Planet Fitness Management n°25 mar/avr/mai 2015
Planet Fitness Management n°25 mar/avr/mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de mar/avr/mai 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Planet Fitness

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : comment choisir le bon modèle économique ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
personal training implanter du personal training ? ne dites pas que c’est impossible ! « Que vous pensiez en être capable ou pas, dans les deux cas, vous avez raison... ». Voici ce que disait Henry FORD, fondateur de FORD MOTOR COMPANY. Autrement dit, votre approche déterminera votre réussite ou votre échec. A vous de voir... David HURST Spécialiste International en Personal Training E n 2002, lorsque j’ai commencé à développer du personal training dans les clubs, je me suis heurté à des réticences du genre : « ce genre de produit marche sur Paris mais pas en Province… ». J’ai alors développé du PT en dehors de Paris, à Melun (77). On m’ a répondu : « ok pour Paris et l’Ile de France mais en Provence, ça ne marchera jamais… ». Mon étape suivante fût alors d’aider un club à Fréjus à développer son business de PT. Et là encore, on m’objecta un « oui mais en dehors de Paris, Ile de France et Côte d’Azur, c’est très très difficile… ». Fatigué du pessimisme ambiant, je suis venu en Seine Maritime, prouver aux plus sceptiques du bien-fondé de ma démarche. Dans les 6 mois qui ont suivi, j’ai implanté du PT dans les clubs Accrosport de Rouen et du Havre. Silence du côté de mes détracteurs. séance d’essai, qui s’est concrétisée par un contrat. Donc, tout ça pour dire que Henry FORD avait raison… Les clubs de remise en forme ne manquent pas de justifications pour prétendre que le coaching ne marche pas dans leur club. En réalité, cet état de fait masque de nombreuses failles dans leur système d’implantation du produit. L’organisation, la commercialisation ou le contrôle qualité sont dans 99% des cas, les raisons de l’échec de l’implantation. Pour le 1% restant, le jury est encore en délibération. C’est indéniable, le plus grand ennemi de notre réussite est : Nous-même ! Comment transformer un échec annoncé en espoir de succès, avant de passer à sa réalisation ? Ci-dessous les idées reçues les plus courantes. 0 Un autre de mes coachs, Gerald Meissonier, voyait ses ventes de personal training baisser. Je l’ai accompagné au sein du club faire un parcours de prospection. J’ai sélectionné une cible potentielle sur le plateau cardio muscu. Il y en a dans tous les clubs, il faut simplement savoir les identifier. En 10 minutes, Gérald avait obtenu un accord pour une « Dans ma ville, les gens n’ont pas d’argent à investir dans du coaching » Au risque de me répéter, je vous invite à considérer le cas d’une coach qui peine à trouver des clients à Genève (Suisse).
61 Le club n’a pas de système d’exploitation, de processus et de contrôle qualité du produit personal training. Elle décide de démissionner et s’installe à Lyon (69), dans un club qui a un système rodé. Résultat : elle passe de 0 à 20 clients en personal training en 6 semaines. Pourtant, on ne peut pas dire qu’il y ait plus d’argent à Lyon qu’à Genève ! Tout est une question de démarche commerciale, pas de zone géographique… « Le coaching génère du profit pour les Personal Trainers, mais pas pour moi, manager de club, alors ça ne m’intéresse pas» Pour un club qui compte 7 personal trainers à plein temps pour 1200 adhérents, dont 27% consomment du PT en one to one (meilleure performance actuelle en France), l’activité de personal training contribue fortement à la fidélisation et au parrainage sans rien coûter en termes de masse salariale. Les loyers n’étant que la cerise sur le gâteau. Si l’objectif de votre club est de motiver les gens à faire du sport et de ce fait, en tirer un profit, alors il faut à votre entreprise, les bases solides d’un métier de service. Vous ne pouvez pas tolérer que dans une partie du club (salle de cours collectifs), il y ait des animations, une expérience client détaillée, des évènements de relancement … et dans l’autre (salle de musculation cardiotraining), une ambiance aussi stérile qu’un bloc opératoire ? Il n’est pas concevable que le fondement de votre stratégie soit respecté dans une partie de votre entreprise et pas dans l’autre. Le problème avec l’animation dans une zone d’entraînement individuelle, c’est qu’elle demande une animation individuelle. Sans recours aux personal trainers, ça devient compliqué. Manager : « Mes salariés ne sont pas assez motivés, car je n’ai pas les moyens de payer des fortunes mes Personal trainers » Pourtant ces mêmes personnes sont prêtes à faire beaucoup d’efforts dans la zone de cours collectifs, sans pour autant être payés plus chers ! Ils sont motivés par une structure de travail, des valeurs fortes, et surtout du fun. Ils ont des formations régulières, des évènements, du marketing, une certaine mise en valeur de leurs prouesses, et une raison noble d’exister : rendre l’humanité plus en forme… Ils ont un référentiel de service bien détaillé, avec des supports éducatifs, des objectifs d’enseignement à remplir pour emmener leurs clients toujours plus loin. Tout cela rend leur travail plus intéressant et stimulant intellectuellement et physiquement, que de simplement compter de 1 à 8 avant de tout répéter. En rendant leur travail stimulant, nous avons réussi à motiver nos profs de cours collectifs. Et ça nous pouvons aussi le faire en personal training, j’en ai l’intime conviction. Dans le premier club français où j’ai collaboré en personal training (dans l’Essonne où nous n’étions pas payés des fortunes, loin de là…), il me paraissait tout simplement plus agréable de coacher les clients plutôt que de les regarder pédaler sur leurs vélos comme des hamsters dans leur cage…heu je veux dire dans leur club ! Mais sans l’encadrement de mes managers qui m’ont éduqué à cette démarche de coaching, je n’aurais jamais connu la dimension de mon métier. J’en profite pour remercier Vincent Lartigue et Guy Janodet. « Nous avons déjà un système de suivi performant compris dans l’abonnement » >>



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 1Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 2-3Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 4-5Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 6-7Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 8-9Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 10-11Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 12-13Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 14-15Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 16-17Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 18-19Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 20-21Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 22-23Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 24-25Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 26-27Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 28-29Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 30-31Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 32-33Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 34-35Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 36-37Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 38-39Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 40-41Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 42-43Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 44-45Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 46-47Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 48-49Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 50-51Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 52-53Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 54-55Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 56-57Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 58-59Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 60-61Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 62-63Planet Fitness Management numéro 25 mar/avr/mai 2015 Page 64