDITORIAL C’est le travail de l’année qui compte… Je ne sais si vous êtes comme moi, mais à chaque fin d’année scolaire, j’ai le sentiment que la pression monte un cran plus haut que douze mois plus tôt ! Pourtant, avec quatre enfants aujourd’hui presque adultes, je devrais être habitué à ces mouvements de panique ou d’humeur, à ces courses aux notes de cours, à ce stress parental face à ces T’inquiète, je gère ! si peu rassurants… C’est peut-être que depuis quelques saisons, je partage ma passion du rugby avec une bonne trentaine de jeunes pousses de 12 à 14 ans, les uns sortis sains et saufs du CEB, les autres lancés à l’abordage du CE1D. Et aujourd’hui plus qu’hier, tout semble se figer bien avant mi-mai. Impossible d’avoir une équipe au complet pour un bon petit tournoi printanier ou un match amical début juin. Et je ne vous parle pas des entrainements ! C’est bien simple  : la vie s’arrête. Tout ça me remet en mémoire une sentence familiale qui eut ses heures de gloire  : C’est le travail de l’année qui compte… Héritée d’une époque où l’école était considérée comme une chance, et fut en tout cas vécue comme telle par l’auteur de cette maxime. Aujourd’hui, elle fait sourire nos jeunes, ou les exaspère, c’est selon. Et pourtant… Le travail de l’année, il en est largement question dans ce numéro de juin. Dans notre dossier centré sur l’appel à célébrer les 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, auquel ont répondu 223 écoles. Dans nos quatre pages sur l’alimentation durable qui suscite de plus en plus d’intérêt au sein des cantines scolaires, mais pas seulement. Dans nos reportages sur les élèves et enseignants mobilisés par les Olympiades de sciences, par le Prix des lycéens ou par les championnats des métiers… Bonne découverte, sur papier ou en ligne via www.enseignement.be/prof. Didier CATTEAU Rédacteur en chef Les jeunes qui s'engagent ont tant à donner ! Patrick Bergenhuysen présidait le jury du championnat européen pour la menuiserie. Il est aussi chef d’atelier à l’Institut Don Bosco, à Verviers, dont des élèves participent souvent aux concours. PROF  : Comment ce projet est-il né dans votre école ? Patrick Bergenhuyzen  : En 2013, Skills Bel- gium m’a proposé de devenir expert en menuiserie au Championnat du monde des métiers à Leipzig. À la suite de cette expérience très enrichissante et au vu des échanges que cette compétition offre aux jeunes, je me suis dit  : pourquoi pas dans mon école ? Certains élèves se sont montrés intéressés et l’aventure a commencé en 2014. Quelle préparation, quel accompagnement leur offrez-vous ? Cela demande un gros investissement personnel. Enseignants et élèves consacrent beaucoup de temps à se préparer aux différents concours  : travail à l’atelier et à domicile en dehors du temps scolaire. Aider les (pré)sélectionnés, puis les médaillés à se fectionner m’enrichit sur le plan personnel  : cela m’oblige à perme remettre en question, à m’informer en permanence sur les nouveautés techniques, à trouver des solutions avec eux…Les jeunes qui s’engagent dans cette aventure ont tant à donner ! Trois élèves de l'école ont été médaillés cette année au championnat belge. Cela a-t-il eu un effet sur les autres ? Et sur vos collègues ? Cela a un effet positif sur d’autres jeunes. Ils veulent aussi tester leur compétence. Après avoir soutenu le candidat présélectionné lors du dernier championnat de maçonnerie, certains élèves se sont rendu compte qu’avec de l’entrainement, ils auraient pu également y arriver et concourir.Au début, j’étais seul dans cette aventure. Maintenant, des collègues d’autres options techniques ont fait le pas. Les sections bois, soudure, électricité, maçonnerie étaient représentées aux Startech’s days. Lors du championnat, certains enseignants étaient aussi stressés que leur candidat. Tous se rendent compte de l’importance de mettre ces jeunes en valeur. (2005), « Effi cacité et équité dans les systèmes éducatifs. Les deux faces d’une même pièce ? », in DEMEUSE M., BAYE A., STRAETEN M.-H., NICAISE J., MATOUL A. (Ed.), Vers une école juste et effi cace. 26 contributions sur les systèmes d’enseignement et de formation (p. 391-410), Bruxelles  : De Boeck. GAUTHIERC., BISSONNETTE S., & RICHARD M. (2013), Enseignement explicite et réussite des élèves. La gestion des apprentissages, Bruxelles  : De Boeck. HATTIE J. (2009), Visible Learning  : A Synthesis of Over 800 Meta-Analyses Relating to Achievement, New York  : Routledge. ROSENSHINE B. (2008), « Systematic Instruction », in GOOD T.L. (dir.). 21st Century Education  : A Reference Handbook (p. 235-243), California  : SAGE Publications. ROSENSHINE B. & STEVENS R. (1986). « Teaching Functions », in WITTROCK M. C (Ed.), Third Handbook of Research on Teaching (p. 376-391), New-York  : Macmillan. LEE SWANSON H., HOSKYN M. (1998), « Experimental Intervention Research on Students with Learning Disabilities  : a Meta-Analysis of Treatment Outcomes », Review of Educational Research, 68 (3), 277-321. PROF/FWB PROF 38 11 entre l’enseignant et les élèves notamment sous la forme de questions-réponses. EN DEUX MOTS Deuxièmement, dans l’enseignement magistral, la vérification de la compréhension des formation et titulaire d’un Institutrice primaire de élèves a lieu à la fin de la leçon, tandis que Master en sciences de dans l’enseignement explicite, cette vérification se fait toutes les deux à trois l’éducation, Marie Bocquillon fait partie de l’équipe en charge de la formation minutes. pratique Troisièmement, lorsqu’ils suivent des futurs enseignants un enseignement magistral, les inscrits à élèves sont passifs, ce qui n’est l’Agrégation de pas le cas lorsqu’ils suivent un l’Enseignement enseignement explicite qui, au Secondaire contraire, les sollicite constamment pour des réponses verbales, (AESS), à écrites, gestuelles… l’Université de Mons, où elle est assistante. Elle Supérieur Enfin, dans l’enseignement magistral, l’enseignant passe de la théorie aux exercices sans la formation des enseignants réalise une thèse portant sur passer par une étape de pratique guidée. et plus particulièrement sur Dans l’enseignement explicite, les exercices le développement d’un outil sont importants (pour permettre la rétention en mémoire à long terme et l’automa- d’observation des gestes professionnels et d’aide à l’analyse réflexive. tisation) mais sont précédés des étapes de L’enseignement explicite, un modèle efficace issu des salles de classe > 34 modelage et de pratique guidée. Enseignant de formation et titulaire d’une licence et d’un Marie Bocquillon diplôme d’études approfondies et Antoine Derobertmasure en sciences de l’éducation, Antoine Derobertmasure réalise une thèse de doctorat Bibliographie  : DEMEUSE M., CRAHAY M., MONSEURC. portant sur la formation des enseignants et, plus précisément, sur le concept de réflexivité. Depuis septembre 2017, il occupe un poste de chargé de cours au sein du service de Méthodologie et Formation de l’Institut d’Administration scolaire (Université de Mons). Ses enseignements concernent principalement des aspects Marie Bocqui lon Antoine Derobertmasure PROF 38 35 méthodologiques et la formation initiale des enseignants du secondaire supérieur. Cette publication a été réalisée avec le soutien du Fonds pour la Recherche en Sciences Humaines (FRESH), un fonds associé au Fonds National pour la Recherche Scientifique (FNRS). PROF 38 Qu’y a-t-il au menu à l’école ? > 4 CEB  : le Conseil de recours actif pendant les vacances > 8 Numérique  : ateliers (dé)branchés animés par de futurs instituteurs > 9 EuroSkills est en vue > 10 Olympiades scientifiques  : « Sélectionnés ou pas, je les félicite ! » > 12 Mes voisins… libres comme l’air > 13 Le film Noces remporte le Prix des lycéens > 14 Pacte  : des avancées dans des dossiers-clés > 15 Des écoles ont partagé « la plus belle déclaration d’amour de l’humanité » > 16 Pour remédier aux lacunes ou pour apprendre à apprendre > 28 Équipes mobiles  : activer les ressources des écoles > 30 DiagnoSciences  : se tester avant l’enseignement supérieur > 31 Olivier de Wasseige  : « Des têtes bien faites, c’est la base de tout ! » > 32 L’école du cerveau > 36 Enseignement technique et professionnel  : répartition des élèves selon les secteurs > 37 Renforcer et valoriser les comportements positifs > 38 Un tour du monde végétal au Jardin Botanique de Meise > 40 Carte PROF  : Boël – Une usine dans la ville > 43
C’est le pourcentage de 18-24 ans qui, en Belgique et en 2017, avaient au mieux un niveau d’enseignement du premier cycle du secondaire et ne poursuivaient ni études, ni formation. La Belgique fait mieux que l’objectif qui lui était fixé par la stratégie Europe 2020 (9,5%). Par contre, avec 45,9% des 30-34 ans diplômés du supérieur, elle reste sous son objectif de 47%. bit.ly/2r0LUSE PROF/FWB – Michel Vanden Eeckhoudt 8,9% Educode  : (in)formation au numérique Le colloque international Educode (27-29 aout à Bruxelles) entend sensibiliser le monde enseignant à la nécessité de développer une culture du code pour mieux préparer les jeunes aux nouveaux défis digitaux, et donner les premières clés pour intégrer cette culture dans les enseignements habituels. Educode est reconnu comme formation par l’Institut de la Formation en cours de Carrière (www.ifc.cfwb.be, code 503001719). www.educode.be Jeunes et régionales 2019 Trois centres de recherche (de l’UCL, l’ULB et la VUB) invitent 60 classes de 5 e ou de 6 e secondaire de la région de Bruxelles-Capitale à participer à un projet visant à intéresser les jeunes aux élections régionales, de novembre 2018 à mai 2019. Au cœur du projet, l’analyse des débats et arguments à l’aide d’un outil numérique open source (www.webdeb. be/2019). Ce projet requiert au moins 12 périodes, avec des collaborations souhaitables entre enseignants de diverses disciplines. Informations et inscriptions (avant le 29 juin)  : jeunespolitiek@webdeb.be. Encadrement renforcé en maternel - Acte 2 Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le décret qui améliore le statut des maitres de psychomotricité du fondamental ordinaire (en rendant organiques tous les postes ACS/APE existants) et qui augmente de 310 postes le cadre organique actuel des puériculteurs du fondamental ordinaire. Il s’agit là de la deuxième phase du renforcement de l’encadrement en maternel prévu par le Pacte pour un Enseignement d’excellence. bit.ly/2H76Ltp PROF 38 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :