Playsound n°6 janvier 2013
Playsound n°6 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Médias Culture

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 19,8 Mo

  • Dans ce numéro : Stupeflip... le Crou est-il éternel ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
DÉBAT PS MAG #6 LA DÉMATÉRIALISATION EST-ELLE LE FUTUR DE LA MUSIQUE ? Les époques passent et ne se ressemblent pas tout comme la technologie qui n’attend pas. Nos parents collectionnaient les 33 tours, les trentenaires actuels se ruaient sur le Compact Disc, les jeunes d’aujourd’hui ne jurent que par le MP3. La dématérialisation de la musique vers un format virtuel : pour ou contre ? POUR CONTRE Pourquoi vouloir aller à contre-courant ? Dans une société de plus en plus consommatrice, où l’on achète comme l’on jette, la musique digitale représente une excellente tendance. Aujourd’hui, sommes-nous encore beaucoup à vouloir nous attarder sur l’apparence d’une pochette d’album ou sur le packaging (qui peut en plus s’avérer trompeur sur la qualité du contenu) ? L’avantage de la musique digitale, en plus de pouvoir se la procurer sans à avoir à bouger de chez soi, d’une manière on ne peut plus simpliste et en ayant un choix de plus en plus large, est surtout de pouvoir se concentrer sur l’essence même de ce qu’est la musique : la mélodie, la production, les arrangements, les paroles. Et puis, en regardant autour de nous, qui ne possède pas un support qui permet de transporter ses morceaux préférés facilement (baladeurs MP3, Smartphone, ordinateurs portables…), jetant aux oubliettes le vieux Discman de la grande soeur ou encore le tourne disque de papa ? Enfin, au final, on sait très bien que le support physique de la musique profite beaucoup plus aux maisons de disques peu scrupuleuses qu’aux artistes eux-mêmes ! Alors je ne vous dirais que cela : vivez avec votre temps, supportez les artistes en achetant leurs albums (virtuellement), et bougez, libérez vous des contraintes physiques en emmenant votre musique n’importe où, n’importe quand. La technologie fait bien les choses, il serait triste de s’en priver. Elie Dib 32 Pas l’ombre d’un doute, le vinyle, cette fameuse galette évincée par K7, le CD et le MP3, a toujours sa place ! On ne compte plus les rééditions de grands disques qui ont marqué l’histoire et les sorties systématiques de nouveautés enversion « disque noir ». Même s’ils ont plus de 60 ans, les microsillons de 33 et 45 tours restent dans le cœur d’un grand nombre de mélomanes, amateurs ou collectionneurs. La preuve, selon une étude de Nielsen- Scanreprise par le magazine américain Billboard, les ventes de vinylesont pratiquement quintuplé aux USA entre 2007 et 2012, même si l’industrie de la musique est toujours en chute libre. Rien d’étonnant ! Le vinyle c’est avant tout un bel objet, bien plus attrayant qu’une boîte de plastique ou qu’un morceau disponible en un clic. Parfois décliné en éditions limitées, il devient vite un objet de valeur. Rien de telque de choisir une galette, la placer sur la platine tout juste sortie de votre grenier et se concentrer sur la musique, sans avoir à zapper tel ou tel morceau. Oui car au delà de l’aspect esthétique, le vinyle c’est aussi un son incomparable, plus chaleureux et authentique que celui d’autres supports. Et puis force est d’admettre que choisir et ranger ses disques vinyles restera toujours plus ludique que d’arpenter sa bibliothèque iTunes ou sa Playlist Deezer/Spotify armé d’une souris et d’un clavier. Aujourd’hui les aficionados peuvent se réjouir : certains comme Jack White et son label Third Man Records, Philippe Manoeuvre avec son émission « XSive Vinyl session » sur Ouï FM ou les organisateurs du « Disquaire Day/Record Store Day » (dont la 3° édition se tiendra le samedi 20 avril 2013) se préoccupent de la santé du vinyle qui revient doucement à la mode. Fabien Gallet
L’AGENDA CONCERTS MAD SIN/SUGAR & TIGER à Paris (75) - Glazart le Jeudi 17 Janvier 2013 à 19h00 ENTER SHIKARI à Paris (75) – La Cigale le Vendredi 25 Janvier 2013 à 19h30 THE SCRIPT à Paris (75) – l’Olympia le Lundi 28 Janvier 2013 à 20h00 BILLY TALENT à Paris (75) - Bataclan le Jeudi 31 Janvier 2013 à 19h30 DROPKICK MURPHYS Première partie : DIDIER WAMPAS à Paris (75) - Zénith le Samedi 02 Février 2013 à 19h30 NEON TREES à Paris (75) – La Maroquinerie le Samedi 02 Février 2013 à 20h00 DINOSAUR JR à Paris (75) - Trabendo le Mercredi 06 Février 2013 à 19h30 ALL TIME LOW à Paris (75) - Bataclan le Lundi 18 Février 2013 à 19h30 PS MAG #6 BLOC PARTY à Paris (75) - Zenith De Paris le Mercredi 20 Février 2013 à 20h00 DEFTONES à Paris (75) - Trianon le Samedi 23 Février 2013 à 19h30 SIGUR ROS à Paris (75) - Zenith De Paris le Mercredi 27 Février 2013 à 19h30 DVD THE ROLLING STONES/CROSSFIRE HURRICANE Réalisé par Brett Morgen, « Crossfire Hurricane » offre un nouveau regard sur le parcours sans précédent des Stones, ces adolescents obsédés par le blues au début des années 60 devenus ces rock stars incontestées. LIVRES THE KINKS : UNE HISTOIRE ANGLAISE (Alain Feydri) Quatuor majeur de la British Invasion, les Kinks, aujourd’hui, sont une référence pour un nombre grandissant de jeunes groupes séduits par l’écriture inimitable de Ray Davies (toujours actif à ce jour) et la gouaille de Dave, son frère ennemi. 33 AUTHENTIQUES TRÉSORS DU ROCK, 1965-1979 (Philippe Moulin) Authentiques Trésors du Rock 1965- 1979 illustre, à travers plus de 450 albums sélectionnés, classés et analysés, la plus incroyable histoire musicale du XXe siècle. BANDES DESSINÉES FAIRE DANSER LES MORTS (Tanxxx) Après avoir fait un cauchemar peuplé de zombies, une jeune femme se réveille et constate, ébahie, que son rêve était plus que prémonitoire : la ville est effectivement en proie à une invasion de morts-vivants ! Réfugiée sur les toits, elle entreprend de se mettre en quête de nourriture. Sur le chemin pavé de graffitis contestataires et encombré d’innombrables zombies dont elle doit se débarrasser, elle entend des notes de musique qu’elle croit reconnaître : en se hissant en haut d’une palissade, elle aperçoit l’un de ses groupes de rock préférés, les « Minutemen », en pleine répétition ! Ne pouvant réfréner son enthousiasme, la jeune femme se précipite à leur rencontre, sans se douter que ses idoles elles-mêmes peuvent être « contaminées »... Matthias Meunier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :