Pilote n°19 novembre 1987
Pilote n°19 novembre 1987
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°19 de novembre 1987

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Dargaud

  • Format : (217 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 106 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... à l'assaut du 7em ciel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
94 TÉLÉ-CINÉ B.D. et ciné : un beau mariage La dernière guerre vue et corrigée par un enfant de sept ans, c'est le dernier film de John Boorman. « Hope and Glory », évoque les souvenirs d'enfance du réalisateur, durant la deuxième guerre mondiale. 3 septembre 1939, l'Angleterre entre en guerre. Pour le jeune Bill, une période merveilleuse commence. C'est comme une fête : sirènes, explosions, un vrai feu d'artifice ! Boorman met en PAR FARIDA MUSCLOR CONTRE SKELETOR (ça promet) Eternia, royaume de Skeletor (le méchant, bien sûr). La sorcière du château des ombres est prisonnière d'un bain de lumière (je n'y peux rien c'est dans le synopsis). Skeletor, en profite pour la déposséder de ses pouvoirs. Un nain savant, invente une clé cosmique qui peut ouvrir un passage dans le temps, n'importe où et n'importe quand (courage c'est presque la fin). Grâce à cette clé, He-Man, (ce n'est pas un cri, mais le nom du héros) l'ennemi de Skeletor, s'échappe en compagnie de Teela et son père, de la planète Eternia. Ils se retrouvent dans l'Amérique moderne et perdent la clé... Bon, ne comptez pas sur moi pour vous raconter la suite. Ce film ne marquera pas l'histoire du cinéma et Dolph Lundgren (Monsieur Musclor) non plus. Sortie prévue le 9 décembre, pour ceux qui tiennent à le voir. P.S. : Ça s'appelle les « Maîtres de l'univers ». LA GUERRE DE BOORMAN scène son enfance, et la période qu'il considère comme la plus magique de sa vie : « C'est la phase la plus exaltante de mon enfance, pour un enfant, c'était une ère magique que gâtaient seulement quelques désagréments passagers. Un mélange idéal d'allégresse et de terreur, que j'espère avoir su capter dans ce film. (Il pousse un peu le père Boorman). Sortie prévue le 25 novembre. Montpellier accueille pour la neuvième année consécutive, le cinéma méditerranéen. Plus de soixante-dix films longs métrages seront présentés. Cette année le cinéma italien sera particulièrement bien représenté : Paolo Taviani, et l'inrégrale de son œuvre ; Francesco Rosi, auquel un hommage sera rendu ; Marcello Mastroianni et l'immensité de sa carrière. A l'occasion de ces rencontres, le Maire de Montpellier remettra une Antigone d'or. On savait que derrière les lunettes de Clark Kent se cachait Superman, le héros cryptonien, toujours vainqueur du mal. Dans Superman IV, on apprend que derrière Christopher Reeves l'acteur, se cachait un scénariste. Il s'en passe des choses dans cet épisode : Lex Luthor l'ennemi mortel du héros, s'évade de son bagne grâce à la complicité d'un neveu complètement louf ; le Daily Planet est acheté par un financier qui l'offre à sa fille (un canon), Superman veut désarmer la planète terre, Luthor crée un BRÈVES ON A GOÛTÉ, ON A AIMÉ Sept ans, c'est le temps qu'il aura fallu à Stanley Kubrick, après Shining, pour revenir crever les écrans. « Full Metal Jacket », c'est le nom du matériau dans lequel étaient trempées les balles que tiraient les « marines ». « Full Metal Jacket », c'est aussi le titre de cette sacrée sordide guerre du Viêt-Nam version Kubrick. Que nous restait-il à apprendre sur la guerre du Viêt-Nam ? Qu'ignorait-on sur les camps d'entraînement des marines américains ? Après « Apocalypse Now », « Voyage au bout de l'enfer », et tout récemment « Platoon », on pensait vraiment ne plus rien avoir à découvrir sur cet enfer. C'était compter sans Kubrick. La guerre qu'il nous montre est la même Du 31 octobre au 8 novembre à Montpellier. Le Paramount Opéra fête ses 60 ans. Le complexe de sept salles entreprend un vaste programme de réaménagement technique : écran géant (70 mm) et son stéréophonique magnétique. Cet anniversaire, sera la fête des cinéphiles : du 21 octobre au 4 novembre, une salle sera affectée à la programmation de grands succès Paramount et le prix sera de 20 F par film. « SUPERMAN » SCÉNARISTE... Superbadman... Encore 1 h 29 de surmenage pour Super Clark, mais que le spectateur se rassure, la morale sera sauve comme d'habitude. La collaboration deC. Reeves au scénario n'a pas apporté grand chose, surtout pas en finesse, peut-être trouve-t-on un peu plus d'humour. On retrouve encore et toujours le mythe de l'Amérique généreuse et sage qui sait remettre l'humanité déchaînée dans le droit chemin. Un genre qui a dépassé le stade de l'essoufflement. Sortie le 28 octobre. LE RETOUR D'UN GÉANT que celle de Coppola, de Cimino et de Stone, pourtant elle parait bien différente. Pas question, dans « Full Metal Jacket » de sensiblerie, ou d'attendrissement. Pas de chef dur, au coeur tendre, que les hommes finissent toujours par vénérer. Nous sommes loin de toutes ces images bouleversantes, tous ces clichés. Kubrick choisit la froideur pour dénoncer « son Viêt-Nam ». La guerre est une abomination, il faut la montrer comme telle, sans aucun artifice. Pas de héros, que des pauvres victimes de l'absurdité. Pas de grand spectacle, la guerre ne doit pas être belle à voir ! Un grand film, pour ceux qui n'oublieront jamais les « Sentiers de la Gloire », sorti depuis le 21 octobre.
