Planète Santé n°30 jun/jui/aoû 2018
Planète Santé n°30 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Éditions Médecine & Hygiène

  • Format : (200 x 265) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : le salon suisse de la santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 enfants planète santé – août 2018 Mon nounours est malade ! L’hôpital des nounours, attraction phare des plus jeunes, est de retour au salon Planète Santé live. L’occasion de découvrir le milieu hospitalier tout en s’amusant. TEXTE Aude Raimondi Ton ours en peluche s’est cassé la patte ? Pas de panique, les nounoursologues sont là ! Depuis ses débuts il y a douze ans déjà, l’Hôpital des nounours (HDN) s’est occupé de centaines de peluches mal en point. Une manière de familiariser les enfants avec le milieu hospitalier, de façon ludique. L’HDN, c’est en effet un centre de soin éphémère, monté de toutes pièces pour accueillir les enfants de quatre à huit ans et leurs nounours. A Genève, il est animé par des étudiants en santé issus des facultés de médecine, des sciences pharmaceutiques et de la haute école de santé. « Pour les enfants, l’hôpital est souvent un lieu inconnu et effrayant, relève Mélina Benallel, étudiante en médecine à Genève et présidente de l’Hôpital des nounours. Le but, c’est donc vraiment de dédramatiser cela, tout en passant un bon moment. » Pourquoi ton nounours a mal ? Dès son arrivée à l’hôpital des nounours du salon Planète Santé live, l’enfant et sa peluche sont pris en charge par un nounoursologue qui les accompagne tout au long du parcours de soins. C’est l’enfant qui, après y avoir réfléchi, indique la maladie dont souffre le nounours. Une étape importante, car il va souvent choisir en fonction de ses propres expériences ou celles de ses proches. « Un jour, un petit garçon nous a dit que son nounours avait un cancer au cerveau, raconte Mélina Benallel. En discutant avec lui, nous nous sommes rendu compte que c’était la pathologie dont souffrait son grand-père. Le parcours à l’hôpital des nounours a donc permis de lui expliquer la maladie et ses traitements ». La dimension de partage est ainsi au cœur de l’expérience, puisque l’enfant est ensuite invité à participer aux différents Quel nounours emmener au salon ? Selon le pédiatre et psychanalyste anglais Donald Winnicott, le doudou est souvent considéré comme un objet transitionnel, qui aide à gérer la séparation avec sa maman. C’est donc un objet très personnel, pas forcément idéal pour être utilisé comme nounours-patient. Certains enfants sont réticents à laisser un inconnu s’approcher de leur doudou. Par conséquent, il vaut mieux amener avec soi une peluche plus « neutre ». Et en cas d’oubli ou de visite impromptue, pas de problème  : un stock de nounours est disponible sur place ! soins prodigués à son nounours. Les parents peuvent de leur côté rester dans la « salle d’attente » prévue à cet effet et suivre à distance les expériences de leur enfant. Même si cela peut être frustrant, cette séparation est importante, car elle permet de construire une relation indépendante et de confiance entre les plus jeunes et les nounoursologues. Du bloc opératoire à la pharmacie En fonction de la maladie choisie par l’enfant, le nounoursologue l’emmène sur différents stands médicaux. Grâce au matériel prêté par les Hôpitaux Universitaires de Genève, il est par exemple possible de mimer une imagerie avec un IRM en bois, utiliser un masque à oxygène pour endormir le nounours, lui faire un vaccin ou même fabriquer un plâtre. Sur le stand pharmacie, animé par les étudiants en sciences pharmaceutiques, les enfants élaborent des remèdes amusants et apprennent l’importance de respecter une ordonnance. Au bloc opératoire, ils enfilent blouse, charlotte et gants pour ouvrir le nounours, réparer sa patte cassée ou retirer la sucette qu’il a dans le ventre, puis refermer à l’aide d’une aiguille et d’un fil. De manière générale, c’est l’occasion pour eux de poser toutes les questions qui leur passent par la tête. Grâce à cela, les étudiants peuvent aussi se rendre compte des préoccupations des plus jeunes vis-à-vis du milieu hospitalier. « Aux urgences, où tout doit aller vite, les médecins ont parfois tendance à s’adresser uniquement aux parents, sans prendre le temps de vulgariser pour l’enfant, remarque Mélina Benallel. L’Hôpital des nounours, c’est aussi l’occasion pour nous d’apprendre à anticiper les craintes des plus jeunes et à les rassurer ». Un parcours inoubliable, aussi bien pour les enfants que pour les étudiants. ●
AU SALON ● Hôpital des nounours Dès 4 ans (Stand Hôpital des Nounours) ● Bandage de nounours blessés (Stand AGAM) N’oubliez pas d’apporter la peluche à soigner ! www.planetesante.ch/salon 35 GettyImages/Vstock LLC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 1Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 2-3Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 4-5Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 6-7Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 8-9Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 10-11Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 12-13Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 14-15Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 16-17Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 18-19Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 20-21Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 22-23Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 24-25Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 26-27Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 28-29Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 30-31Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 32-33Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 34-35Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 36-37Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 38-39Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 40-41Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 42-43Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 44-45Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 46-47Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 48-49Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 50-51Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 52-53Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 54-55Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 56-57Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 58-59Planète Santé numéro 30 jun/jui/aoû 2018 Page 60