Philosophie pratique n°27 aoû/sep/oct 2016
Philosophie pratique n°27 aoû/sep/oct 2016
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°27 de aoû/sep/oct 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'instant présent, secret de la joie au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
PHILOSOPHIE De vie Milton Rockeach a retenu au total 36 valeurs humaines ; Shalom Schwartz en décrit 56. 70, le psychologue met en avant plusieurs caractéristiques propres aux valeurs et aux humains  : Un être humain ne possède qu’un nombre réduit de valeurs ; Ce sont les degrés plus que les valeurs en tant que telles qui diffèrent ; Les valeurs ont formé des systèmes, ce qui explique une certaine hiérarchie entre elles ; Ces systèmes ont une influence dans tous les domaines des sciences sociales, tant au niveau des opinions que des comportements. Il a retenu au total 36 valeurs qui ne seront pas citées ici, mais dont on peut retenir qu’elles appartiennent à deux catégories seulement  : 1. Les valeurs dites terminales Il s’agit de celles qui sont liées à des objectifs recherchés. Ceux-ci ont pour but la recherche du « bonheur », qui passe à la fois par la société et l’individu  : la sécurité, la paix, une vie agréable, la sensation de pouvoir s’accomplir, la recherche 50 26 Philosophie pratique QUESTION PHILOSOPHIE Philosophie de vie de statut social, de conformité aux normes religieuses pour une vie éternelle, l’amitié, la plénitude, la liberté sont les principales. 2. Les valeurs dites instrumentales On rentre là dans les modes de comportement qui servent à atteindre les valeurs terminales. On y retrouve des valeurs morales comme des compétences. La tolérance, l’indépendance, la créativité, la logique, la maîtrise de soi, la responsabilité, l’honnêteté appartiennent à l’inventaire mis au point par Milton Rokeach. Différentes recherches ont mis en avant le fait que si ces valeurs existaient bel et bien dans la plupart des sociétés au niveau mondial, l’ordre des priorités pouvait cependant bouleverser la donne. Ainsi, dans une étude des années 90, la sécurité familiale était classée n°1 aux Etats- Unis. Cela permet d’expliquer le besoin de protéger sa famille en détenant des armes par exemple. Dans la même étude, une comparaison avec le Brésil met en n°1 l’amitié authentique et donc une forme de solidarité intime. Cet inventaire a servi de base à de nombreux chercheurs. Milton Rokeach a notamment insisté sur le fait qu’une fois le système de valeurs du groupe défini, il était alors assez simple d’en déduire des conclusions quant aux opinions et comportements du groupe social, sans grand risque de se tromper. Shalom Schwartz, les valeurs et les sociétés L’homme a largement étudié les travaux de Rockeach avant de publier son approche portant sur les valeurs personnelles et culturelles. Pour Schwartz, les valeurs sont les moyens sur lesquels l’homme s’appuie pour parvenir à atteindre ses objectifs. Elles lui servent de guide et engendrent des opinions et jugements par rapport à des situations ou des personnes. Elles sont hiérarchisées, certaines étant donc considérées comme plus importantes que d’autres. On retrouve ainsi  : - Des valeurs permettant de combler des besoins biologiques  : le sexe peut ainsi être à la racine de l’amour ; - Des valeurs permettant de vivre en société  : le besoin du groupe peut mener à des valeurs telles que l’égalité, la gentillesse ou l’honnêteté ; - Des valeurs permettant de survivre  : menant à la sécurité personnelle comme nationale, ou la paix mondiale. Ces trois caractéristiques sont communes à l’humanité, même si ensuite, le système mis en place modifie de façon importante les structures de chaque société. Sa théorie comporte 56 valeurs au total regroupés en dix « domaines motivationnels ». L’auteur a toujours insisté sur le fait que son raisonnement devait forcément être testé dans des sociétés à la culture très différente, avant de prouver quoi que ce soit en matière d’universalité. Il a démontré que certaines valeurs pouvaient être incompatibles avec d’autres tandis que certaines vont ensemble. Ainsi, je peux accorder une importance primordiale à la réussite tandis que mon voisin fera de l’amour et de la sécurité familiale ses priorités. Leur façon de voir la vie, leurs choix seront donc forcément différenciés ; la réussite ne se situant pas dans le même secteur de vie. Ce que les valeurs disent de nous Cette vision implique que  : - Les valeurs sont liées aux sentiments, au bien-être et mal-être ressentis par chacun. Une femme moderne sera ainsi mal à l’aise, voire malheureuse ou révoltée dans une société qui n’accorde pas de droits aux femmes en général. Cela aura pour conséquence un certain type de comportement. - Les valeurs sont des facteurs de motivation. Le printemps arabe a eu lieu parce que des jeunes sont entrés dans l’action pour mettre en avant de nouvelles valeurs, ou au minimum un changement de priorité dans le système de valeurs établi depuis des années. - Elles servent de guide pour l’action publique, comme la justice par exemple. Elle guide aussi les décisions au quotidien, même si cela est moins visible par chacun. La question du voile, celle de la peine de mort sont par contre des thèmes sur lesquels on peut voir des valeurs antagonistes s’affronter. - Si les valeurs sont à l’origine des actions, elles vont au-delà. Certaines comme l’honnêteté, le respect des plus faibles sont transversales dans notre société et s’appliquent à tous les domaines  : éducation, vie professionnelle, sport, etc. De nouvelles valeurs de ce type peuvent ainsi émerger comme le respect de la planète. - Les valeurs sont classées dans un système hiérarchique bien précis tant au niveau de chaque individu
qu’au niveau d’une société. Il est indispensable de bien comprendre l’ordre d’importance du système si l’on veut pouvoir agir ou influencer la personne ou le groupe. D’autant que cette hiérarchie évolue tout au long d’une vie  : un homme peut avoir accordé la priorité à la réussite scolaire, puis professionnelle tout au long de sa vie, ou peut au contraire changer l’ordre de ses priorités pour aller vers le plaisir et l’hédonisme. - L’individu recherche dans le groupe ou la société auquel il appartient une adhésion à plusieurs valeurs. Il n’y a pas de vrai système d’appartenance sur la base d’une seule valeur, sauf au niveau primaire de la survie. Dix valeurs de base En dépit des différences entre les groupes sociaux, les théories développées vont dans le sens d’une certaine similitude dans les dix domaines décrits par Schwarz. Cela permet aux sociétés de se protéger et de perdurer. Ainsi, qu’il s’agisse d’une tribu ou d’une société au niveau d’un pays, les valeurs ont pour but de maintenir une bonne cohésion sociale. Cela DIX VALEURS DE GROUPE 1. Bienveillance 2. Universalisme 3. Autonomie 4. Sécurité 5. Conformité 6. Hédonisme 7. Réussite 8. Tradition 9. Stimulation 10. Pouvoir signifie que le système de valeurs doit être accepté de façon quasi inconsciente par les membres du groupe. Le modèle est implicitement accepté, ce qui permet à la société de fonctionner normalement sans qu’il n’y ait pour autant de contrôle permanent. Chacun est donc convaincu explicitement ou pas que le système de valeurs est garant de la survie du groupe, voire de son développement. On peut constater dans les dix valeurs de l’encadré ci-dessus qu’elles sont directement liées à la préservation du groupe engendrant une loyauté et un sentiment d’entraide des uns envers les autres, une motivation pour être utile au groupe via le travail et la créativité, sans oublier la possibilité de satisfaire les désirs personnels afin d’éviter la frustration. La famille est bien entendu le lieu où les valeurs sont acquises via l’éducation et le milieu socio-culturel dès le plus jeune âge. Les valeurs individuelles sont inextricablement liées aux valeurs relationnelles, y compris au niveau social dans son ensemble. Il est intéressant de noter que le travail des chercheurs et notamment de Schwartz va dans le sens d’une base commune à l’humanité. A tel point que la spiritualité qui au début de ses travaux faisait partie des valeurs de base a ensuite été écartée du fait que justement, elle ne peut pas être universelle. Si la curiosité de comprendre l’origine de la vie est commune à tous les humains, il est clair que les raisonnements pour y parvenir ont abouti à des systèmes Philosophie pratique de valeurs différents qui sont plutôt des facteurs de scission du fait qu’elles ne sont pas facilement assimilables par les autres groupes. Des valeurs à suivre… Plus récemment, l’ouvrage « Driven  : how human Nature shapes organizations » de Paul Lawrence et Nithin Nohria, tous deux professeurs à Harvard, a de nouveau souligné l’importance de certaines pulsions basiques qui expliquent la permanence de certaines valeurs. Au nombre de quatre, elles sont pour eux  : « Acquérir, Relier, Apprendre, Défendre ». On retrouve là les motivations individuelles, sociales, la curiosité et la sécurité. Et chacune des dix valeurs citées plus haut est du ressort de l’une de ces pulsions ou au maximum de deux (universalisme  : relier + apprendre, sécurité  : défendre, etc). Voici quelques clés pour décrypter nos grilles de valeur au travers des comportements de groupes, mais aussi de nos proches, et parfois des nôtres… n E.P. POUR ALLER PLUS LOIN LA VALEUR DE « VOTRE » VALEUR En cette période charnière, chaque individu qui a pris conscience de sa valeur tirera profit de son savoir et affirmera son identité de la meilleure façon. Un grand éveil vous échoit, mais vous devez assumer et révéler quotidiennement votre identité. Que cela vous plaise ou non, vous décidez vous-mêmes de ce que vous valez. Vous affirmez votre identité en affirmant votre valeur, qu’elle soit petite ou grande, et vous n’affirmez votre valeur que dans la mesure où vous vous y sentez autorisé. Cet ouvrage de Paul Selig a pour but premier d’informer le lecteur que c’est lui... et lui seul qui décide de sa valeur. « Le livre du savoir et de votre valeur » de Paul Selig, Ariane, 256 pages, 19,95 € . Philosophie pratique 27 QUESTION PHILOSOPHIE 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 1Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 2-3Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 4-5Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 6-7Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 8-9Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 10-11Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 12-13Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 14-15Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 16-17Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 18-19Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 20-21Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 22-23Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 24-25Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 26-27Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 28-29Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 30-31Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 32-33Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 34-35Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 36-37Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 38-39Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 40-41Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 42-43Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 44-45Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 46-47Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 48-49Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 50-51Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 52-53Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 54-55Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 56-57Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 58-59Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 60-61Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 62-63Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 64-65Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 66-67Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 68-69Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 70-71Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 72-73Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 74-75Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 76-77Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 78-79Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 80-81Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 82-83Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 84