Pharmag n°17 mai/jun/jui 2009
Pharmag n°17 mai/jun/jui 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de mai/jun/jui 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : OCP Répartition SAS

  • Format : (180 x 270) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : toxicomanes à l'officine, une prise en charge délicate.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
››› 10 COUP ACTU & DE ENJEUX POUCE Logement : louer Chambres, foyers, colocations… Louer son logement constitue souvent un parcours du combattant pour l’étudiant. Malgré un marché locatif très différent entre Paris et la province, il est bon de connaître les règles et les bons plans qui faciliteront vos démarches. Dans la jungle des offres L’idéal pour un étudiant consiste à décrocher une chambre universitaire (environ 200 € /mois). Prioritairement attribuées aux boursiers, elles sont gérées par les centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), et sont très difficiles à obtenir… Dans le parc privé, les petits meublés, dont les baux vont de neuf mois à un an, sont aussi de bonnes affaires (environ 450 € /mois). Un peu plus chères, les résidences- services étudiants demandent aussi des loyers modérés (candidature en ligne). Enfin, même si ce n’est pas leur fonction, les foyers de jeunes travailleurs acceptent les étudiants, mais pour de courtes durées… Concernant les agences immobilières, évitez toujours les vendeurs de listes et préférez la recherche en ligne, notamment sur De particulier à particulier (voir ci-après). Droits et devoirs des locataires Vos droits Au début et à la fin d’une location, vous devez faire un état des lieux. Avant de signer votre bail, vérifiez qu’il mentionne la date et la durée de la location. Si le propriétaire est une personne physique, le bail légal est de trois ans (sauf cité U, foyers…). Quel que soit le versement, demandez un reçu (quittances obligatoires pour obtenir l’APL !). En fin de bail, le préavis légal est de trois mois, sauf en cas de licenciement (un mois). Enfin, un propriétaire ne peut augmenter le loyer que si le bail le prévoit et s’il en a informé le locataire six mois avant la fin du bail. Vos obligations Les devoirs du locataire sont simples, à commencer par payer le loyer et utiliser les locaux loués en fonction de leur usage. Le locataire doit par ailleurs assurer son logement et l’entretenir en assurant certaines réparations (fixées par décret). La loi demande qu’un locataire paye son loyer et ses charges jusqu’à échéance de son préavis, mais il n’est pas tenu de régler la totalité d’un mois commencé, surtout si le logement a été reloué avant l’échéance de son bail. Colocation et menus services… Miser sur la colocation vous garantit un loyer réduit. Méfiance tout de même, car au-delà du colocataire amateur de guitare électrique, le bail de colocation comprend une « clause de solidarité » pour le loyer. Si un colocataire ne paie pas sa part, le propriétaire peut demander aux autres de la régler ! Si l’un des colocataires s’en va, il ne récupérera son dépôt de garantie qu’à la fin du bail. Il est donc prudent de signer un bail nominatif par chambre avec désignation des parties communes… Certains propriétaires louent aussi des chambres de leur résidence principale contre « services ». Une location à sceller par contrat et qui ne doit pas impliquer plus d’une dizaine d’heures de travail hebdomadaire. Méfiez-vous des propriétaires qui évoquent des « services négociables », leurs intentions sont souvent peu louables… Enfin chez soi ! Si vous optez pour un logement du parc privé, le bailleur vous demandera plusieurs choses, à commencer par une caution. Si personne dans votre entourage ne peut se porter garant de la somme empruntée, il existe des solutions. Le LOCA-PASS , qui s’inscrit dans le cadre du 1% logement, vise à faciliter l’accès à la location. Il permet de bénéficier d’une avance sur le loyer et d’une garantie du paiement de ce dernier en cas de coup dur. Il représente une garantie satisfaisante pour les propriétaires. Avant
Informations pratiques Carrières, cursus, coups de pouce pour votre quotidien… Pharmag, c’est du concret ! sans galérer ! de signer votre contrat, inspectez scrupuleusement les lieux, surtout le chauffage, les sanitaires, et l’ascenseur dont les coûts se retrouvent dans vos charges. Vérifiez aussi fenêtres, robinets et volets avant de signer cet état des lieux joint à chaque exemplaire du contrat de location (dans les meublés, un inventaire mobilier est vivement recommandé). Enfin, tout locataire doit souscrire une assurance couvrant les risques locatifs (sauf en chambre meublée ou en foyer). En cas d’omis - sion, le propriétaire a le droit de résilier le bail. ALS et APL Il existe deux grandes aides au loge - ment en France métropolitaine : l’aide au logement sociale (ALS) et l’aide personnalisée au logement (APL). Attribuée par les caisses d’allocations familiales (CAF), l’ALS concerne tous les logements (environ 130 € /mois). Pour l’obtenir, vos ressources ne doivent pas dépasser 11 500 € par an, votre logement doit être votre résidence principale (et non un appartement familial) avec un bail et des quittances à votre nom… L’APL ne concerne que les logements conventionnés par l’État (principalement HLM et logements CROUS) et répond à des exigences similaires à celles de l’ALS. ■ @ + d’infos sur www.pharmag.fr Des témoignages et des liens utiles 11

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :