Petit Jardin n°140 novembre 2018
Petit Jardin n°140 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°140 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Grainesetplantes.com

  • Format : (190 x 272) mm

  • Nombre de pages : 19

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : une plante qui revient en force.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
La culture des endives  : pas si mystérieuse que cela ! Par Iris Makoto La chicorée'Witloof', connue sous le nom'd'Endive'demande des conditions de culture un peu particulières puisqu'elles se prolongent après l'arrachage des racines. Voyons comment cultiver ce légumes apprécié pour ses feuilles croquantes. Un sol idéal Le endives demandent des conditions particulières pour être cultivées, notamment au niveau du sol qui doit être un peu calcaire, limoneux-argileux, peu humifère (surtout pas d'amendement en fumier et compost !) , sans cailloux et bien profond pour laisser la forte racine pivotante de la plante se développer. Si votre sol correspond à ce tableau idyllique, vous pouvez alors envisager la culture des endives, mais uniquement en plein soleil car la plante en a besoin pour que sa racine se développe bien et stocke tous les nutriments nécessaires à la formation des fameuses feuilles lors du forçage. Veillez à ce que la planche de culture n'ait pas été dédiée aux carottes, haricots ou laitues qui pourraient être vecteur du sclérotinia, un champignon qui induit la liquéfaction du feuillage lors du forçage. Évitez aussi de semer vos endives après une culture de Légumineuses qui transfère trop d'azote dans le sol, ou après des pommes de terre qui pourraient transmettre des parasites. Semez les endives - Attendez que le sol se réchauffe pour semer vos endives car les graines ne germeront qu'à partir de 10 °C. En mai/juin, commencez par effectuer un faux semis sur un terrain bien nettoyé au préalable (désherbage, sarclage, ratissage). - Attendez que les mauvaises herbes lèvent, puis sarclez à nouveau pour les éliminer avant le vrai semis. - Creusez des sillons tous les 40 cm et ménagez une profondeur d'1 cm de profondeur. - Semez les graines dans les sillons (15 semences au mètre linéaire) puis recouvrez-les d'une fine couche de terre et tassez avec le dos du râteau. Culture de l'endive Éclaircissez les plantules pour n'en garder qu'une tous les 15 cm. Arrosez très régulièrement pour que le sol reste frais et que la racine se développe harmonieusement tout l'été durant, puis en automne, période cruciale où elle accumule ses fameuses réserve. Récolte de l'endive Fin octobre lorsque le collet de la plante dépasse 3,5 cm de diamètre, arrachez les racines à l'aide d'un louchet. Coupez les feuilles à 5 cm du collet ainsi que l'extrémité des racines pour ne garder une longueur totale de 20 cm. Saupoudrez les plaies avec du charbon de bois. Forçage des endives Le forçage est l'opération qui permet aux racines de produire les feuilles croquantes que l'on connaît. Il se déroule sur 1 mois à 1 mois et demi. Il se met en place entre novembre et avril selon les variétés. Entre temps les racines sont stockées à l'extérieur dans un abri hors gel exposé au nord. Pour forcer les racines, placez-les debout l'une contre l'autre dans une caisse contenant de la tourbe et du terreau jusqu'au collet des plantes puis versez de l'eau à température ambiante pour bien imbiber le mélange avant de couvrir la caisse avec une bâche noire. Arrosez aussi souvent que nécessaire ! Les feuilles devraient se former pour une première récolte un mois plus tard. N'arrachez pas les racines, elles pourront fournir une deuxième salve de feuilles un mois plus tard ! Petit jardin Novembre 2018 Graines-et-plantes.com page 7
La faune du jardin Par Isabelle Poveda Parfois invisibles, souvent très présents, les animaux qui peuplent le jardin participent pleinement à l'équilibre général et à la bonne santé de cet écosystème. Certains d'entre-eux sont les alliés du jardinier  : découvrons ensemble les plus communs d'entre-eux. L'alouette des champs Intérêts au jardin L'alouette est remarquable par son chant mélodieux. Elle est une alliée du jardinier car elle mange une quantité importante de larves, de vers et d'insectes dont elle débarrasse le jardin. Certes de temps en temps, elle apprécie aussi quelques graines. Comment l'attirer au jardin ? Menacée par la perte de son habitat et la chasse, l'alouette est une espèce en dangereuse régression de population. Pour l'accueillir au jardin, installez un plan d'eau, laissez des parcelles en jachères où elle trouvera des herbes pour faire son nid, et ne traitez plus avec des produits phytosanitaires chimiques. La cochlostome commun Intérêts au jardin Cet escargot est apprécié par les oiseaux, les hérissons ou les musaraignes mais aussi certains insectes et coléoptères. Sa coquille sert d'abri à de petits insectes qui y trouvent un abri où un endroit pour y installer leur nid. Cet escargot fait donc partie intégrante de l'écosystème du jardin, sans oublier que sa forme particulière fascine les enfants qui pourront l'observer des heures durant. Comment l'attirer au jardin ? Si vous habitez en Bourgogne, ou dans le Sud Est vous aurez la chance de croiser cet escargot dans votre jardin. Pour l'attirer, installez des murets en pierres sèches qu'il affectionne, des rocailles en plein soleil et stoppez l'usage de granulés anti-limaces qui tuent aussi les escargots. Petit jardin Novembre 2018 Graines-et-plantes.com page 8



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :