Pharmag n°5 avr/mai/jun 2005
Pharmag n°5 avr/mai/jun 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de avr/mai/jun 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : OCP Répartition SAS

  • Format : (180 x 270) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 1 Mo

  • Dans ce numéro : le Master professionnel répartition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
››› 6 Jérôme Igout Directeur associé d’un laboratoire d’analyses médicales à Rouen de TRAJECTOIRES Nathalie Gachard Praticien hospitalier au laboratoire d’hématologie de Limoges Filière phare de l’internat, la biologie médicale permet d’accéder à des responsabilités dans des laboratoires d’analyses médicales, privés ou publics. Témoignages. Pharmaciens la biologie médicale « J’ai toujours voulu faire de la Férue de génétique et de l’infiniment petit depuis l’enfance, Nathalie Gachard explique avoir voulu faire le contraire de sa mère, astronome et spécialiste de l’infiniment grand… Le bac en poche, c’est donc naturellement qu’elle s’oriente vers la pharmacie puis, en 5 e année, vers l’internat. Dans un premier temps, elle effectue une année en pharmacie hospitalière. « Au début, j’ai cru que je perdais mon temps, mais avec le recul ce fut une expérience très utile pour moi ; j’ai appris à manipuler les médicaments et à travailler de façon stérile ; j’ai également réalisé ma 1 re publication. » Nathalie Gachard repasse ensuite le
Quel est votre parcours universitaire ? Et pourquoi avoir choisi la biologie médicale ? « En fin de 4 e année, j’ai suivi la préparation à l’internat, de façon à passer le concours en début de 5 e année, et j’ai obtenu biologie. Pendant mon internat, je me suis spécialisé en hématologie ; cette discipline permet d’intervenir pleinement dans le diagnostic et le suivi de maladies telles que les leucémies et d’avoir un contact privilégié avec les cliniciens. Après l’internat, j’ai passé deux ans d’assistanat. Le matin, je pratiquais le métier de biologiste et l’après-midi, je menais mes activités de recherche et donnais des cours. J’ai également passé un master de recherche (anciennement DEA) en biologie cellulaire ; c’est important de connaître le mécanisme des médicaments. Suivre un master de recherche est une étape obligatoire si l’on veut faire une carrière hospitalière. D’ailleurs, en parallèle du laboratoire, je suis praticien attaché au CHU de Rouen ; cela me permet de rester en contact avec les dernières techniques développées. » Comment s’est passée votre accession au poste de directeur de laboratoire ? « Après l’assistanat, j’ai eu l’opportunité de racheter directement des parts dans un laboratoire, ce qui est génétique » concours et obtient cette fois biologie médicale. « C’est pendant l’internat qu’on apprend le métier ! » Et au cours de son stage polyvalent, elle acquiert toutes les bases de la biologie et prend ses premières gardes. En fin d’internat, elle passe sa thèse en hématologie tout en préparant un master de recherche en un peu atypique. En général, vous commencez en tant que directeur adjoint puis, après une période d’essai, le biologiste directeur vous propose de racheter des parts. Concrètement, le directeur ›› L’hématologie permet d’intervenir dans le diagnostic et le suivi de maladies adjoint s’occupe du bon déroulement du laboratoire, notamment au niveau du rendu des résultats et de leur cohérence. Le directeur gère en plus le personnel et toutes les charges administratives. Dans mon cas, c’est un peu différent puisque j’ai un associé, médecin biologiste, avec qui je partage les tâches. Il s’occupe davantage de la gestion du personnel et moi des démarches qualité. Il y a d’ailleurs une très bonne complémentarité entre les filières médecine et pharmacie ; l’internat de biologie est commun. » À quoi ressemble une journée type de directeur de laboratoire ? « Le matin, on fait les prélèvements, l’après-midi on valide et confronte les résultats entre eux, en fonction des indications cliniques prises lors des prélèvements ou obtenues auprès génétique. « L’avantage en hématologie est d’être décisionnel ; c’est le laboratoire qui fait le diagnostic et oriente le clinicien vers telle ou telle thérapeutique. » En 1997, Nathalie est recrutée en tant que vacataire puis AHU (Assistante hospitalo-universitaire) au CHU de Limoges au service d’hématologie ; elle passe par la suite le concours de praticien hospitalier. Au sein du du médecin. Si besoin, on informe ce dernier de tout résultat anormal ; on s’assure également du bon rendu des résultats au patient et de leur bonne compréhension. Dans notre laboratoire, nous effectuons entre 200 et 250 prélèvements chaque jour ! » Avez-vous des conseils à donner aux étudiants ? « Tout d’abord, il ne faut pas hésiter à passer l’internat ! En choisissant cette filière, il est possible de faire de la recherche, enseigner à la fac, faire de la ›› biologie à l’hôpital ou en libéral, voire même dans l’industrie pharmaceutique et le bioréactif. Et puis les débouchés sont là. Ensuite, diriger un laboratoire représente un investissement important. Il faut rester au contact et à l’écoute de son personnel, être passionné et rigoureux. Mais les études de pharmacie et l’internat de biologie nous apprennent déjà cette rigueur ! » ■ parcours laboratoire, elle assume aujourd’hui la responsabilité de deux spécialités : la biologie moléculaire et la cytogénétique, et travaille avec six techniciens. En parallèle de ses activités, elle donne des cours à la faculté pour « rester en contact avec les étudiants, les motiver et leur montrer que les études de pharmacie peuvent déboucher sur une grande diversité de métiers ! ». 1995 4 e année d’études de pharmacie et préparation à l’internat. 1997-2001 Internat de biologie médicale. 2001-2003 Assistanat et Master de Recherche en Biologie Cellulaire. 2003 Directeur associé d’un laboratoire d’analyses médicales. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :