Petit Jardin n°151 novembre 2019
Petit Jardin n°151 novembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°151 de novembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Grainesetplantes.com

  • Format : (190 x 272) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 1,3 Mo

  • Dans ce numéro : plantes grasses.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
L'arrosage des plantes grasses en hiver Par Iris Makoto Très faciles de culture, plantes grasses et cactus posent pourtant de gros problèmes  : pourriture du collet, liquéfaction ou mort prématurée sont constatées par les jardiniers étonnés d'un tel résultat. Un arrosage plus que parcimonieux constitue souvent le secret de la réussite dans la culture de ces plantes un peu spéciales ! Succulentes plantes grasses Les plantes grasses, dont les cactus font partie, ne sont pas succulentes au sens culinaire du terme, bien que certaines soient consommées dans diverses parties du monde. La'succulence'qualifie la nature de leurs tissus, qui, pour palier à des épisodes de sécheresse, regorgent de sucs aqueux. Ces plantes, par leurs morphologies peuvent en effet se rétracter en période de chaleur et de sécheresse intense en vivant sur leurs réserves, l'élasticité de leurs tissus leur permet de gonfler et de reprendre leur forme initiale dès les premières pluies. La nature les a programmées ainsi au fil de l'évolution, voilà pourquoi les erreurs d'arrosage ne pardonnent pas en culture. L'arrosage des succulentes en hiver La règle de base concernant ces plantes un peu spéciales est celle-ci  : mieux vaut trop peu, qu'en excès ! En hiver, les températures baissent, la luminosité diminue, ces stimuli font entrer les plantes en période de repos. Mieux vaut alors les placer dans une pièce très lumineuse, fraîche mais toujours maintenue hors gel. Ceci leur permettra d'ailleurs de fleurir plus abondamment dès la belle saison. L'arrosage dans ce cas devra alors être totalement stoppé d'octobre à avril. Et non, vous ne rêvez pas ! Plus aucun arrosage ne sera nécessaire à leur survie pendant l'hiver, voilà pourquoi, lorsque ces plantes sont arrosées tous les 10 jours voire plus, elles risquent de pourrir ou d'être atteintes de maladies cryptogamiques. Une erreur fréquente commise par les néophytes voulant bien faire. Attention, certaines succulentes des forêts tropicales ont besoin de chaleur relative même en hiver. Elle ne seront pas exposées à des températures de moins de 18 °C et dans ce cas, un arrosage plus régulier devra être mis en place surtout si elles sont cultivées en serre chaude. Mais là encore, évitez toujours les excès ! Coupelle, cache-pot, les ennemis des plantes grasses ! La culture des cactées et des plantes grasses implique un substrat adapté, généralement très drainant. Sable, pouzzolane, gravillons pourront entrer dans la composition des mélanges. Les pots devront toujours être percés en leur fond, c'est une règle de base. L'eau ne doit jamais stagner au niveau des racines même en été, c'est pourquoi l'emploi de coupelles ou de cache-pots est à proscrire si vous ne prenez pas la peine de laisser l'eau s'égoutter avant d'installer vos plantes. Petit jardin Novembre 2019 Graines-et-plantes.com page 7
Papillon et charançon rouge du palmier Ravageur au jardin voici les traitements bio et naturel contre le papillon et le charançon rouge du palmier Par Sylvaine HÄNEL Ravageur au jardin En septembre  : protégez vos palmiers du papillon Paysandisia Archon et du charançon rouge ! Introduit accidentellement en France en 1997, le papillon ravageur du palmier Paysandisia Archon est visible en été uniquement. Période pendant laquelle il pond ses oeufs. Sa larve perfore les palmes, y creuse des trous et des galeries et provoque ainsi le dessèchement des palmes et la mort du palmier. Le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus) est lui apparu en France en 2006. A la différence du Papillon, les signes les plus visibles des attaques n'apparaissent souvent qu'après le début de l’infestation. Une fois les dégâts constatés, il est presque trop tard. Ses larves dévorent le cœur du palmier qui, affaibli, meurt subitement ou chute sous l'effet du vent. Sa lutte préventive est alors devenue obligatoire par arrêté national. La solution ? Un traitement Bio à base de nématodes Sc (NémaPalmier). Les nématodes sont des vers microscopiques invisibles à l’œil nu qui parasitent et tuent les larves d'insectes. Une simple application lors d'un arrosage permet de les répandre. Il ne reste plus qu'à les laisser agir ! Ces nématodes éradiquent aussi bien le paysandisia Archon que le charançon rouge du palmier ! Disponibles chez Jardins Animés  : chez Jardin Animés  : fr.jardins-animes.com Calendrier de traitement Bio Vos salades sont dévorées par les limaces ou les racines de vos légumes sont attaquées ? Les pucerons étouffent vos plantes ou vos buis sont envahis de fils de soie ? Vos tomates sont tâchées ou vos pêchers affaiblis par la cloque ? Il existe une multitude de petits ravageurs au jardin qui peuvent faire des dégâts considérables sur vos plantes, légumes ou arbres. La solution ? Le calendrier de traitement Bio ! Pièges, prédateurs, nématodes ou phéromones  : tous les traitements proposés respectent la nature et sont inoffensifs pour les hommes et les animaux. Trouvez le bon traitement adapté à vos besoins grâce au calendrier. Simple et utile, il suffit de choisir le mois de traitement souhaité et affinez avec le lieu où les dégâts sont constatés (verger, jardin d'ornement, plante d'intérieur ou potager). Une liste de ravageur est présentée avec pour chacun une description des dégâts qu'il provoque et une proposition de traitement adaptée à la période sélectionnée. Petit jardin Novembre 2019 Graines-et-plantes.com page 8



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :