Pilote n°19 novembre 1987
Pilote n°19 novembre 1987
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°19 de novembre 1987

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Dargaud

  • Format : (217 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 106 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... à l'assaut du 7em ciel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
DOSSIER - - -
BAPTÊME DE L'AIR SANS EAU... Très étonnant comédien pour Daniel Mermet, dans l'émission « Bienvenue à bord du Titanic » sur France-Inter, Eric Thomas, authentique humoriste du Sud-Ouest est un homme d'avenir ! A tous les collègues (1) du Sud-Ouest et d'ailleurs qui me lisent, je leur dis : « Bonjour », et je leur souhaite d'attraper le nez comme j'ai les cuisses et le menton en proportion. Et, de surcroit, un cancer du portefeuille. Aujourd'hui, je vais vous raconter mon premier vol à la Icare qui aurait bu un peu trop de pastaga version yaourt à la banane. A l'époque, avec mes collègues de Lavarzaque, on avait décidé de faire notre baptême de l'air. On te téléphone à l'aéroclub d'Uzein qui nous dit : « Pas de problème, quand vous voulez. » On t'arrive là-bas avec des mobylettes version guinoline, queue de renard et sacoche à franges. Enfoiré, con, à peine arrêtés, on te voit pas un avion te faire le looping de la mort version confit de canard qui aurait peur de louper la poêle. Putain con, c'est pas qu'on avait la trouille, mais c'était bien imité, con. Surtout qu'une fois atterri, on a appris que c'était ce pilote qui devait nous faire faire le baptême. Je te raconte pas, j'avais les fesses qui te faisaient bravo. Aussi, con, afin de se donner un max de courage, d'un commun accord, on te décide d'aller prendre un petit remontant au bar du club avec le pilote afin de faire connaissance. T'as qu'à croire. J'avais les jambes, on aurait dit des chamallows en train de se foutre sur la gueule avec un paquet de ouate. C'est bien simple : tel le bio-ionique moyen, je t'avais les jambes indépendantes. Elles faisaient ce qu'elles voulaient. Bref, con, La vie au grand air — Je vole, oui, je vole ! se réjouit le pilote. — Moi aussi, dit la mouche, et je chie au plafond. — J'amerris, j'amerris ! se réjouit l'hydravion. — Moi aussi, dit la mouette, et je prends du poisson. — J'ai eu froid, très très froid ! se lamente Lindberg. — Moi aussi, dit l'iceberg, j'enterre ma vie d'glaçon. — Je plane, oui, je plane ! exulte l'homme-oiseau ; — Moi aussi, dit la feuille, l'hiver est pour bientôt. P.P. Par Eric Thomas tels les « astiaos » (2) moyens, on te descend, vitesse grand V, un maximum de pastagas, version quand tu pisses, tu fais des trous dans le plancher. Alors, dans l'avion, je te raconte pas le trou d'air. Après une discussion de deux litres et demi de pastaga, le pilote était mûr comme un brugnon qui te cherchait le pot de confiture. Enfoiré, le pilote à lui seul te faisait l'escadrille des cigognes, avion compris. Surtout au niveau du réacteur. C'est bien simple, il avait tellement chargé, qu'il t'avait la langue comme un terrain d'atterrissage après le passage des kamikazes, version si t'as le trou, trouve le gruyère. Enfoiré, c'était l'horreur. Il était assis sur les toilettes, et tout en tirant la chasse, il te criait : « Attachez vos ceintures, on décolle ! » En fait de décoller, on s'est « rétamé » (3) la gueule en bas des tabourets de bar, et quand on a émergé, le pilote qui était toujours en commandes automatiques nous dit : « Ça fait rien, faute de faire de l'avion, on se faire de l'aile delta. Je l'ai dans la deux-pattes. » « ON PLANAIT MÊME SANS DÉCOLLER » Enfoiré, c'est pas que c'est facile de monter une aile, mais c'est bien imité. C'est bien simple : au bout d'une heure, elle ressemblait plus à une chaise longue qu'à une aile. Remarquez, dans l'état où on était, on planait même sans décoller. On décide de réfléchir allongés sur la toile. On a tellement réfléchi intensément que, quand on se réveille, il faisait nuit comme dans le trou du cul d'une vache landaise qui aurait plongé dans une baignoire d'encre de Chine (4). L'horreur. L'aéroclub était désert... Comme le désert, con... Il n'y avait plus un « pelluts » (5). Le seul être vivant, à part nous, c'était une boite de conserve qui cherchait la poubelle. Putain, con, en plus, comme on avait décuité, on se caillait comme l'hippopotame moyen qui prendrait un bain de minuit sur la banquise. Après les jambes indépendantes, enfoiré, c'était les dents qui, maintenant, te faisaient du flamenco. Bref, le pilote, super, nous dit : « Allez les gars, con, laissez vos mobylettes, je vous emmène avec ma « cacugne » (6) à Dax parce que depuis hier la feria a commencé et que là-bas, au Bar Basque, il y