Dans la série : « Belles à voir, bonnes à entendre », voici deux nouvelles venues : Pepsi et Shirlie, ex-équipières du groupe Wham. Après une entrée remarquée dans les charts il y a quel- Ils sont de retour, les revoilà et on est bien contents ! Non je ne blague pas, les retours, en principe, c'est redoutable ; celui des Bee Gees est une réussite. Ils ont gagné le pari difficile d'être différents et reconnaissables à la fois. PAR ALAIN ROSSI BELLES ET BONNES LET IT BEE... MES ques mois, avec « Heartache », nos deux ravissantes récidivent avec « Can't give me love ». Un deuxième 45 tours qui risque fort d'engendrer des millions de petits ; qui sait ! En attendant l'album pas encore paru à l'heure où j'écris ces lignes, « You win again » le nouveau 45 tours de ce groupe mythique pourrait leur servir d'emblème pour la suite des événements. DE LA FARCE À L'AMOUR « C'est l'amour », c'est Léopold Nord et Vous. Un gag ? Non un titre en forme de disque que l'on écoute comme ça et qui reste ✓ÉSuS DISAIT Lloyd Cole et The Commotions, groupe originaire de Glasgow, a su en quelques albums se positionner comme favori auprès de la critique rock internationale. Identité et force sont les deux caractéristiques qui portent Lloyd Cole au zénith à chaque apparition, qu'elle soit discographique ou scénique. « Mainstream », leur dernier trente centimètres, comprend dix titres composés par Lloyd Cole lui-même et The Commotions. Un premier 45 tours « Jesus Said » extrait est d'ores et déjà un tube. GIORGIO SOLO « Le meilleur moyen de me connaître est d'écouter ma musique, je n'aime pas tourner autour du pot, et ce principe s'applique tout à fait à ma musique. Cela s'entend ». Ainsi parlait Giorgio, jeune auteur-compositeur américain, qui décidait de tenter sa chance à Los Angeles. Débuts difficiles, mais avec une telle devise, le meilleur devait se produire. Aujourd'hui Giorgo vient de signer chez Motown et il nous présente un 45 tours : « Tina Cherry » extrait d'un album re- ON A GOÛTÉ, ON A AIMÉ DANCE...DOUCE... Ils s'appellent Time Zone, ils sont produits par Afrika Bambaataa et ils font une musique à danser coûte que coûte. Un 45 tours d'eux vient de paraître « Shake frappé » qui n'est autre que la musique du film Café Frappé. Un disque à vous procurer, sans plus tarder, si vos pieds ne peuvent plus rester en place. dans votre oreille. Quand on pense que des milliers de gens ont eu la même réaction, on imagine que la farce du départ est en train de virer au tube confirmé. Drôle de nom pour une drôle de chanson, mais pour une fois le succès a rendez-vous avec l'imagination. marquable à tous points de vue. A noter que Giorgio a tout fait dans ce disque. C'est assez rare pour le souligner.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 1Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 2-3Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 4-5Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 6-7Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 8-9Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 10-11Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 12-13Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 14-15Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 16-17Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 18-19Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 20-21Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 22-23Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 24-25Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 26-27Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 28-29Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 30-31Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 32-33Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 34-35Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 36-37Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 38-39Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 40-41Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 42-43Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 44-45Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 46-47Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 48-49Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 50-51Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 52-53Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 54-55Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 56-57Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 58-59Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 60-61Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 62-63Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 64-65Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 66-67Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 68-69Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 70-71Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 72-73Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 74-75Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 76-77Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 78-79Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 80-81Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 82-83Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 84-85Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 86-87Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 88-89Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 90-91Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 92-93Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 94-95Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 96-97Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 98-99Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 100