Planète Santé n°30 jun/jui/aoû 2018
Planète Santé n°30 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Éditions Médecine & Hygiène

  • Format : (200 x 265) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : le salon suisse de la santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
ÉVÉNEMENT d’offrir à chaque patient un diagnostic et un traitement optimaux, en même temps qu’un suivi efficace. L’étape suivante a été d’enrichir ce système d’une palette d’aides personnalisées, comprenant une aide psychologique, une rééducation sportive adaptée et des soins corporels permettant de mieux surmonter la pathologie. Le traumatisme de la maladie est ainsi géré dans sa globalité, de l’appréhension de 40 planète santé – août 2018 la nouvelle du diagnostic jusqu’au retour de la personne à la vie quotidienne. Contrairement à ce qu’on entend partout, le futur ne me semble pas se trouver dans la course technologique mais plutôt dans une approche intelligente et intégrée des soins  : travailler en réseau de proximité et mettre vraiment au centre l’humain et la prise en charge de sa souffrance. L’autre grand défi consiste à réussir à améliorer encore la qualité tout en stabilisant les coûts. Comment le relever ? L’augmentation des coûts entraîne assurément une crise majeure dans le système de santé. Une part toujours plus importante de la population n’arrive plus à payer ses primes et – pire – renonce à une prise en charge pour économiser. Notre région est extrêmement dynamique d’un point de vue médical et elle dispose « Aucune clinique ou hôpital ne peut tout faire seul. Il faut inventer de nouvelles formes de collaborations AU SALON Le cœur à l’honneur ! ● Échographie cardiaque ● Test d'effort ● Simulation de pose de stent (table cardiologique) ● Réanimation/massage cardiaque ● Reconstruction d’images cardiaques (Stand Clinique des Grangettes) d’un des meilleurs systèmes de santé au monde. Pour garder un tel niveau de qualité et pour que celui-ci reste accessible, il va falloir être créatif et sortir des discours convenus sur le sujet. C’est justement pour renouveler les idées sur l’organisation des soins que nous avons lancé, en impliquant les acteurs privés et publics, les Etats généraux de la santé. Quelles thématiques vont être abordées dans ces Etats généraux ? Ils partiront d’un constat que beaucoup partagent aujourd’hui  : aucune clinique ou hôpital ne peut tout faire seul. Il faut inventer de nouvelles formes de collaborations. C’est la première thématique que nous voulons aborder en proposant des solutions innovantes. Répartir des pôles de compétences régionaux et créer des services spécialisés en réseau  : le projet est ambitieux, mais nous y croyons. L’autre piste que nous allons aborder dans cet espace de discussion original est la transition du stationnaire vers l’ambulatoire. Assurément, cela permet d’économiser. Mais il y a actuellement un problème de financement, vu que l’ambulatoire repose uniquement sur l’assurance de base. Pour encourager cette transition, des incitatifs concrets en termes de rétribution sont nécessaires. Enfin, dernier point, le moment est venu d’évaluer l’intérêt et le coût des hospitalisations à domicile. Dans tous ces débats, une chose est sûre et doit nous guider  : les vieilles recettes ont montré leurs limites. Nous devons changer de paradigme. Vous parlez beaucoup du système de soins et des patients. Et le médecin dans tout cela ? Va-t-il se faire « ubériser » comme beaucoup le prédisent ? Je ne le pense pas. Les nouvelles manières de partager les données et l’émergence de l’intelligence artificielle dans le monde de la santé vont certainement transformer le rôle des médecins. Mais je les vois plutôt s’approprier ces possibilités pour lancer des nouveaux types de traitement et de suivi. C’est en tout cas de cette manière que nous avons construit le projet médical des Grangettes et j’espère que cela va durer. Pour moi, une institution comme la nôtre ne peut pas se contenter de proposer au médecin un cabinet médical et des outils pour opérer. Le médecin doit, pour pouvoir s’y épanouir, avoir des projets qui font évoluer sa pratique thérapeutique. Il faut aussi qu’il ait l’opportunité de transmettre son savoir et de publier des articles scientifiques s’il le souhaite. Offrir tout cela aux médecins m’apparaît important  : c’est de cette manière qu’ils soigneront au mieux leurs patients. Dans cette optique, les nouvelles technologies sont, elles aussi, des outils ouvrant des perspectives inédites de prise en charge. Mon rôle aujourd’hui est d’accompagner les professionnels de santé dans le nouveau monde qui émerge. Bien évidemment, tous les projets ne sont pas réalisables. Mais ce qui me semble crucial, c’est de favoriser une culture d’ouverture et de discussion. Piloter un établissement de soins, c’est aussi avoir une vision, anticiper les nouvelles orientations du système de santé et disposer d’un ancrage politique fort pour influencer et non pas subir le futur de la médecine. Donner du sens à ce que nous faisons est le plus important, que l’on soit médecin, infirmier ou gestionnaire d’un établissement hospitalier. ●
AU SALON Soirée spéciale Première partie « Nouvelles technologies  : en quoi vont-elles transformer la relation médecin-patient ? » ● Digitalisation de la médecine et intelligence artificielle  : est-ce que les GAFAs peuvent prédire votre futur ? Pr Marcel Salathé, data épidémiologiste, EPFL. AROMED ● Au-delà des données, mettre la relation au centre Franklin Servan-Schreiber, auteur de « Quatre frères, un ami et la recherche du sens de la vie » (Robert Laffont). www.planetesante.ch/salon Vendredi 5 octobre 17h30 à 19h ● Oublier les données pour mieux soigner Dre Laurence de Chambrier, médecin interniste généraliste, Clinique des Grangettes Genève. Lichtenstein. FONDATION DE PREVOYANCE PROFESSIONNELLE Informations et inscriptions  : www.planetesante.ch/salon/100ansgrangettes 100 ans de la clinique des Grangettes Place du patient, digitalisation et durabilité  : repenser la médecine face aux défis du futur. Imaginer et dessiner les contours futurs de la médecine et du système de santé, entre innovations technologiques, transitions ambulatoires et partenariats public-privé. Deuxième partie « Le système suisse de santé, un modèle qui doit s’adapter » ● Introduction  : un système de santé de qualité, économiquement supportable et innovant, est-ce possible ? Gilles Rufenacht, directeur général de la Clinique des Grangettes ● Table ronde  : comment transformer le système suisse pour qu’il reste de qualité et devienne durable ? Avec la participation de Ruth Dreifuss, ancienne présidente de la Confédération, et du Dr Joachim Son-Forget, radiologue FMH et député des Français établis en Suisse et au Conférences ● Echographie en cours de grossesse  : Hier, aujourd’hui… et demain Dr ExtermannDre Eperon Samedi 6 octobre de 14h à 15h ● Prise en charge cardiologique  : du diagnostic au traitement Dre Fassa Dre Tissot Dr Perret Dimanche 7 octobre de 16h à 17h Stand #69 Le cœur à l’honneur ! ● Échographie cardiaque ● Test d’effort ● Simulation de pose de stent ● Réanimation/massage cardiaque ● Reconstruction d’images cardiaques 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 1Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 2-3Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 4-5Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 6-7Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 8-9Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 10-11Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 12-13Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 14-15Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 16-17Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 18-19Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 20-21Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 22-23Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 24-25Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 26-27Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 28-29Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 30-31Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 32-33Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 34-35Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 36-37Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 38-39Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 40-41Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 42-43Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 44-45Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 46-47Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 48-49Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 50-51Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 52-53Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 54-55Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 56-57Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 58-59Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 60