a des collègues de Vic et de Hagetmau. Enfoiré, c'était super, parce que nous, on avait nos collègues de Pau. Nous voilà partis, con, « awake » (7). Soudain, tel le suppositoire moyen en pleine ménopause, con, un semi-remorque nous croise à fond et là, sous le choc du déplacement d'air, la capote qui avait été mal arrimée s'envole. C'était génial. On avait réussi notre baptême de l'air. On avait volé. Et comme on disait : « Qu'importe la hauteur pourvu qu'on ait l'ivresse. » Et après ce baptême, on est arrivé à Dax (8). Et tout en chantant avec les collègues, on a raconté notre épopée au son des bandas et des gobelets en plastique. Depuis, le pilote est devenu un super collègue. Mais on a toujours pas encore trouvé le temps de monter dans son avion. Mais on y arrivera, mais pas tout de suite parce que ce soir on répète à la « bandas » (9) de Lavarzaque. PETIT LEXIQUE DU SUD-OUEST (1) « Collègue » : plus qu'un ami, moins qu'un copain. (2) « Astiao » : bringueur fou professionnel. (3) « Rétame » : s'écraser telle une poire blette sur le sol meuble. (4) « Nuit comme dans le trou du cul d'une vache landaise qui aurait plongé dans une baignoire d'encre de Chine » : noir comme dans le trou du cul d'un nègre, ou noir comme dans un tunnel, ou, plus simple, il fait nuit noire. (5) « Pelluts » : il n'y a plus âme qui vive. (6) « Cocagne » : petite voiture qui fait plus de bruit qu'elle avance et qui pue. (7) « Awake » : vitesse rapide à fond les gamelles (8) « Dax » : haut lieu de cure pour le foie durant les férias de l'horreur où les corridas se passent plus dans les buvettes et les gobelets que dans l'arène. (9) « Bandas » : sorte de fanfare qui consiste à jouer fort, très longtemps, et très faux, mais dans la joie et la bonne humeur. 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 1Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 2-3Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 4-5Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 6-7Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 8-9Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 10-11Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 12-13Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 14-15Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 16-17Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 18-19Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 20-21Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 22-23Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 24-25Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 26-27Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 28-29Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 30-31Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 32-33Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 34-35Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 36-37Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 38-39Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 40-41Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 42-43Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 44-45Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 46-47Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 48-49Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 50-51Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 52-53Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 54-55Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 56-57Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 58-59Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 60-61Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 62-63Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 64-65Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 66-67Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 68-69Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 70-71Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 72-73Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 74-75Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 76-77Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 78-79Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 80-81Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 82-83Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 84-85Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 86-87Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 88-89Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 90-91Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 92-93Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 94-95Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 96-97Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 98-99Pilote numéro 19 novembre 1987 Page 100