Petit Jardin n°149 septembre 2019
Petit Jardin n°149 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Grainesetplantes.com

  • Format : (190 x 272) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : un potager sans travail du sol.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Canna comestible Par Jacques Fielas D'origine tropicale, cette plante ornementale à la belle floraison rouge en été peut aussi être consommée en tant que plante potagère à la manière des pommes de terre. Découverte... Une plante potagère peu commune Le canna comestible (Canna edulis) est une plante vivace rhizomateuse faisant partie de la famille des Cannaceae. Il s'agit d'une plante tombée dans l'oubli culinaire mais qui était déjà cultivée dans les Andes par les indiens à ces fins. Originaire du Pérou, on en tirait une fécule le'Toloman'. Autrement nommé'Balisier'ou Canna d'Australie, il présente un beau feuillage vert brillant semblable à celui du bananier. Selon la variété et les conditions de culture, il peut atteindre de 70 cm à 2,5 m de hauteur. Les fleurs apparaissent à la fin du printemps et perdurent tout l'été. L'espèce type produit des fleurs rouge vermillon, mais il existe des variétés comme'Meyerbeer'aux fleurs jaune strié de rouge ou'Corail'remarquable pour ses feuilles pourpres. Les fruits se présentent sous la forme de capsules légèrement épineuses non comestibles. Le rhizome est la partie consommable de la plante. Comment consommer le canna comestible ? Le canna comestible est meilleur s'il est arraché encore jeune, avant la floraison et la montée en graines. Le tubercule sera alors moins fibreux. Son goût, peu marqué, ressemble cependant à celui du fond d'artichaut. Il est délicieux grillé à la poêle ou cuit à la vapeur, mais il peut aussi être préparé frit, en potage ou en gratin au four. La fécule tirée du rhizome entre dans la confection de pâtisseries, de gâteaux et même de pudding. Quand et comment planter le canna comestible ? La plantation des tubercules peut être effectuée dès que tout risque de gel est écarté en mai. Le canna se plaît dans un sol humifère, légèrement argileux et bien drainé. - Choisissez un emplacement situé au plein soleil. - Creusez le sol sur à peu près deux fois la taille du bulbe en tous sens. - Ajoutez un peu de compost et de corne broyée à la terre extraite du trou. - Plantez le rhizome, germe vers le haut. - Rebouchez le trou avec le mélange préalablement préparé. - Si vous devez planter un autre rhizome, ménagez une distance de 40 cm en tous sens. - Tassez et arrosez. Quand et comment récolter le canna comestible ? Le canna comestible est meilleur encore jeune. Prélevez le rhizome juste avant que la plante ne fasse ses fleurs. Si vous désirez profiter de la floraison, il suffira de retirer la partie fibreuse du bulbe une fois arraché avant de le consommer. Le canna peut rester en place tout l'hiver s'il ne fait pas trop froid dans votre région. Pensez cependant à pailler le sol pour le protéger du gel ! Si vous désirez conserver les rhizomes pour une consommation ultérieure ou pour les replanter l'année suivante, stockez-les dans une cave en silo après avoir ôté la terre résiduelle avec une brosse douce. Petit jardin Septembre 2019 Graines-et-plantes.com page 11
L'arrosage au jardin Absorber, retenir et réguler l'eau de ses plantes  : comment être efficace et économe ? Par Pierre-Antoine, de jardins-animes.com L'été arrive à grands pas, avec lui chaleur et sécheresse... La question de l'arrosage occupe nos esprits de jardiniers. Comment bien gérer son arrosage tout en économisant l'eau ? Comment partir en vacances l'esprit tranquille ? Nous avons sélectionné 3 solutions écologiques pour apporter l'eau nécessaire à vos plantes sans gaspillage  : Les Oyas Déjà utilisées il y a plus de 4 000 ans, les Oyas sont des arroseurs autonomes écologiques et naturels. Fabriquées à la main, ces jarres en argile distribuent l'eau lentement et sans perte à vos plantes. Le secret ? Enterrez la jarre et remplissez-la d'eau. La terre cuite étant poreuse, elle laisse échapper graduellement l'humidité nécessaire directement au niveau des racines par suintement. Les plantes absorbent l'eau dont elles ont besoin. Sans évaporation, la terre autour de l'Oyas reste humide plus longtemps qu'avec un arrosage de surface. Le système Iriso L'arrosage automatique goutte-à-goutte malin et écologique Iriso n'a besoin d'aucune énergie électrique. Reliés à une réserve d'eau (jarre, seau, récupérateur, baquet...), les goutteurs distribuent l'eau petit à petit aux plantes. Selon le réglage des goutteurs et la capacité d'eau stockée dans la réserve, le système est autonome pendant plusieurs semaines. Pas de perte d'eau  : la plante absorbe 95% de l'eau fournie alors qu'un système traditionnel permet infiltration et évaporation. Les cygnes d'eau Les cygnes d'eau se présentent sous la forme de granulés de couleur grisâtre. Ces grains gonflent au contact de l'eau pour prendre la forme d'un hydrogel blanchâtre (ils absorbent jusqu'à 500 fois leur poids !). Placés dans la terre au niveau des racines de vos plantes, ils servent de petits réservoirs pour alimenter en eau vos fleurs, arbres ou plantes selon leurs besoins jusqu'à épuisement de l'eau emmagasinée. Ils se regonflent dès l'arrosage suivant. Pour plus de renseignements  : jardins-animes.com Petit jardin Septembre 2019 Graines-et-plantes.com page 12



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :