Playsound n°5 décembre 2012
Playsound n°5 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Médias Culture

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial PS Awards 2012.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
PS MAG #5 22 FOCUS BENJAMIN FRANCIS LEFTWICH Visiter les sites officiels d’artistes. Une pratique qui, autrefois courante, voire habituelle, est devenue plus ou moins obsolète. En effet, l’outil révolutionnaire qu’est l’Internet nous a offert tant qu’il nous a peut-être trop offert, finalement. Au diable les spectraux onglets TOUR, tombés dans l’oubli, les pages d’accueil travaillées (aujourd’hui jonchées de tweets et de posts Facebook, tristes balbutiements virtuels offrant une proximité aussi éphémère qu’hypocrite entre l’artiste et ses fans, aseptisés au click) et les ectoplasmes paginés RELEASES, qu’iTunes a balayés en quelques catégories sur son ankylosant Wal-Mart musical, ersatz Babylonien finalement annihilateur d’une sacralisation de l’œuvre disparue dans une récente mutation du matérialisme moderne. La marche vers le savoir ultime est, vous l’avez compris, devenue bien plus périlleuse et éreintante qu’hier, tant les révélations s’enchaînent en n’ayant généralement que six courts mois pour triompher, avant le retour sur les bancs de la fac ou du garage de l’oncle philanthrope. Cependant, au fil des visites lassées et hâtives, des millésimes se cachent parfois subtilement derrière des bannières et boutons savamment conçus pour que notre index droit lévite au-dessus du clic gauche avant de prendre une décision plus que déterminante pour nos esprits 9gagés. Et c’est exactement dans ces moments que le monde nous ouvre ses portes. Accéder à l’EP « Covers » du jeune prodige Benjamin Francis Leftwich, téléchargeable gratuitement sur son site, c’est en somme revenir des années en arrière. C’est se retrouver subitement, après un bref somme, dans un grand sofa habillé d’une couverture déposée avec amour et attention, devant une cheminée étincelante et un Walt Disney enchanté. Si d’autres artistes et prestations offrent ce retour passéiste à l’émerveillement, Benjamin Francis Leftwich, avec ses reprises de Bruce Springsteen et d’Arcade Fire, comme avec son divin album Last Smoke before the Snow Storm, nous propose une inception encore plus intense et poétique : dans ce même contexte, ce ne sont ni les flammes tremblotantes, ni le récit fantasque du dessin animé qui subjuguent et captivent, mais les flocons de neige, aussi uniques que magnifiques, qui envahissent les cieux et recouvrent le sol d’un doux manteau blanc, symbole éternel de pureté et d’enfance, juste dehors. B.J. Leftwich, avec « Seen You Soon », « Atlas Hands » ou encore « Pictures », fait ainsi bien plus que de nous proposer sa folk douce et pénétrante, il nous offre un anorak flamboyant contre les nuits noires et polaires de décembre, une écharpe invisible dans le néant de nos pensées les plus sombres, un brasier antique chassant l’arctique de nos frissons les plus primaires, un phénix dans le cœur, quand les embrassades et les déclarations ne nous suffisent plus à grandir. (Trop) rapidement, B.J. Leftwich nous invite à quitter, tout en délicatesse, le dirigeable sur lequel il nous a embarqué, loin des abysses du cauchemar, que l’on peut désormais contempler avec un sourire malin et rassuré. S’ouvrir à cet artiste, c’est finalement être invité à une épopée folk bouleversante, contée par une voix céleste, qui flatte tant par sa cordialité et sa simplicité. Si vous n’êtes pas convaincu, imaginezvous juste voguer entre les étoiles, au gré du vent, et rebondir sur les cumulus cotonneux comme dans un rêve que vous n’osiez même plus vous remémorer. C’est prendre une grande bouffée d’air Olympien dans notre quotidien si terrestre. Alors, repoussez les limites de l’impossible, plongez sans masque ni tuba vers l’Atlantique et ne vous retournez surtout jamais. C’est là, entre les ruines et les esquisses, dans le méandre des inconscients, que se trouve cet album somptueux, comme un ultime cadeau du ciel que l’on pensait oublié. Emmanuel Van Elslande
AGENDA LIVE//CONCERTS//Stupeflip à Paris (75) - Trianon le Dimanche 09 Décembre 2012 à 19h The Dandy Warhols à Lille (59) - Aéronef le Samedi 08 Décembre 2012 à 20h00 Shaka Ponk à Paris (75) - Bercy le Lundi 05 Janvier 2013 à 19h30 Agnostic Front/H2O/Hatebreed à Paris (75) - Bataclan le Dimanche 13 Janvier 2013 à 17h00 Elmer Food Beat à Paris (75) - Cigale le Mercredi 23 Janvier 2013 à 20h00 Enter Shikari à Paris (75) - Cigale le Vendredi 25 Janvier 2013 à 19h30 The Script à Paris (75) - Olympia le Lundi 28 Janvier 2013 à 20h00 PS MAG #5 Billy Talent à Paris (75) - Bataclan le Jeudi 31 Janvier 2013 à 19h30 Neon Trees à Paris (75) - Maroquinerie le Samedi 02 Février 2013 à 20h00 Agenda exceptionellement raccourci. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :