Planet Fitness Management n°25 mar/avr/mai 2015
Planet Fitness Management n°25 mar/avr/mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de mar/avr/mai 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Planet Fitness

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : comment choisir le bon modèle économique ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
exercise is medicine QUAND ON PERD DU POIDS, Où VA LA GRAISSE ? Ruben Meerman, physicien, vient de percer le secret de l’amaigrissement : quand nous perdons du poids, la graisse s’évacue par… les poumons ! C’est dans le très sérieux British Medical Journal que Ruben Meerman et son collègue Andrew Brown, directeur du School of Biotechnology and Biomolecular Sciences de l’université de New South Wales en Australie, viennent de publier un article sur cette véritable faille dans la connaissance scientifique. La majorité considérait que les graisses étaient quasientièrement transformées en énergie ou en chaleur. D’autres misaient sur l’évacuation par les urines ou par les selles ou encore par la transformation de la graisse en muscles. Et bien non : la graisse est exhalée par les poumons sous forme de dioxyde de carbone (CO2) et de vapeur d’eau (H2O). Meerman a démontré qu’avec l’apport de l’oxygène extérieur qu’on inspire, ces chaînes se scindent pour former des molécules de CO2 et de H2O (eau), lesquelles sont expirées (l’eau sort aussi par les autres systèmes d’évacuation du corps humain). Néanmoins, respirer ne fait maigrir que de 203 grammes par jour si l’on a une activité sédentaire. Et si l’on augmente notre rythme de la respiration pour favoriser l’apport d’oxygène et donc la perte de graisses, on risque l’overdose : une hyperventilation accompagnée de vertiges, de palpitations et finalement de perte de connaissance. L’activité sportive, elle, augmente réellement les besoins en oxygène : les poumons exhalent plus de graisse, 48 grammes pour une heure de jogging. Pas de miracle donc... Une posture de yoga peut sauver votre dos ! Une à deux minutes par jour suffirait à réduire la courbure de la colonne vertébrale chez les personnes souffrant de scoliose. Cette nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Global Advances in Health and Medicine et menée par des chirurgiens de la Columbia University à New York, suggère que les postures de yoga, au même titre que le port d’un corset, pourrait aider les patients à redresser la courbure de leur colonne. 25 volontaires souffrant de scoliose idiopathique ou dégénérative ont été invités à tenir la position 10 à 20 secondes chaque jour la première semaine puis 1 minute 30 en moyenne. Un effort qui a payé : les participants ont constaté une réduction de 32% de leur courbure dorsale. Les enfants âgés de 10 à 18 ans avec une scoliose idiopathique qui ont tenu la posture quatre fois par semaine au moins ont en moyenne amélioré de 49% leur courbure. Les adultes avec une scoliose dégénérative l’ont améliorée de 38%. Les chercheurs en concluent que le yoga peut être plus facilement accepté psychologiquement que le corset, pour les adolescents ayant du mal à supporter le port de l’appareil. Le sport pour rester jeune ! Des cyclistes amateurs se sont portés volontaires d’une étude : 84 hommes et 41 femmes âgés entre 55 et 79 ans, capables de pédaler 100 kilomètres en moins de 6,5 heures et 60 kilomètres en 5,5 heures. Les chercheurs du King’s College à Londres ont étudié les dossiers médicaux des participants pour mesurer leur fonction cardiovasculaire, respiratoire, neuromusculaire, métabolique, endocrinienne et cognitive, leur force osseuse, leur santé en général et leur bien-être. Les résultats de l’étude révèlent que les effets du vieillissement n’apparaissent pas chez ces individus. La force musculaire et la capacité pulmonaire par exemple, étaient ainsi similaires entre les volontaires plus jeunes et plus âgés. Et lors d’un test qui évalue les risques de chute, la performance de certains participants équivalait à celle de gens beaucoup plus jeunes. « Le vieillissement est une expérience hautement personnelle qui sera influencée par les habitudes de vie des individus. Mais les gens actifs sont susceptibles de profiter de quelques années de qualité de vie en plus, comparativement aux gens sédentaires », concluent les auteurs de l’étude. La douleur favorise le lien social ! La douleur partagée durant l’effort peut renforcer le lien social et encourager la coopération entre les individus ! Voici ce qu’établit une équipe de chercheurs, dirigée par Brock Bastian de l’Université de New South Wales en Australie. « La douleur est un ingrédient particulièrement puissant dans la production du lien social et de la solidarité entre ceux qui partagent des expériences douloureuses, ce qui explique par exemple, les solides amitiés nouées entre soldats », commente le chercheur. Ces résultats aideraient à comprendre les processus sociaux qui se mettent en place dans les Bootcamps ou dans les sports d’équipe exigeants physiquement.
ANS D'EXPERTISE dans les secteurs de la remise en forme TOUT POUR GÉRER VOTRE CENTRE 28' SALON MONDIAL BODY FITNESS STAND A31 (HAILLb) N. GESTION CLIENTELE ET PROSPECTS (CRM) PRÉLÈVEMENT AUTOMATIQUE ET PAIEMENT EN LIGNE LOGICIELS DE GESTION Ef CONTI3QLE D'ACCtS 111 CONNEXION/SAUVEGARDE A DISTANCE LJ TESTS. TRAINING ET DIÉTÉTIQUE PLANNING ET RESERVATIONS PAR INTERNET 12.1 CAISSE G ç COMMUNICATION PAR SMS ANALYSE & STATISTIQUES Ç❑ SERVICE MULTI PLATEFORME APPLICATIONS POUR SMARTPHONE ET TAR LETTE TELEPHONE 04.90.33.27.83 FFdAIL I NFO@HEITZSYSTEM.CDIUI EIT YSTE ~ HEITZ SYSTEM BP 3 - 84370 BËDARRIDES Lie WWW.HEITZSYSTEM.COM ❑



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 1Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 2-3Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 4-5Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 6-7Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 8-9Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 10-11Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 12-13Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 14-15Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 16-17Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 18-19Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 20-21Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 22-23Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 24-25Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 26-27Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 28-29Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 30-31Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 32-33Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 34-35Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 36-37Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 38-39Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 40-41Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 42-43Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 44-45Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 46-47Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 48-49Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 50-51Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 52-53Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 54-55Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 56-57Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 58-59Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 60-61Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 62-63Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 64